Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

L'ordinateur sous Linux le plus lent du monde

Par - Source: Dmitry Grinberg | B 14 commentaires

Parfois, certaines personnes ont des idées bizarres. Et parfois, ces personnes décident de les réaliser. Dmitry Grinberg, un Russe, a eu l'idée d'installer Linux... sur un microcontrôleur 8 bits. Il a donc utilisé un ATmega1284p, une barrette de mémoire au format SIMM (issue d'un 80286) et une carte SD de 1 Go interfacée en SPI, un mode d'accès série très lent. Pour installer Linux, qui demande normalement un processeur 32 bits et une unité MMU, Dmitry a codé un émulateur de processeur ARM pour son microcontrôleur. 

Et les performances ?

Le microcontrôleur étant assez lent (24 MHz) et émulant un CPU 32 bits, les performances sont très faibles. Globalement, il considère que le processeur émulé fonctionne à environ 6,5 kHz (milliers de Hertz, pas millions, donc). La mémoire vive est accédée à 300 ko/s et la carte mémoire à environ 200 ko/s. Au final, il faut environ 2 heures pour démarrer en ligne de commande et 4 heures de plus pour démarrer un serveur X sous Ubuntu...

Le code source de l'émulateur et du système est disponible et les composants simples à trouver pour ceux qui veulent essayer...

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Iksarfighter , 29 mars 2012 10:56
    Sympathique performance !
  • SpadVIII , 29 mars 2012 11:21
    J'ai un peu du mal à croire la chose: Il doit manquer plein de fonctions obligatoires sur un micro-controlleur 8 bits comme celui-ci, qui sont requises par le kernel Linux (MMU, mode superviseur...). Même en émulant. Enfin, je ne m'y connais pas assez pour porter un jugement définitif, mais je reste étonné tout de même...
  • Col Hanzaplast , 29 mars 2012 11:22
    Je pensais être dans le Top Ten avec mon Goupil 386SX16 et sa puissance de 0,2 Bogomips,
    mais je m'avoue battu :) 
    A l'époque il me fallait une nuit pour recompiler le kernel. J’appliquais donc le patch kernel sur l'arbre des sources le soir, lançait la compile et partait me coucher. J'ai arrêté le jour où elle n'était plus terminée à mon réveil à cause de l'agrandissement incessant du kernel
  • Afficher les 14 commentaires.
  • mururoa , 29 mars 2012 11:25
    Col HanzaplastA l'époque il me fallait une nuit pour recompiler le kernel.

    Tiens c'est à peu près le temps qu'il me faut pour compiler intégralement un openoffice complet localisé aujourd'hui sur un dual core moderne ;) 
  • daam , 29 mars 2012 13:03
    SpadVIIIJ'ai un peu du mal à croire la chose: Il doit manquer plein de fonctions obligatoires sur un micro-controlleur 8 bits comme celui-ci, qui sont requises par le kernel Linux (MMU, mode superviseur...). Même en émulant. Enfin, je ne m'y connais pas assez pour porter un jugement définitif, mais je reste étonné tout de même...

    Ca me parait complètement probable: y'a un facteur 1000 entre la fréquence intiale et la fréquence équivalente de l'arm, je suppose que c'est pas juste à cause de l'émulation de l'alu 32 bits...

    Sinon c'est quoi le modèle de l'arm émulé ? je suppose qu'il se limite au jeu d'instruction thumb quand même.
  • draxssab , 29 mars 2012 14:13
    Je connais un type qui fait semblable, mais avec un Propeller de parallax :p 
    Un autre microprocesseur 8 bits, mais 8 coeurs, donc ça roule tout de même pas mal
  • Big Monstro , 29 mars 2012 14:25
    draxssabJe connais un type qui fait semblable, mais avec un Propeller de parallax Un autre microprocesseur 8 bits, mais 8 coeurs, donc ça roule tout de même pas mal

    Ça n'existait pas de processeurs multicoeurs à l'époque. Ça doit plutôt être huit processeurs bien distincts.
  • yvesaloinsa@guest , 29 mars 2012 14:31
    Voila le pc a offrir aux fonctionnaires:
    4heures de pause café le temps de démarrer l'ordi, et 1/4h de pause entre chaque action.
  • dandu , 29 mars 2012 14:54
    daamCa me parait complètement probable: y'a un facteur 1000 entre la fréquence intiale et la fréquence équivalente de l'arm, je suppose que c'est pas juste à cause de l'émulation de l'alu 32 bits...Sinon c'est quoi le modèle de l'arm émulé ? je suppose qu'il se limite au jeu d'instruction thumb quand même.


    ARMv5TE, en fait, typiquement un PXA255 de chez Intel, et Thumb est supporté.
  • meiikoO@guest , 29 mars 2012 17:06
    inutile donc indispensable :) 
  • batchy , 29 mars 2012 20:55
    SpadVIIIJ'ai un peu du mal à croire la chose: Il doit manquer plein de fonctions obligatoires sur un micro-controlleur 8 bits comme celui-ci, qui sont requises par le kernel Linux (MMU, mode superviseur...).
    Pour les processeurs limités sans MMU, il y a ucLinux qui tourne. Je comprend pas pourquoi il ne l'utilise pas plutôt que de coder un émulateur sur un machin pareil. Mais après, vu qu'il à choisi de faire de l'émulation pure, ses seules limites sont la quantité de RAM dispo et la rapidité du bousin ...
  • draxssab , 29 mars 2012 22:19
    Big MonstroÇa n'existait pas de processeurs multicoeurs à l'époque. Ça doit plutôt être huit processeurs bien distincts.


    Je parle d'un projet comme celui parlé dans la news, avec un microcontrôleur. Mais au lieux d'utiliser un Atmga comme ce Dmitry, il a pris un Propeller de Parallax comme celui ci :
    http://www.digikey.ca/product-detail/en/P8X32A-Q44/P8X32A-Q44-ND/1136007

    C'est pas vieux, et c'est bel et bien 8 coeurs ;) 
  • scroller , 2 avril 2012 22:01
    Passionnant cette news dîtes-donc !
  • daitez@guest , 3 avril 2012 20:08
    j'y connais rien du tout mais le coté mac gyver me fait rever, merci ^^