Les écrans Mirasol vont-ils tuer l'iPad ?

Chez Qualcomm, nous avons aussi pu voir les écrans Mirasol, dans une version fonctionnelle. Mirasol, c'est quoi ? Une technologie permettant de proposer des écrans — essentiellement destinés aux lecteurs électroniques de type eBooks — très efficaces en pleine lumière et qui consomment peu. L'idée est de proposer le confort de l'encre électronique avec la réactivité du LCD et — surtout — de la couleur. Actuellement, il faut bien dire que même si l'eINK (utilisé notamment par Amazon) offre un bon confort de lecture, la lenteur de l'affichage (avec des latences de l'ordre de la seconde) et l'absence de couleurs posent des problèmes. Et l'iPad (notamment) avec son écran LCD a changé la donne en proposant un livre électronique réactif et coloré. Problèmes de ce dernier, le rétroéclairage reste gênant pour de la lecture et offre bien moins de confort qu'un système passif et la consommation limite l'autonomie.

Mirasol, le sauveur ?

Oui et non. En schématisant, Mirasol consiste à utiliser de petits miroirs pour générer l'image. Ces derniers sont donc dépendants de la lumière extérieure, ce qui est un avantage : alors que les écrans LCD (rétroéclairés) et les écrans OLED (autoéclairés) sont illisibles en plein soleil, les écrans Mirasol sont très efficaces en pleine lumière. De plus, la technologie permet de passer d'un état à un autre (opaque ou coloré) avec une tension très faible, et ce de façon permanente

(les pixels ne sont pas alimentés en permanence). Concrètement, Qualcomm indique qu'une tablette de 9 pouces pourrait voir son autonomie doubler. Pour les amateurs de chiffres, Mirasol consommerait 1 mW sur un téléphone, alors qu'un écran de diagonale identique en OLED nécessiterait entre 100 et 700 mW (280 mW en moyenne) et un écran LCD classique environ 240 mW (20 mW pour l'écran lui-même et 220 mW pour l'éclairage). Plus intéressant, Mirasol ne nécessite que peu d'électronique et les écrans sont donc plus fins que leurs équivalents OLED et LCD.

Tout semble rose pour Mirasol, mais il y a tout de même quelques défauts. Le premier, et nous avons pu le constater de visu, c'est que les couleurs ne sont pas naturelles. En intérieur, le blanc vire au gris, les couleurs sont « métalliques », le rendu reste bizarre. Une fois en plein soleil, les problèmes s'estompent, mais le problème est là. Face à un iPad, ce dernier est donc plus flatteur en intérieur, mais il reste inutilisable au soleil. Autre problème plus gênant, l'obligation de disposer d'une source de lumière : les écrans Mirasol se basent sur la réflexion de la lumière et sont donc inutilisables dans le noir. Qualcomm propose donc une option qui a déjà été utilisée par Nintendo du temps des Game Boy Advance, un éclairage direct de la dalle (par l'avant, donc). L'idée est bonne, mais elle nécessite évidemment de l'énergie, 55 mW selon la société. C'est moins qu'un rétroéclairage de LCD, mais c'est tout de même une valeur notable. Enfin, Qualcomm semble avoir du mal à proposer de grandes diagonales, les modèles actuellement proposés en test se limitent à 5,7 pouces (en XGA, 1 024 x 768).

Dans la pratique, la technologie a des avantages, mais aussi des inconvénients et le LCD, plus souple (même si moins efficace dans certains cas) devrait donc rester majoritaire encore un temps. Notons que Qualcomm nous a indiqué qu'un grand constructeur de livre électronique allait adopter une dalle Mirasol, mais que ce dernier n'a pas été cité. Sony, Amazon ? Rien n'est certain.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
    Meilleurs commentaires
  • miplou
    L'iPad est une machine, Mirasol est un écran... C'est comme dire qu'une carte graphique pourrait tuer un nettop...
    Bref c'est ridicule de mettre ce foutu iPad à toutes les sauces, vous auriez mieux fait de comparer le Mirasol au PixelQi !
    14
  • Gerophil
    Sinon je suis d'accord le titre de la news est ridicule et le newseur se perd dans sa description autant que dans sa comparaison foireuse avec l'Ipad.
    11
  • obarthelemy
    Idem, le titre de la news est stupidement polémique. La question que je me pose, c'est plutot de savoir si il y aura un écran Mirasol ou PixelQi dans le prochain iPad....
    10
  • Tous les commentaires
  • miplou
    L'iPad est une machine, Mirasol est un écran... C'est comme dire qu'une carte graphique pourrait tuer un nettop...
    Bref c'est ridicule de mettre ce foutu iPad à toutes les sauces, vous auriez mieux fait de comparer le Mirasol au PixelQi !
    14
  • LVM
    Donc en gros pour l'instant ça va rien tuer du tout car c'est perfectible et pas dispo à la taille de l'iPad (la moitié seulement !).

    Et si un jour ça devenait "parfait" tu crois pas qu'Apple irait leur passer une commande ? Jobs a jamais dit qu'il allait conservé éternellement le LCD (et chez eux c'est pas l'argent qui manque...). Et question changement il a pas hésité à équiper l'iPhone de la dalle avec la plus forte densité de pixels qu'on puisse trouver actuellement.

    Quand au LCD gênant pour lire, c'est pourtant avec cette technologie que certains passent 10h par jour devant leur écran... Les mots de tête viennent peut être plus de là que des 15 minutes sur une tablette, quel que soit son type d'écran.

    Le titre de l'article est donc franchement trollesque... je croyais que t'aimais pas ça, j'ai dû me tromper. :sarcastic:


    ps: et quel est la consommation d'énergie au moment du rafraichissement ? Pour lire un livre, ok ça n'a pas d'importance, mais pour une vidéo ou un jeu c'est tout autre.
    -2
  • LVM
    Autre soucis: l'usage en extérieur c'est anecdotique par rapport à l'usage intérieur. Hors si le rendu est moche en intérieur, c'est ça que le client verra, et il en voudra pas.

    Encore un killer qui va se killer tout seul...
    -3