Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Météo-France va passer à 5 PFlops d'ici 2016

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 13 commentaires

Fans de la météo, réjouissez-vous ! Nous aurons peut-être bientôt enfin des prévisions fiables grâce à la mise en place d'un nouveau centre de calcul 125 fois plus puissant que l'actuel. Le NEC SX9 exploité depuis 2009 à Toulouse qui délivre 40 TFlops sera en effet remplacé par un Bull bulllx B700 DLC qui doit atteindre 5 PFlops à l'horizon 2016.

Une première tranche délivrant 1 PFlops sera installée en 2013-2014. Toutefois, comme aujourd'hui, cette puissance ne sera pas dédiée uniquement aux prévisions. Le supercalculateur servira aussi à des fins de recherche. À terme, la puissance de calcul disponible ne sera "que" multipliée par 50 par rapport aux moyens actuels. Météo-France explique que pour doubler la précision de ses modèles, il faut multiplier la puissance de calcul par 16. En suivant cette logique, les prévisions de 2016 pourraient être 5 fois plus précises que celles d'aujourd'hui.

Cette augmentation de la puissance de calcul sera réalisée sans que la consommation électrique évolue dans les mêmes proportions. Ceci est obtenu d'une part via le recours à des processeurs Intel Xeon (Sandy ou Ivy Bridge), bien plus modernes que les CPU NEC gravés en 65 nm, d'autre part via la technologie de refroidissement DLC brevetée par Bull. Cette technique dite de refroidissement liquide direct, met en oeuvre un circuit d'eau à 35 °C évacuant la chaleur de tous les composants de chaque armoire vers un radiateur situé en bas.

Rappelons néanmoins qu'en 2016, la Chine espère avoir un supercalculateur dépassant les 100 PFlops.

Commentaires
Afficher les 13 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • dvh , 8 novembre 2012 11:54
    "pour doubler la précision de ses modèles, il faut multiplier la puissance de calcul par 16. En suivant cette logique, les prévisions de 2016 pourraient être 5 fois plus précises que celles d'aujourd'hui."

    Il me semble que 16=2^4 _ l'exposant 4 venant des 3 dimensions d'espace + 1 dimension de temps. Ce qui me fait dire que la précision ne serait pas multipliée par un facteur 5, mais plutôt par 50^(1/4)=2,7.
  • Iksarfighter , 8 novembre 2012 12:00
    Pas marrant, on sait déjà que dans 5j7h il tombera 3mm de pluie en 1h et il fera 8°C à pétaouchnok.
  • SpadVIII , 8 novembre 2012 12:04
    Mouais, sachant que les statistiques indiquent que sur 10 ans, la qualité des prévisions de Météo France se sont dégradées. La puissance de calcul ne fait pas tout. Les hommes (et leurs motivations) qui sont derrières sont largement aussi importants.
  • malfretup , 8 novembre 2012 13:03
    Surtout en sachant que météo france ferme énormément de stations météos locales...
  • delphi_jb , 8 novembre 2012 13:39
    40Tflops ^^

    La météo fait partie des calculs qu'on sait facilement architecturer sur des flottants en simple précision.
    Or, une GTX680, c'est 3.09 Tflops en SP...
    Si vous construisiez un data-center avec disons 200 carte-mères comprenant chacun 4 cartes graphiques, ça vous ferait:

    800 Cartes graphiques @ 3.09Tflops, soit 2,1 Pflops si je prends 85% de rendement sur le système complet.
    (je prends même pas en compte la puissance des CPU...)

    Tout architecturer autour d'uniques CPU Intel Xeon pour ce genre de calcul (météo), c'est du pur gaspillage à notre époque, tant économiquement que dans la consommation électrique.

    Enfin, ça n'engage que moi ^^
  • delphi_jb , 8 novembre 2012 14:02
    je ne parle même pas du Epiphany-4 d'Adapteva, une puce de 100Gflops qui consomme... 2W, ce qui nous fait un royal 50Gflops/watt, du jamais vu.

    quand on voit qu'un Intel Core i7-3770 ca fait 6,74Gflops/watt en SP...
  • Col Hanzaplast , 8 novembre 2012 14:03
    > Enfin, ça n'engage que moi ^^

    Heureusement :) 
  • paradox888 , 8 novembre 2012 15:53
    dvh"pour doubler la précision de ses modèles, il faut multiplier la puissance de calcul par 16. En suivant cette logique, les prévisions de 2016 pourraient être 5 fois plus précises que celles d'aujourd'hui."Il me semble que 16=2^4 _ l'exposant 4 venant des 3 dimensions d'espace + 1 dimension de temps. Ce qui me fait dire que la précision ne serait pas multipliée par un facteur 5, mais plutôt par 50^(1/4)=2,7.


    Je veux bien une explication si ça te dérange pas :) 
    Comment 50p peut donner une précision de *2.7 si 16p donne une précision *2?
    Avec p=10 pour une précision de 2
    16p->4 mais 32p ne donnerait pas 6 et 48p 8?

    Désolé si je fais mon ignorant :s.

    Edit: En fait j'ai compris ton calcul, sauf que tu pars du principe que pour tout p 16p double la précision or ça on en sait rien. Si ce principe est vrai tu as évidemment raison seulement si c'est pas le cas le gain de précision serait d'un 4++ et non 5.
  • dvh , 8 novembre 2012 18:15
    Je suppose que les simulations se font avec la méthode des différences finies (très utilisée pour les calculs en mécanique des fluides). En gros, dans cette méthode, on décompose l'espace en un quadrillage de M cubes et la période à simuler en N intervalles. Si on veut être deux fois plus précis pour la description de l'espace et du temps, il faut utiliser (2^3)*M cubes (8 fois plus petits) et 2*N intervalles de temps (2 fois plus courts). Donc on a besoin d'une puissance de calcul qui est au moins 16 fois supérieure. C'est 16 fois plus, quelles que soient les valeurs de M et N.
  • alberich , 9 novembre 2012 03:38
    Mouais, mouais, il n'empêche mais lorsque l'on consulte la pluie à 1 heure et que météo France dit qu'il ne pleuvra pas dans l'heure qui suit alors qu'il pleut en ce moment même.
  • Yannick G , 9 novembre 2012 18:00
    alberichMouais, mouais, il n'empêche mais lorsque l'on consulte la pluie à 1 heure et que météo France dit qu'il ne pleuvra pas dans l'heure qui suit alors qu'il pleut en ce moment même.


    Ici, on peut même pas consulter la météo à 1 heure : c'est pas proposé
  • Papounet17000 , 9 novembre 2012 18:12
    SpadVIIIMouais, sachant que les statistiques indiquent que sur 10 ans, la qualité des prévisions de Météo France se sont dégradées. La puissance de calcul ne fait pas tout. Les hommes (et leurs motivations) qui sont derrières sont largement aussi importants.


    Ou comment se reposer uniquement sur les machines pendant qu'on boit le café.
  • Papounet17000 , 9 novembre 2012 18:15
    De toute façon, météo france se plante lamentablement depuis des années.
    Il n'arrive déjà pas à faire une prévision correcte à trois jours alors même avec une machine 125 fois plus performante, ils se planteront 125 fois plus.