Se connecter / S'enregistrer

Météo France augmente sa puissance de calcul

Par , 2007-11-08 - Source: Onversity | B 33 commentaires

Nec SX8R Météo France, une des sociétés qui a le plus besoin de puissance de calcul, vient de s’équiper d’un supercalculateur Nec SX-8R. La puissance de cet appareil, qui remplace un Fujitsu VPP5000 installé en 2000, est de 9,1 téraflops. Il décuple pratiquement la puissance disponible.

Une puissance demandée par le modèle Arôme

La puissance du Nec SX-8R est rendue nécessaire par le nouveau modèle Arôme. Le modèle est le programme qui va permettre de prédire le temps, en analysant les paramètres locaux. Alors qu’Aladin, le précédent modèle, travaillaient avec des mailles de 10 km (la taille des plus petites parties utilisées pour une prévision), Arôme travaille avec des mailles de 2,5 km. Il est beaucoup plus précis pour des phénomènes comme les orages, par exemple, et améliore les prévisions à court terme (environ 58 heures), mais n’améliore pas significativement le long terme.

Nec SX-8R versus Fujitsu VPP5000

Le Nec SX-8R est un cluster de 32x8 (256) processeurs, qui offre une puissance de calculs de 9,1 téraflops. L’ancien VPP5000 de Fujitsu a été installé en 2000, mais date de 1999. Ce système qui fonctionne sous un Unix adapté (UPX/V) utilise des processeurs 64 bits à architecture vectorielle (jusque 128 processeurs et 1,2 téraflops) qui fonctionnent à 300 MHz. Les processeurs du Nec SX8 fonctionnent à 2 GHz, et ils peuvent être plus nombreux, ce qui permet d’augmenter la puissance finale.

Une location sur 5 ans, et un deuxième serveur prévu

Le supercalculateur a été loué, pour une durée de 5 ans. Le prix de cette location est de 3,7 millions d’euros. Nec prévoit d’installer en 2009 un deuxième supercalculateur, de la génération suivante, qui est 21x plus puissant que le Fujitsu précédemment utilisé (38 téraflops).

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Iksarfighter , 8 juin 2007 10:11
    Un peu cher pour une grenouille...
  • lelfe , 8 juin 2007 10:15
    Citation :
    (38 millions de Teraflops)

    Ca fait pas un peu beaucoup ca M. Dandu ?
    Je pense que c'est plutot 38 Tflops nan ;) 
  • dandu , 8 juin 2007 10:16
    oui, 38 téraflop, je modifie, merci
  • Afficher les 33 commentaires.
  • sam_barton , 8 juin 2007 10:19
    Quelqu'un a les clés du local pour installer Seti en douce ? :D 
  • edoir , 8 juin 2007 10:40
    Apres un bref calcul avec un collegue

    Il coute 2.3Centime €/s se qui fait 1.38€/min en gros il est payer par les previsions par telephone je pense ;) 
  • fuful , 8 juin 2007 10:46
    Wouah (c) Microsoft, calculer le cout à la minute, faut vraiment être vicieux !
    J'aimerais bien savoir combien les chaines de télé payent pour ce genre d'info, tiens !
  • SpadVIII , 8 juin 2007 10:55
    Citation :
    Un peu cher pour une grenouille...


    Oui, surtout que si on regarde bien, il y a 10 ou 15ans, les prévisions n'étaient pas vraiment moins précises qu'aujourd'hui. OK, aujourd'hui, ils prévoient à 1 semaine. Super, dans 90% des cas c'est faut (encore valable cette semaine; lundi prévisions de très mauvais temps pour samedi/dimanche (indice de confiance 4/5), et finalement il devrait faire beau maintenant :pfff:  ).

    Pour le temps du lendemain, ils se plantent moins souvent (heureusement)... mais il me semble que s'était pareil il y a de nombreuses années...
  • larsirion , 8 juin 2007 11:01
    et ça va enfin leur permettre de prédire le temps du lendemain ou alors ça va toujours servir d'éditeur de texte bancal pour une speakrine de bulletin météo?

    non parce qu'en ce moment, avec un peu de marc de café, je suis sûr de faire aussi bien qu'eux...
  • larsirion , 8 juin 2007 11:03
    Citation :
    Oui, surtout que si on regarde bien, il y a 10 ou 15ans, les prévisions n'étaient pas vraiment moins précises qu'aujourd'hui. OK, aujourd'hui, ils prévoient à 1 semaine. Super, dans 90% des cas c'est faut (encore valable cette semaine; lundi prévisions de très mauvais temps pour samedi/dimanche (indice de confiance 4/5), et finalement il devrait faire beau maintenant :pfff:  ).

