Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

L'AdS : chez Mandriva on a de l'humour

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 19 commentaires

AdS ?

AdS pour Anecdote du Samedi. C'est un peu le successeur non avoué des gadgets USB du vendredi (pour les plus vieux) et c'est l'endroit où nous mettons des actualités insolites qui ne rentrent pas nécessairement dans la ligne éditoriale habituelle.

Dans l'AdS, cette semaine, quelque chose de drôle, mais pas pour tout le monde. Comme vous le savez peut-être, la société Mandriva est en difficulté. Même si elle a évité le dépôt de bilan et le rachat, la société reste en difficulté et il semble que le personnel de la société quitte le navire avant qu'il sombre. Et c'est là qu'un bug rapporté par un utilisateur sur le « bug tracker » de la société entre en jeu.

Assigné à Arnaud Laprévote, CEO de Mandriva, le bug rapporté par Liam R. E. Quin est « amusant ». Il explique : « J'ai installé la plus récente des versions de Mandriva et   le personnel a commencé à quitter la société. Plus la " release " est bonne et plus je l'utilise et plus il y a de gens qui partent. Comment reproduire le bug : installer Mandriva Linux et attendre que des gens quittent la société ».

Comme on le voit, même si la situation n'est pas rose (ce que nous déplorons), on ne semble pas manquer d'humour chez Mandriva : le rapport de bug, sarcastique, est toujours en ligne en accès public.

Afficher 19 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Rorothermidor , 11 septembre 2010 08:46
    Dans leur situation, il est plutôt une bonne idée de garder son sens de l'humour. Ca c'est pas mal quand même la société évite les plus graves sanctions édite un OS fonctionnel sans doute meilleur qu'il n'a jamais été et les rats quittent le navire. Assez symptomatique de l'esprit des gens aujourd'hui chacun pour soi et ... on connait la suite. Admettons que le logiciel se mette à se vendre ou qu'ils se trouvent un mécène. Ils vont revenir avec le dollar dans l'oeil ? Pour moi, lorsqu'on travaille depuis plusieurs années pour une boite comme celle là, on ne part pas à la première annonce de difficulté et on fait ce qu'il faut pour éviter le crash. C'est sans doute plutôt mal vu de penser comme ça mais, imaginez vous dans cette situation et pesez le pour et le contre. Il existe plusieurs exemples d'entreprises qui ont été rachetées, dans une période de crash du même genre, et ce par les employés eux même, ces mêmes sociétés ont relevé le nez et aujourd'hui sont parmi les entreprises qui génèrent un beau paquet. Je le redis il faut parfois s'investir de sa personne avant de pouvoir dire que son entreprise est morte.
  • _btk_ , 11 septembre 2010 09:32
    Dis le mec qui bosse chez France telecom...
  • Zenitram , 11 septembre 2010 10:02
    Citation :
    Ca c'est pas mal quand même la société évite les plus graves sanctions édite un OS fonctionnel sans doute meilleur qu'il n'a jamais été et les rats quittent le navire.


    Oui, dur, surtout quand ils sont virés... A moins que trouves "ils quittent le navire" une proposition d'aller bosser à 10 000 km de ta famille pour un salaire local au pays où on t'emmène?
  • -2 Masquer
    Rorothermidor , 11 septembre 2010 10:43
    Pour la petite histoire, les gens qui bossent pour une société comme mandriva, google et compagnies, sont nécessairement des expatriés. Je connais peu de gens qui travaillent pour une grosse boite de ce style qui viennent du village d'à côté. Je dirais même qu'à l'heure actuelle, pour trouver du travail il faut savoir se bouger et oublier son côté sédentaire en allant bosser à minimum 100 bornes de chez soi (ça c'est en France) aux US on parle plutôt de 500 bornes minimum je sais de quoi je parle puisque je l'ai fait et que je continue à le faire en bossant à 100 bornes de chez moi.
    Je ne plaindrais pas les gens de mandriva qui si, l'entreprise boit la tasse, retrouveront facilement du travail chez les géants de la programmation (google, MS, Apple,...) ils devront juste apprendre à se déplacer ailleurs ce qu'ils font sans doute déjà pour la majorité.
    La plupart des français qui pensent que devoir partir pour aller bosser en laissant la famille derrière est une monstruosité n'ont jamais eu besoin de le faire et ne savent pas de quoi ils parlent puisque le territoire est petit et la distance la plus grande peut être couverte en une heure par avion alors que là bas c'est souvent que pour aller bosser ils doivent partir à 2000 ou 3000 km de leur berceau et ne reviennent qu'une fois par mois...
    Peu de gens comprennent en Europe et surtout en France qu'il faut savoir s'investir dans son entreprise pour pouvoir la faire évoluer et grandir dans ce monde ou chacun ne pense désormais qu'à lui même, c'est là un exemple flagrant puisqu'ils partent de leur propre chef alors que la société a plus que jamais besoin d'eux.
  • kira2deathnote , 11 septembre 2010 11:13
    j'ai comme l'impression que vous n'aimez pas mandriva, qu'est ce que vous avez contre? c'est un exelent OS
  • JackDaniels93 , 11 septembre 2010 11:57
    Pour votre information, ces personnes sont des développeurs salariés de la société Edge-IT (du groupe Mandriva), société liquidée depuis le 2 septembre à la suite d'un dépôt de cessation de paiement.
    Ils ne quittent donc pas le navire comme des rats, ils sont licencié économique.

