Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Kroll Ontrack : les voyants rouges servent vraiment

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 7 commentaires

Comme chaque année, le spécialiste de la récupération de données nous offre un « top 10 » un peu romancé des pires problèmes de l'année. Ce n'est pas réellement de l'information, mais c'est amusant. C'est un peu le bêtisier des disques durs ou les Darwin Awards du stockage. Florilège.

  • France : Une femme a posé son disque dur externe dans un panier à linge sale. Le chat de la maison a grimpé sur le linge, cachant le disque dur. Son compagnon a délogé le chat et a mis le linge en vrac dans la machine. Il a ensuite enclenché le lave-linge… Et les données ont disparu !
  • Pologne : Un graphiste sur le point d'apporter la touche finale à un magnifique logo 3D pour un client a décidé de boire un verre pour marquer le coup. Lorsqu'il est revenu de la cuisine pour admirer son travail, il a renversé son verre accidentellement sur son ordinateur. Le projet a disparu… comme la bonne humeur de notre graphiste !
  • Australie : Imaginez que vous travaillez dans l'un des environnements les plus hostiles et retirés au monde, et que vous subissez une grave perte de données. C'est ce qui est arrivé à une entreprise spécialisée dans l'exploitation minière dans le désert de Gobi. Ils ont supprimé par accident une machine virtuelle et plusieurs instantanés. Le service informatique a contacté la société et, grâce à une liaison satellite, une récupération de données à distance a rapidement pu débuter. Cette liaison a permis aux ingénieurs de Kroll Ontrack de travailler sans discontinuer, si bien que les données ont été récupérées dans un délai beaucoup plus court que ce qui était prévu au départ.
  • Australie : Lors du cambriolage d’un magasin spécialisé en piscine et en spa, les voleurs ont cherché à dissimuler toutes leurs traces en déversant le vaste stock d'acide chlorhydrique sur le sol et les comptoirs, endommageant ainsi l'ordinateur et le terminal du point de vente. Le propriétaire du magasin a pu envoyer un disque très odorant au laboratoire local et, bien que l'ordinateur ait été très endommagé, toutes ses données ont pu être récupérées.
  • Royaume-Uni : Un iPad contenant d'importantes données de forage a chuté au pied d'un derrick nigérian. Même si l'eau est la cause la plus courante de dommages sur les appareils mobiles, cet incident, impliquant de l'eau salée, a été surmonté par la compagnie.
  • États-Unis : Pour soulager ses épaules pendant qu'il attendait le bus, un homme d'affaires a posé par terre son sac à dos contenant son iPad. Le bus s'est arrêté, mais avant de laisser monter les passagers, le conducteur s'est aperçu qu'il empiétait sur le passage clouté. Notre homme n'a pas saisi son sac à dos à temps et le bus en a écrasé le contenu, y compris l'iPad. Malgré les dommages physiques considérables qu'ont subis les composants électroniques, les données ont pu être récupérées.
  • États-Unis : Après son licenciement, un employé s’est installé dans une chaîne de fast-food pour préparer sa revanche. Celle-ci a consisté à se connecter au réseau auquel il avait toujours accès, en utilisant la connexion Wi-Fi gratuite du restaurant, et à supprimer un maximum de données. L'histoire s'est bien terminée : les téraoctets de données supprimées ont été récupérés et le coupable a été identifié en comparant son ticket de caisse et les informations de paiement à l'heure du crime et au réseau utilisé pour supprimer les données.
  • Pologne : Après avoir garé sa voiture sur le parking d'un centre commercial, le conducteur a ouvert sa portière et a remarqué qu'il était à cheval sur deux emplacements. Il est remonté dans sa voiture et a refermé la portière, sans s'apercevoir qu'il avait laissé tomber son appareil photo par terre. Tandis qu'il manœuvrait pour se garer correctement, il a senti quelque chose sous ses roues… c'était son appareil photo.
  • États-Unis : Les virus peuvent être silencieux et mortels, aussi lorsqu'une attaque virale a infecté 30 000 postes de travail dans une compagnie pétrolière du Moyen-Orient, il a fallu faire vite pour enrayer les dommages et rétablir la continuité des activités. Kroll Ontrack a non seulement identifié le virus coupable des dommages, mais a aussi récupéré les données de plusieurs postes de travail et serveurs cruciaux.
  • Espagne : Le bureau de Madrid a reçu un RAID 5 envoyé par un ingénieur qui a découvert que plusieurs personnes avaient vu un voyant rouge clignoter sur le RAID et en avaient averti le responsable informatique. Celui-ci avait décrété que ce voyant ne voulait rien dire et, trois semaines plus tard, le RAID cessait de fonctionner. Kroll Ontrack a restauré 100 % des données.

Après cette liste édifiante, nous n'avons qu'une chose à vous dire : sauvegardez.

Afficher 7 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • boub popsyteam , 3 décembre 2012 19:33
    C'est pas du vrai SAV ça ;) 

    Des cas de clients SAV marrants y'en a plein ...

    Là c'est plutôt le best of du pire de la recup de data chez ontrack :) 
  • PetitGreg , 4 décembre 2012 00:43
    C'est de la bonne pub pour Kroll surtout...
    Perso, je leur ai donné un Hitachi 2"5 avec un problème de firmware, le disque n'est plus reconnu par le BIOS suite à une extinction normal du PC (pas de chute), et la récupération serait totalement impossible en raison d'un trop grand nombre de micro-rayures, et pas un mot sur le remplacement du PCB défectueux. Merci Kroll...
    Il semble qu'il y ait 2 types de clients, les grands comptes avec des contrats bien juteux (sociétés pétrolières, etc...) où la récupération marche, et les cons de particuliers et de PME où elle est quasi toujours impossible.
    Reliser l'article, on ne parle de succès que lorsqu'une grande entreprise est impliquée dans la panne. Pour les particuliers, il n'est question que des causes de l'acident.
  • Ludovic 500 , 4 décembre 2012 07:56
    en plus, je n'ai rien trouvé de drôle ni même cocasse:/
  • scroller , 11 décembre 2012 17:17
    PetitGregIl semble qu'il y ait 2 types de clients, les grands comptes avec des contrats bien juteux (sociétés pétrolières, etc...) où la récupération marche, et les cons de particuliers et de PME où elle est quasi toujours impossible.


    Maintenant que tu le dis, ça saute aux yeux...
  • magellan , 11 décembre 2012 18:22
    Vous allez vite en besogne. Le magasin de spa n'est pas forcément une multinationale et ils ont retrouvés les données
    On n'a pas le fin mot de l'histoire pour les particuliers cités. et je suis certain que l'échantillon mentionne les histoires qui "finissent bien", parce que c'est quand même une bonne pub quand on affirme "machine à laver ? Pas de problème, nous retrouvons les données!"
  • Melgawa , 13 janvier 2013 19:53
    Australie : [..] C'est ce qui est arrivé à une entreprise spécialisée dans l'exploitation minière dans le désert de Gobi.

    ok dès que le désert de Gobi est en Australie.
  • 1815 , 14 janvier 2013 20:00
    la boite est australienne. l'exploitation minière est dans le désert de gobi.
    enfin c'est comme ça que je l'ai compris.