Larrabee : le nouveau GPU d'Intel

L’année 2008 a été riche en nouveautés dans le monde de la 3D : nous avons eu tout d’abord la première véritable mise à jour de l’architecture de NVIDIA, le GT200. Nous avons aussi eu droit au grand retour d’AMD au premier plan avec le RV770 et son pari radicalement différent misant tout sur le rapport qualité/prix. Du côté des API les premiers détails sur DirectX 11 ont été dévoilés et OpenGL3 a été présenté et rendu disponible dans la foulée. Pourtant au milieu de tout ça l’évènement qui aura marqué l’année aura été la présentation enfin officielle de Larrabee par Intel au Siggraph.

Pourquoi un tel engouement ? Tout simplement parce que, comme nous le verrons tout au long de cet article Larrabee est radicalement différent des GPU que nous connaissons actuellement et de ce fait intrigue et suscite de nombreux espoirs. Ensuite parce qu’il marque le grand retour d’Intel dans la lutte sur le marché des GPU haut de gamme, marché qu’il avait quitté après l’abandon de l’i740 il y a une dizaine d’années. Ce retrait coïncide avec la fin de l’âge d’or au cours duquel de nombreuses sociétés luttaient pour s’imposer sur le marché des GPU avant de disparaître les unes après les autres ou de se recentrer sur un secteur moins compétitif. Désormais le marché des GPU haut de gamme se résume à  ATI (maintenant AMD) et NVIDIA, et les quelques tentatives pour venir perturber cet état de fait se sont soldées par des échecs. Qu’il s’agisse de Matrox avec son Parhelia il y a bientôt 7 ans, ou XGI avec ses Volari voire de 3DLabs avec ses Realizm, tous ont jeté l’éponge et pour cause : les GPU modernes sont extrêmement complexes et par conséquent demandent un investissement considérable et des compétences que seules quelques sociétés sont en mesure de posséder.