    Avant de balancer des grandes phrases politiques, faudrait peut-être se renseigner sur le fond.

    À bon entendeur ...
  • Anonyme , 11 septembre 2010 12:42
    tout a fait d'accord avec toi rorothermidor surtout lorsqu'on considère que l'entreprise pour la quelle on bosse ( et qui n'hésitera pas à vous licencier si le besoin s'en faite sentir )est plus importante a vos yeux que votre propre famille ...
  • -3 Masquer
    Rorothermidor , 11 septembre 2010 12:56
    Il faut mettre les choses à leur place. Primo, ma famille est bien plus importante que le reste et si je dois aller bosser aux antipodes c'est par nécessité, il en est de même pour tout le monde, on y va rarement par choix sauf si la carrière compte plus que le reste. Secundo, ma réaction quand aux rats qui quittent le navire n'est relatif qu'à la manière dont sont présentées les choses sur cet article (d'où ma devise sur ce site...), ils n'ont comme d'habitude pas été capables de mettre une info complète et c'en est désolant.
  • JackDaniels93 , 11 septembre 2010 14:38
    J'entends bien Rorothermidor, mea culpa ;) 
  • Anonyme , 11 septembre 2010 14:55
    On ne peut pas reprocher aux salariés de Mandriva de quitter le navire. JackDaniels93 a très bien expliqué pourquoi.
    On ne peut pas non plus leur reprocher de ne pas s'investir dans cette dernière. Depuis des années, Mandriva subit tempêtes et coups de vents. De plan de redressement en mise sous tutelle par le tribunal de commerce. Ils ont toujours été là, abattant un boulot énorme, ne comptant pas leurs heures pour produire une des meilleures distributions Linux qui soit.
    D'autre part, je ne vois pas comment mettre sur le même plan Mandriva avec d'autres géants comme Google. MAndriva, c'est une centaine de salariés à tout casser.

    Travailler dans le logiciel libre et open source c'est d'abord un état d'esprit, une philosophie. Un sens du partage assez poussé. Je ne sais pas si on peut leur reprocher des choses, mais certainement pas l'égoïsme.

    nozov aka 20-100
  • -3 Masquer
    Rorothermidor , 11 septembre 2010 15:52
    Les alariés mandriva n'ont jamais travaillé pour le partage pur, c'est un peu limite comme vision des choses, ils travaillent pour vendre un produit.
  • JackDaniels93 , 11 septembre 2010 18:08
    Ne confond pas ce que la société Mandriva voulait (ou veux), et la mentalité des développeurs et autres techniciens.
    Ils sont tous on ne peut plus engagé dans le libre.

    Et puis quoi de plus normal pour une entreprise que de tenter d'avoir des revenus ?
  • -3 Masquer
    Rorothermidor , 11 septembre 2010 20:29
    c'est la que tu sembles faire erreur libre ne veut pas dire gratuit, mandriva one n'est pas franchement la meilleure distribution gratuite, loin de là, en revanche la version payante est très différente et intègre des éléments qui permettent de faciliter grandement le travail sous linux. L'OS libre est un OS manœuvrable au code source ouvert à la manipulation et non pas un OS libre, beaucoup font l'amalgame entre libre et gratuit parce que beaucoup de distributions gratuites existent et tournent très bien. Je doute du côté purement altruiste des employés mandriva. La liquidation en revanche est regrettable malheureusement c'est le lot des entreprises qui ne vendent pas ce qu'elles produisent.
  • -2 Masquer
    Anonyme , 11 septembre 2010 22:43
    Je pense que les acheteurs font tout leur possible pour démembrer
  • nozov , 11 septembre 2010 22:58
    Les développeurs ne travaillent pas pour le partage pur, mais le partage fait partie de leur philosophie. C'est obligatoire. Partant de là, il m'est difficile de les taxer d'égoïstes.

    Mandriva est une entreprise et à ce titre, doit gagner de l'argent pour survivre. Libre n'est pas gratuit. Je sais, étant linuxien depuis plus de 10 ans. C'est pour cela qu'une version de la distribution Mandriva est payante (Powerpack). Les autres (Free, One) sont gratuites et librement téléchargeables. Leur code source est lui aussi libre.
    En outre, et malgré son statut d'entreprise, MAndriva a toujours reversé sa part de travail à la communauté. Le code produit autours de la distribution étant lui aussi libre.
  • JackDaniels93 , 12 septembre 2010 01:25
    "Je doute du côté purement altruiste des employés mandriva."
    Tu as apparemment la critique facile, mais connais-tu nos développeurs pour insinuer de telles choses ?

    Tu ne sais rien mais tu juges les gens, c'est au mieux de la bêtise, au pire de la méchanceté gratuite.

    Mandriva a toujours livré le code source suivant les règles de la GPL. La seule chose payante dans la Powerpack sont le support et les ISV.

    Tu devrais arrêter d'enfoncer des gens qui se sont battus pendant des années en espérant que la société sortirait de sa situation périlleuse un jour ou l'autre.
  • Anonyme , 12 septembre 2010 09:15
    Il faut avouer tout de même que les termes employés au sein de ce billet sont assez mal choisis, pour ne pas dire très déplaisants...

    Bref quoiqu'il en soit, pour bien connaître la distrib' et un peu la société puisque j'ai des proches qui y bossent, si Mandriva est rendue là où elle en est aujourd'hui c'est en essentiellement dû à des fautes commises par la direction...

    En douze ans d'existence, le parcours de la société aura été pour le moins chaotique. Si cette fois-ci la crise semble très sérieuse, les employés ont pourtant déjà connu des moments semblables par le passé... Ça ne date pas d'aujourd'hui que la société connaît des déboires : force est de constater que rare auront été ceux qui auront quitté le navire lors des périodes de difficultés financières.

    Bref, au final, tout cette histoire est un beau gâchis. La fin de Edge-IT signe le départ des ingénieurs, des devs et des techniciens qui pour la plupart faisaient un boulot exceptionnel (et ce malgré les difficultés financières qui s'ajoutaient d'une année sur l'autre).
  • Rorothermidor , 12 septembre 2010 10:54
    A enfin quelqu'un qui sait répondre intelligemment.

    Je comprend tout à fait le parcours qu'ils ont pu avoir ayant moi même fait partie d'une entreprise qui a été mise en liquidation. Je dois dire que lorsqu'on s'est investi dans une entreprise quelle qu'elle soit, ça fait toujours un pincement lorsqu'elle s'effondre et qu'on doit partir.

    Comme toi, je pense que tout cela est un beau gâchis et que ça aurait pu en être autrement.
    Pour moi c'est le ton employé par l'article, par trop léger, qui est le plus désolant. Effectivement ils ont de l'humour mais ils rient jaune et ce genre d'info est sans intérêt voire de nature à transformer l'effondrement de l'entreprise en chute de clown sur la piste c'est un peu l'image que ça donne.

    En bref, il n'y a aucune raison de se fritter sur un article aussi mauvais et inutile. Ils auraient pus se contenter de rapporter que la société s'effondre et en donner les détails mais vu qu'ils sont incapables de récupérer une véritable info digne de ce nom...
  • shooby , 13 septembre 2010 18:37
    Là c'est plutôt de l'hunour noir