Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Intel lance son contrôleur SSD de 3e génération

Par - Source: Hardware.fr | B 2 commentaires

SSD IntelSSD Intel

Intel vient d'annoncer son troisième contrôleur pour SSD, qui supporte enfin le SATA 6 gigabits/s. La première génération a été utilisée dans les X25-M et les X25-E, la seconde dans les X25-M v2 et les SSD 320 (notamment). Intel a aussi utilisé des contrôleurs d'autres constructeurs (Marvell, SandForce) dans ses gammes grand public, avec par exemple le SSD 330 présent dans notre grand comparatif de SSD.

Une nouvelle architecture

Le nouveau contrôleur utilise une architecture différente des anciens contrôleurs. Premièrement, on passe de 10 canaux à 8 canaux, ce qui est la norme. Deuxièmement, le SATA 6 gigabits/s (600 Mo/s en théorie) est enfin de la partie. Enfin, Intel utilise 1 Go de mémoire cache sur ses SSD. Intel annonce des débits séquentiels élevés (500 Mo/s en lecture et 460 Mo/s en écriture) et des performances en aléatoire très bonnes : 76 000 IOPS en lecture et 36 000 IOPS en écriture. L'endurance est aussi très bonne : Intel annonce qu'il est possible de remplir entièrement le SSD 10x par jour pendant 5 ans sur ses modèles professionnels, qui utilisent de la mémoire plus endurante que les SSD grand public.

Bonne nouvelle — en espérant que ça fonctionne —, le contrôleur peut chiffrer les données en AES 256 bits.

Enfin, Intel une nouvelle gestion de la mémoire et de l'adressage des puces. Contrairement aux anciens modèles, Intel place en effet dans la mémoire cache une copie de la structure de la mémoire, ce qui permet d'accélérer les mises à jour de cette dernière, mais a le désavantage de nécessiter une grande quantité de mémoire vive. Pour gérer 800 Go de mémoire de stockage, le nouveau contrôleur demande a priori environ 800 Mo de mémoire cache. Pour que la mémoire réagisse rapidement, Intel utilise d'ailleurs de la DD3-1333, une mémoire utilisée dans les PC.

Pour les professionnels

Intel ne propose ce SSD que dans sa gamme professionnel, avec le SSD DC S3700. La gamme utilise de la mémoire MLC-HET en 25 nm avec une partie de la capacité réservée. En 2,5 pouces, Intel propose plusieurs capacités : 100 Go (235 $), 200 Go (470 $), 400 Go (940 $) et 800 Go (1 880 $). Dans la réalité, on a donc 128 Gio, 256 Gio, 512 Gio et 1 024 Gio de mémoire flash. Intel propose aussi des SSD 1,8 poucepour les serveurs, avec des capacités de 200 Go (495 $) et 400 Go (965 $).

Pour le moment, rien n'indique qu'Intel va utiliser ce contrôleur dans ses SSD pour le grand public : le récent SSD 335 utilise par exemple un contrôleur SandForce.

Commentaires
Afficher 2 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • jankeke , 6 novembre 2012 14:50
    "Intel annonce qu'il est possible de remplir entièrement le SSD 10x par jour pendant 5 ans sur ses modèles professionnels, qui utilisent de la mémoire plus endurante que les SSD grand public."

    Je part du principe que cela veut dire que les puces ne commencent à se dégrader qu'au bout de 5 ans (en moyenne) ?

    Même si les SSDs grand public avaient une endurance de moitié inférieure, ce serait quand même plus que suffisant pour une utilisation normale.
  • fitfat , 8 novembre 2012 13:47
    Ou qu'une cellule peut-être écrite environs 20K fois (ce qui est plutôt bon, les dernières puces ayant une endurance de 3K ou 5K en écriture).