Lenovo rachète les serveurs x86 d'IBM pour 2,3 milliards de dollars

MAJ 23 janvier : La source de Reuters avait vu juste puisque Lenovo a officialisé le rachat aujourd'hui. En échange de 2,3 milliards de dollars, Lenovo va donc récupérer les serveurs x86 System x, BladeCenter et Flex System, Flex integrated systems, NeXtScale et iDataPlex. IBM conserve ses autres gammes, les mainframes System z mainframes, les Power Systems, Storage Systems, Flex servers, PureApplication et PureData appliances. Environ 7 500 employés d'IBM vont se voir offrir un poste chez Lenovo.

Lenovo et IBM ont une longue histoire commune puisque le premier a racheté la division PC grand public du second en 2005. L'histoire pourrait se répéter : plusieurs sources annoncent depuis près d'un an le rachat de la branche serveur x86 d'IBM par Lenovo. Les discussions auraient commencé en avril, d'après le Wall Street Journal, mais les deux sociétés ne sont pas parvenues à tomber d'accord sur la valeur de la division d'IBM. L'américain en voudrait 4 à 6 milliards, le chinois proposerait 2,5 milliards. 

Une source a expliqué à Reuters que les discussions, au point mort depuis le printemps dernier, ont repris. Lenovo aurait en effet vraiment besoin  de cette nouvelle branche pour se diversifier et échapper à l'érosion continue du marché PC. IBM, de son côté, poursuivrait sa mutation vers les services et les logiciels.

Cette stratégie est confortée par les mauvais résultats que l'américain a présentés hier. Le chiffre d'affaires pour le dernier trimestre 2013 est en baisse de 5 %, mais les ventes de matériel sont en chute de 26 % ! C'est le neuvième trimestre consécutif de baisse pour les ventes de matériels IBM. Les ventes d'IBM ont été en outre, particulièrement mauvaises en Chine, où le groupe a enregistré un recul de 23 %.

Ni IBM ni Lenovo n'ont commenté cette information, mais Lenovo a indiqué être en discussion préliminaire en vue d'une acquisition.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire