Microsoft Surface : le pire taux de panne de l'industrie

L'association de consommateurs Consumer Reports n'a pas eu peur de se fâcher avec Microsoft. Elle a retiré à toute la gamme de produits Surface de Microsoft ses recommandations pour une raison inquiétante : leur taux de panne est trop mauvais.

À lire aussi :
- Test Ultrabook : comparatif de 22 PC ultraportables

Une chance sur quatre d'avoir une panne

Tout avait pourtant bien commencé pour les Surface. À l'issue de ses propres tests, Consumer Reports, comme beaucoup d'autres publications avait beaucoup apprécié les Surface Book, Surface Pro et Surface Laptop.

Mais en plus de sa propre appréciation technique, Consumer Reports prend en compte les retours de ses membres. Or les utilisateurs des Surface ont rencontré une litanie de problèmes, le plus souvent d'origine logicielle (soucis de veille ou de consommation excessive de la batterie). Selon le modèle statistique employé par Consumer Reports (basé sur les retours de 90 741 clients, entre 2014 et début 2017), 25 % des utilisateurs de Surface sont susceptibles d'avoir une panne avant la fin de la deuxième année. C'est le plus mauvais résultat de toutes les grandes marques de PC portables.

Microsoft a évidemment réagi en se disant déçu de la décision de Consumer Reports. D'après Panos Panay, vice président en charge de la branche Surface chez Microsoft, les Surface se sont améliorées au fil du temps et les taux de panne à 1 ou 2 ans sont "significativement inférieurs à 25 %".

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
3 commentaires
    Votre commentaire
  • etiennedupont
    Et en plus c'est trop cher pour ce que c'est .......
    1
  • dthx
    Effectivement, comme quelques uns de mes collègues directs, j'utilise une Surface Pro 3 au quotidien et on peut dire que ce n'est pas ce qui se fait de plus robuste (clavier qui doit être détaché/rattaché plusieurs fois suite à de mauvais contacts ... que je nettoie pourtant correctement), connection avec le dock assez instable (besoins frequents de redémarrer pour que tout rentre dans l'ordre). Des jours où le machin s'endort et ne veut plus se réveiller à moins de forcer un reset ...
    J'ai quand même du plaisir à travailler avec parce que je sais passer au dessus de ces petits désagréments, mais jamais je n'oserai donner ça à mes utilisateurs finaux, parce que je vais passer mon temps à les dépanner et au final ils ne seront pas satisfaits.
    0
  • unxl
    Le titre de l'article est un peu sensationnaliste.
    Si on regarde le tableau, à part Apple qui se démarque, il n'y a pas une si grande différence avec les autres revendeurs.
    Par ailleurs, les autres se refont très probablement sur les produits plus simples et plus éprouvés qu'ils intègrent aussi dans leurs gammes, que les surfaces.
    On pourrait aussi dire avec les mêmes chiffres que 25% de pannes à deux ans correspond à une panne tous les 8 ans en moyenne...
    0