Se connecter / S'enregistrer

Insurgency : un FPS plus vrai que nature avec Unreal Engine 4

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 8 commentaires

Insurgency va faire son grand retour dans une nouvelle version développée avec l'impressionnant moteur 3D Unreal Engine 4.


Les amateurs de FPS connaissent certainement Insurgency : Modern Infantry Combat, qui est un mod de jeu de Half-Life 2 sorti en 2014
 et qui revendique pas moins de 2,3 millions d'exemplaires écoulés sur PC. Focus Home Interactive a en effet décidé de signer un partenariat avec New World Interactive afin de donner une seconde jeunesse à celui qu'il faut désormais appeler Insurgency : Sandstorm. En l'absence de médias à l'heure actuelle, il faudra se contenter d'une déclaration convenue de la part du responsable du studio de développement en charge de cette adaptation, qui remercie notamment l'éditeur Focus Home Interactive pour son soutien ainsi que la vision commune qu'ils ont du jeu.

Réalisme et actualité à l'honneur  

Nous apprenons toutefois que cette nouvelle version souhaite pousser le réalisme encore plus loin alors que c'était déjà l'une des marques de fabrique du jeu. De même, de nouveaux modes de jeu seront de la partie avec notamment l'intégration d'une campagne jouable en solo et en coopération prenant place au Moyen-Orient. Pour l'heure, Insurgency : Sandstorm est prévu sur PC, PS4 et Xbox One courant 2017. Lors de sa sortie, Insurgency : Modern Infantry Combat se présentait comme un jeu uniquement multijoueur où les Américains affrontaient les insurgés locaux irakien dans des équipes de 16 joueurs.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • magellan , 24 février 2016 10:52
    Boarf vite le marketing.
    1° Réalisme "politique"
    Les joueurs vont se bouffer de la propagande puante made in USA comme dans la plupart des fps...
    2° Réalisme "technique
    - Une balle tue?
    - Une blessure ne se soigne pas comme ça?
    :lol:  je vois bien le réalisme à l'américaine là-dedans.
    3° Réalisme visuel
    Parce qu'ils vont reproduire des lieux existants, ou encore bourrer le fps avec des clichés xénophobes et malsains?

    Bref vive les annonces!
  • SpadVIII , 24 février 2016 13:50
    magellan> Bien d'accord. La manipulation d'opinions fait partie intégrante, depuis longtemps, des jeux vidéos. Un parfait outil pour modeler les esprits des jeunes générations. Beaucoup plus efficace que la télévision. Non seulement grâce aux images, comme la télé, mais aussi grâce à la participation active qui met en jeu d'autres fonctions cérébrales, où tout l'être est impliqué et mémorise de ce fait beaucoup plus activement.

    On obtient ainsi des générations complètent qui vivent dans une idéologie totalement machinéenne, en s'imaginant que les USA veulent le bien de l'humanité. Sans savoir que toutes les atrocités perpétuées sur la planète depuis des décennies sont, dans une proportion non négligeable, directement ou indirectement causées par les politiques étrangères des USA... et donc également de l'Europe.
  • TRGNN , 24 février 2016 14:31
    Ça serait bien que les joueurs, petits et plus âgés, aient conscience de la merde qu'on leur sert à l'écran. Je pense hélas que ce n'est pas le cas, dans une très large proportion....
  • Afficher les 8 commentaires.
  • Un4GivN_X , 24 février 2016 18:52
    Une news comme ça sans screenshot, c'est un peu rabat-joie non? :p 
  • 0smanaslan , 25 février 2016 10:00
    "Lors de sa sortie, Insurgency : Modern Infantry Combat se présentait comme un jeu uniquement multijoueur où les Américains affrontaient les insurgés locaux irakien dans des équipes de 16 joueurs."
    On voit bien qui seront les gentils et qui seront les méchants...
  • magellan , 25 février 2016 10:16
    Cette dernière réflexion par contre n'est pas valide, et ce pour une raison simple: un jeu nécessite, surtout pour un fps, d'avoir plusieurs clans. Si l'on y songe, on peut tout à fait jouer l'un ou l'autre, et donc "choisir éthiquement" qui l'on veut voir gagner pendant l'escarmouche.

    Le multi est assez problématique pour les fps, notamment quand on prend le parti d'exprimer une période historique ou une thématique politique actuelle. Américains vs Allemands? Russes vs Allemands? Américains Vs Irakiens? Les éditeurs doivent tout de même maintenir un équilibre des factions, sous peine de voir le multi sans opposition symétrique.

    C'est dans la partie solo des fps que s'exprime le plus le discours "politique". On m'a offert Black ops premier du nom. Quand je l'ai joué, j'ai eu plusieurs fois la nausée... Et que dire de Medal of honor ? Encore pire pour pas mal de propos xénophobes (mais collant très bien à la réalité malheureusement).
    Donc... non: le multi nécessite d'avoir plusieurs camps, c'est lorsqu'on enrobe le tout dans un scénario que se pose le souci.
  • 0smanaslan , 25 février 2016 11:02
    Je pense que tu as pas compris ce que j'ai voulu dire.
    J'espère que certains sont conscients que là les méchants c'étaient bien les USA qui sont entrés en guerre contre un pays sans la moindre raison valable?
    parce que je sens que la vérité va être déformée dans ce jeu...
  • magellan , 25 février 2016 11:17
    Citation :
    Je pense que tu as pas compris ce que j'ai voulu dire.
    J'espère que certains sont conscients que là les méchants c'étaient bien les USA qui sont entrés en guerre contre un pays sans la moindre raison valable?
    parce que je sens que la vérité va être déformée dans ce jeu...

    J'ai bien compris ce que tu disais justement: savoir qui est le "bon" et le "méchant", ça n'est qu'une question de lecture de l'histoire, parce que celle-ci est non seulement écrite par les vainqueurs, mais qui plus est portée non pas par des analystes, mais par des idéologues.
    De fait: chaque guerre traitée dans un fps l'est forcément de manière subjective, passée au filtre idéologique des développeurs (et surtout de la société qui produit), puis encore dépouillée de son essence à travers le mixer moral indispensable pour que le jeu soit vendable.

    Petit rappel essentiel: le joueur n'a pas envie qu'on le confronte à la réalité au sens brut du terme. Il veut une vision non pas édulcorée mais bien digeste de la réalité. Cela ne lui plaira pas qu'on lui jette à la gueule que son pays est régi par des concepts iniques, pas plus qu'il admettra qu'on mette en cause ses fondamentaux sociaux.
    L'exemple type: je suis tombé sur une vidéo à la con sur youtube qui déclarait comme "malsain" un fps bricolé dieu sait où et mettant en avant les "combattants de la liberté", à savoir des soldats de l'EI. Est-ce malsain? Question de point de vue: ceux qui y croient seront contents de jouer des membres de cette armée, ceux qui s'y opposent y verront un outil de propagande. Et les deux auront raison!

    Dans ces conditions, je considère que la partie multi est dépourvue de cette essence morale, vue qu'elle est conçue pour créer l'affrontement, et ce de manière aussi équilibrée que possible. C'est la partie solo qui est à observer... d'où ma critique initiale.