    Pour le temps du lendemain, ils se plantent moins souvent (heureusement)... mais il me semble que s'était pareil il y a de nombreuses années...


    Ah, ça me rassure
    deux bonnes nouvelles

    1- je suis pas le seul à penser ça
    2- va faire beau demain donc, je peux finalement faire un BBQ

    :whistle: 
  • dandu , 8 juin 2007 11:11
    SpadVIII : ils annoncent en gros une précision nettement améliorée à court terme, plus le fait qu'en 20 ans (je crois), la précision a été un peu améliorée sur le long terme, mais pas beaucoup
  • SpadVIII , 8 juin 2007 11:32
    Citation :
    SpadVIII : ils annoncent en gros une précision nettement améliorée à court terme, plus le fait qu'en 20 ans (je crois), la précision a été un peu améliorée sur le long terme, mais pas beaucoup


    Mouais. Disons que les progrets sur la fiabilité des prévisions sont plus lents que l'augmentation des moyens mis à disposition pour faire ces prévisions.

    Autre point, il me semble que ce qu'on voit à la télé ou sur Internet, ce sont toujours des prévisions faites à partir des données fournies par météo france (mais pas faites par Météo France directement). Donc ensuite, suivant comment ces données sont analysées par ceux qui s'occupent de les présenter, on peut avoir des différences d'appréciation.
  • Benoit P , 8 juin 2007 11:33
    Citation :
    Oui, surtout que si on regarde bien, il y a 10 ou 15ans, les prévisions n'étaient pas vraiment moins précises qu'aujourd'hui. OK, aujourd'hui, ils prévoient à 1 semaine. Super, dans 90% des cas c'est faut (encore valable cette semaine; lundi prévisions de très mauvais temps pour samedi/dimanche (indice de confiance 4/5), et finalement il devrait faire beau maintenant :pfff:  ).

    Pour le temps du lendemain, ils se plantent moins souvent (heureusement)... mais il me semble que s'était pareil il y a de nombreuses années...

    La précision, c'est affaire de modèle. Et pour améliorer la précision, faut des modèles plus fins, prenant en compte des paramètres plus nombreux, un maillage plus fin de l'espace, et ça, ça bouffe de la puissance de calcul. Et comme il peuvent pas se permettre de faire des calculs qui durent trop longtemps (s'ils veulent pas sortir la météo du lundi matin alors qu'on est déjà lundi soir), ya pas de secrets, faut un calculateur plus puissant.
    Donc espérons qu'avec ça Evelyne Dhéliat dira moins de bêtises :D .
  • alkech , 8 juin 2007 11:43
    Pourquoi ne font-ils pas du GPGPU sur R600 , ca couterait moins cher :p 
  • babousmouk , 8 juin 2007 12:02
    Citation :
    Mouais. Disons que les progrets sur la fiabilité des prévisions sont plus lents que l'augmentation des moyens mis à disposition pour faire ces prévisions.

    Autre point, il me semble que ce qu'on voit à la télé ou sur Internet, ce sont toujours des prévisions faites à partir des données fournies par météo france (mais pas faites par Météo France directement). Donc ensuite, suivant comment ces données sont analysées par ceux qui s'occupent de les présenter, on peut avoir des différences d'appréciation.


    En fait là le modèle a des mailles de 2,5km de côté ce qui permet d'améliorer les prévisions météo ciblées, certaines professions en sont très friandes (les vignerons ou les agriculteurs en général par exemple) et ils ont besoin de quelque chose d'un peu mieux que la télé avec un soleil ou un nuage qui couvre 10% de la france. Et eux ils payent pour ça!
    Ca n'améliorera pas de bcp la fiabilité de la météo que toi tu vois!
  • Eifer91 , 8 juin 2007 12:10
    Le vrai problème de la météo à la télé c'est qu'à partir de données locales plutôt précises sur 48h de Météo France les services météo des chaines font de grosses moyennes et affichent en moyenne une vingtaine de pictogramme sur la France métropolitaine soit même pas un par région, forcement c'est pas très précis.

    Par contre si on regarde la météo régionale (sur France 3 par exemple), la c'est déjà beaucoup plus précis avec jusqu'à 3 ou 4 pictogrammes par département.

    Sur du court ou moyen terme en local les prévisions de Météo France sont plutôt bonnes.
  • larsirion , 8 juin 2007 12:27
    Citation :
    Le vrai problème de la météo à la télé c'est qu'à partir de données locales plutôt précises sur 48h de Météo France les services météo des chaines font de grosses moyennes et affichent en moyenne une vingtaine de pictogramme sur la France métropolitaine soit même pas un par région, forcement c'est pas très précis.

