L'AdS : chez Mandriva on a de l'humour

AdS ?

AdS pour Anecdote du Samedi. C'est un peu le successeur non avoué des gadgets USB du vendredi (pour les plus vieux) et c'est l'endroit où nous mettons des actualités insolites qui ne rentrent pas nécessairement dans la ligne éditoriale habituelle.

Dans l'AdS, cette semaine, quelque chose de drôle, mais pas pour tout le monde. Comme vous le savez peut-être, la société Mandriva est en difficulté. Même si elle a évité le dépôt de bilan et le rachat, la société reste en difficulté et il semble que le personnel de la société quitte le navire avant qu'il sombre. Et c'est là qu'un bug rapporté par un utilisateur sur le « bug tracker » de la société entre en jeu.

Assigné à Arnaud Laprévote, CEO de Mandriva, le bug rapporté par Liam R. E. Quin est « amusant ». Il explique : « J'ai installé la plus récente des versions de Mandriva et   le personnel a commencé à quitter la société. Plus la " release " est bonne et plus je l'utilise et plus il y a de gens qui partent. Comment reproduire le bug : installer Mandriva Linux et attendre que des gens quittent la société ».

Comme on le voit, même si la situation n'est pas rose (ce que nous déplorons), on ne semble pas manquer d'humour chez Mandriva : le rapport de bug, sarcastique, est toujours en ligne en accès public.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    Dans leur situation, il est plutôt une bonne idée de garder son sens de l'humour. Ca c'est pas mal quand même la société évite les plus graves sanctions édite un OS fonctionnel sans doute meilleur qu'il n'a jamais été et les rats quittent le navire. Assez symptomatique de l'esprit des gens aujourd'hui chacun pour soi et ... on connait la suite. Admettons que le logiciel se mette à se vendre ou qu'ils se trouvent un mécène. Ils vont revenir avec le dollar dans l'oeil ? Pour moi, lorsqu'on travaille depuis plusieurs années pour une boite comme celle là, on ne part pas à la première annonce de difficulté et on fait ce qu'il faut pour éviter le crash. C'est sans doute plutôt mal vu de penser comme ça mais, imaginez vous dans cette situation et pesez le pour et le contre. Il existe plusieurs exemples d'entreprises qui ont été rachetées, dans une période de crash du même genre, et ce par les employés eux même, ces mêmes sociétés ont relevé le nez et aujourd'hui sont parmi les entreprises qui génèrent un beau paquet. Je le redis il faut parfois s'investir de sa personne avant de pouvoir dire que son entreprise est morte.
    0
  • _btk_
    Dis le mec qui bosse chez France telecom...
    4
  • Zenitram
    Quote:
    Ca c'est pas mal quand même la société évite les plus graves sanctions édite un OS fonctionnel sans doute meilleur qu'il n'a jamais été et les rats quittent le navire.


    Oui, dur, surtout quand ils sont virés... A moins que trouves "ils quittent le navire" une proposition d'aller bosser à 10 000 km de ta famille pour un salaire local au pays où on t'emmène?
    2