Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Interview : où va le stockage ?

Interview : où va le stockage ?
Par

Nous avons récemment eu l’occasion de nous entretenir avec Steve Pereira, Directeur et Vice Président de Hitachi GST Europe, Moyen Orient & Afrique (EMEA), lequel nous a fait part de sa vision du marché du stockage.

Tom’s Hardware : Quelles sont pour vous les tendances actuelles sur le marché du stockage ? Que verra-t-on dans les différents segments du marché cette année ?

Steve Pereira : Il faut savoir que la création de données augmente maintenant d’environ 55 % par an. J’entends par là les photos, fichiers MP3, vidéo et autres contenus numériques qui sont sur les lecteurs mp3, iPod, Zune et autres baladeurs ainsi que le stockage en ligne.

S’agissant des différents segments du marché, nous pensons que les ventes de disques durs 2,5 pouces vont augmenter grâce aux produits vidéo comme les récepteurs/décodeurs, mais aussi à la croissance soutenue des netbooks. Du côté des disques 3,5 pouces la croissance du marché devrait être beaucoup plus contenue, mais on devrait  toutefois les voir équiper de plus en plus de produits « bruns » du fait qu’ils permettent maintenant d’atteindre 2 Téraoctets.

Du côté des produits professionnels, on parle de déclinaisons haut de gamme des disques 2,5 et 3,5 pouces, mais aussi des SSD. La croissance est continue dans ce secteur et la Russie prend désormais une importance non négligeable au niveau EMEA au travers du réseau de distribution, lequel exclut les grands comptes comme Dell, HP, IBM et EMC.

Quant aux perspectives pour cette année, nous tablons sur une forte demande de l’industrie grâce à un bon équilibre entre offre et demande à  l’heure actuelle ainsi que l’amélioration du marché. Notre gamme de produits externes va s’enrichir de nouvelles références qui seront annoncées lors du second trimestre, parce que ce marché est encore en pleine croissance. Les netbooks ont un rôle de premier plan puisque leur capacité de stockage native est assez limitée ; on gagne donc à acheter un gros disque dur externe en complément.

Tom’s Hardware : Vous allez produire de nouveaux périphériques de stockage en liaison avec Intel. Quel est le rôle de Hitachi GST à ce niveau : est-ce qu’il s’agit de faire fructifier votre propre R&D ou bien allez vous réétiqueter des produits Intel ?

Steve Pereira : Nous avons signé un partenariat avec Intel début 2009 avec le but de fournir concrètement la technologie d’interface ainsi que notre savoir-faire en termes de firmwares pour que les SSD se comportent comme des disques durs dans une configuration haut de gamme. On est donc au-delà d’un simple réétiquetage.

Intel dispose d’une gamme de produits différents et ils s’adressent en fait à une autre partie du marché. Ceux que nous commercialiserons seront exclusivement labellisés Hitachi et destinés à nos clients ; nous les lancerons dans les mois qui viennent avec nos principaux fournisseurs.

Tom’s Hardware : Intel produit notamment les SSD X25-E à destination du marché professionnel, lesquels ont une interface SATA. Peut-on donc dire que les futurs produits Hitachi sont en quelque sorte des X25-E avec une interface SAS ou Fibre Channel qui trouveraient leur place dans les serveurs par exemple ? Qu’est-ce qui peut pousser les clients à faire ce choix ?

Steve Pereira : Les SSD que nous proposons actuellement sur le marché professionnel sont conçus pour des environnements à très hautes performances. Compte tenu du fait que nos interfaces sont principalement le SAS et le Fibre Channel, on ne peut pas dire que nos produits sont les mêmes que les X25-E de Intel. Certes, ils coexisteront sur le marché, mais nous serons donc bientôt en mesure de proposer un portfolio complet aux professionnels qui ira des disques durs de très haute capacité (2 Téraoctets comme je l’ai dit plus tôt) jusqu’aux SSD pour le segment très hautes performances.

Pour ce qui est de l’adoption, les clients professionnels utiliseront toutes les différentes solutions de stockage : le choix se fera en fonction des processus et de la finalité. Les SSD permettent par exemple de combler un vide pour les applications transactionnelles : les banques, assureurs, compagnies aériennes et d’autres encore ont besoin de gérer des millions de transactions aussi vite que possible. L’intérêt des SSD leur paraîtra rapidement évident et ce sont donc des produits qu’ils adopteront au final. C’est donc le principal moteur de changement.