    Par contre si on regarde la météo régionale (sur France 3 par exemple), la c'est déjà beaucoup plus précis avec jusqu'à 3 ou 4 pictogrammes par département.

    Sur du court ou moyen terme en local les prévisions de Météo France sont plutôt bonnes.


    mouais je doit être dans la zone 51... parce que même en prenant les données locales (la station météo de l'aéroport qui est à 2km de chez moi à vol d'oiseau, c'est faux une fois sur 2 à 24h à l'avance...
    je parle même pas de cette semaine ou ça a été 100% faux
    je parle même pas de l'hiver où à chaque fois qu'il neige, on le sait 1h avant... (en gros même moi en regardant par la fenêtre, je le sais avant)

    ça n'engage que moi mais je pense que les modèles météo qui sont utilisés sont très très loin de modéliser ce qui se passe réellement
    d'ailleurs, à mon avis dans les années à venir, on va avoir des surprises (je pense notamment au "fumeux" réchauffement climatique... d'ailleurs quelques voix commencent à s'élever et remettre tout ça en question... que ce soit des climatologues, des astrophysiciens ou des historiens... on verra bien, mais je suis presque prêt à prendre les paris)
  • pyer4 , 8 juin 2007 14:12
    jme permets juste de préciser qu'au dela de la prévision brute, ya tout l'aspect recherche derrière. A chaque machine plus puissante, on peut donc affiner les modèles comme ça a été dit et en profiter pour régler un plus grand nombre de boutons, qui eux même vont servir dans la prochaine machine etc...
    Il faut pas perdre de vue que la simulation type météo est empirique (c'est d'ailleurs pour ça qu'on dit modèle). On arrivera jamais à simuler la météo (faudrait des mailles environ 10^24 fois plus petites).
    Le rapport gain prévision sur puissance de calcul est certes faible, mais s'accélère.
  • cl355 , 8 juin 2007 14:51
    Citation :
    jme permets juste de préciser qu'au dela de la prévision brute, ya tout l'aspect recherche derrière. A chaque machine plus puissante, on peut donc affiner les modèles comme ça a été dit et en profiter pour régler un plus grand nombre de boutons, qui eux même vont servir dans la prochaine machine etc...
    Il faut pas perdre de vue que la simulation type météo est empirique (c'est d'ailleurs pour ça qu'on dit modèle). On arrivera jamais à simuler la météo (faudrait des mailles environ 10^24 fois plus petites).
    Le rapport gain prévision sur puissance de calcul est certes faible, mais s'accélère.


    10^24 fois plus petit ? :ouch:  0.01 milliardième plus petit que la taille d'un atome, 1000 fois plus petit que la taille suposée d'un électron (<10^-18 m) ????

    On ne parle plus du battement d'ailes d'un papillon dans la baie de Tokyo là ! :D 
    Un simple grain de poussière intergalactique voyageant entre la terre et le soleil et qui ferait baisser la lumière solaire de quelques photons et cela fouterait en l'air la belle prévision
    Tout ce que tu pourrais prevoir c'est que tu peux rien prevoir
  • wrongillusion , 8 juin 2007 15:08
    Citation :
    mouais je doit être dans la zone 51... parce que même en prenant les données locales (la station météo de l'aéroport qui est à 2km de chez moi à vol d'oiseau, c'est faux une fois sur 2 à 24h à l'avance...
    je parle même pas de cette semaine ou ça a été 100% faux
    je parle même pas de l'hiver où à chaque fois qu'il neige, on le sait 1h avant... (en gros même moi en regardant par la fenêtre, je le sais avant)

    ça n'engage que moi mais je pense que les modèles météo qui sont utilisés sont très très loin de modéliser ce qui se passe réellement
    d'ailleurs, à mon avis dans les années à venir, on va avoir des surprises (je pense notamment au "fumeux" réchauffement climatique... d'ailleurs quelques voix commencent à s'élever et remettre tout ça en question... que ce soit des climatologues, des astrophysiciens ou des historiens... on verra bien, mais je suis presque prêt à prendre les paris)

    les bouffons qui remettent en cause le réchauffement climatique sont souvent des gens ayant interets a ce qu'on ne change rien a cela...
  • Watchwolf , 8 juin 2007 15:51
    Citation :
    les bouffons qui remettent en cause le réchauffement climatique sont souvent des gens ayant interets a ce qu'on ne change rien a cela...


    bah moi je le remet en cause tel qu'il nous ai presenté par les médias.
Afficher plus de commentaires