MWC 2016 : 8 infos essentielles à retenir du grand salon du mobile

A propos de l'auteur
Voir plus
Posez une question dans la catégorie Reportages photos : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Analyses intéressantes...
    1° La 5G
    Le souci est fondamental: réussir à se libérer le plus possible du filaire (ADSL/Fibre) afin de pouvoir proposer, via des produits spécialisés, une vraie mobilité. L'idée est donc de truster le plus possible toute solution mobile pouvant à terme suggérer aux opérateurs de migrer leurs offres hauts débits des infrastructures "fixes" quasi dépourvue de concurrence côté hardware, vers celles mobiles où là chacun pourra y aller de son appareil.
    2° La VR
    Rien de bien surprenant: faute de proposer de véritables innovations majeures, la marotte de la VR reprend ses droits On y a eu le droit il y a plus d'une décennie, et le soufflé est vite retombé. Là c'est la course à l'échalotte, car chacun pense qu'être le premier sur le marché sera s'assurer une part non négligeable d'acheteurs. Or, Oculus rift en tête, ces solutions sont et resteront chères, anecdotiques, donc probablement réservées soit aux nababs geeks, soit à des domaines industriels spécialisés.
    "Quand on manque d'idées, on court après celles qui semblent être nouvelles pour le grand public".
    3° L'IOT
    Encore une fois c'est avant tout un foutoir total où l'on se lance tous les sens dans l'espoir de devancer ses petits camarades. Ca me rappelle le naztabag qui, si sur le papier il semblait être prometteur, a fini par disparaître corps et biens. Pour que l'IOT ait un sens, il va falloir avant tout trouver des usages réellement pertinents de ces nouveaux produits connectés. On rêvait déjà, dans les années 60, d'un réfrigérateur capable de prendre des commandes pour réassortir son contenu. En 2016... l'idée fait encore partie d'une forme primitive de rêve très techno, et il y a finalement peu de propositions constructives et réellement intéressantes.
    4° Les montres connectées
    J'avais prophétisé un semi bide pour ces machins, parce qu'une montre est trop petite pour permettre quoi que ce soit de cohérent dans le domaine.
    - Substitut au micro/casque BT? Débile et anti ergonomique
    - Jeux? Autonomie insuffisante, voire déplorable pour un tel usage
    - Usage en mode "télécommande"? Ecran trop petit, peu lisibles pour beaucoup de gens... une bêtise totale dans ce domaine
    - Intégration d'applications prévues spécifiquement? De par l'absence de standard (format d'écran notamment... rond, carré, avec/sans bordure, résolution...), de caractéristiques parfois indigente (cf les montres chinoises dont l'espace disque dispo est quasi nul... donc inutile), et enfin d'un manque chronique d'idées, je ne vois pas trop à quoi cela peut servir, si ce n'est pour l'effet "wahou"
    En gros, normal que cela se ramasse la tronche: ça n'a qu'une utilité restreinte, et l'environnement logiciel est tout simplement inexistant ou presque pour soutenir l'idée.
    5° Les gadgets
    C'est déjà mort-né. Sony a essayé de créer des écosystèmes avec les couples TV+console et j'en passe, Apple peine à imposer ses protocoles de connexion faute d'intégration ailleurs que dans son propre périmètre, et je ne parle même pas des diverses babioles "inutiles" (avis subjectif) qui, au fond, ne mènent qu'à un jouet temporaire qui lasse vite.
    La priorité des priorités, c'est de se souvenir qu'un écosystème technique n'a de sens que s'il s'adopte à très large échelle, soit par le standard (VHS par exemple), soit par la quantité vendue (Iphone et Itunes dans les PC).
    De fait: imposer qu'un gadget à la base potentiellement intéressant ne fonctionne qu'avec une marque, c'est systématiquement en brider les ventes, surtout quand on voit le morcellement non négligeable du marché des smartphones par constructeurs (là où Apple est un cas à part... vu que ses produits ne sont compatibles qu'avec du Apple)
    6° Le retour de Qualcomm
    A mettre en perspective avec les déboires de tous les fondeurs.
    - Intel avec ses toasters... pardon processeurs PIV qui permettaient de griller du pain (troooooll)
    - AMD avec des générations de processeurs peu performants et gourmands.
    Tôt ou tard la conception des processeurs peut amener à de mauvais choix, qui sont, quand la boite a les reins solides, être corrigés par la suite... ou bien mener à une mort et à un rachat/fusion (Cf l'historique de 3Dfx ou bien de ATI)
    7° Intel
    C'est compliqué... il y a sûrement des soucis concernant les propositions hard que fait Intel aux constructeurs, d'autant plus quand on songe au fait que les applications nécessitent un post-traitement pour le jeu d'instructions spécifique à ces processeurs.
    Au surplus, Intel n'a pas la réputation de savoir réellement faire des choses dans le domaine, même si c'est le contraire... Dans ces conditions, savoir ce qu'il va se passer me paraît un peu difficile, excepté si un ou plusieurs constructeurs se font porteurs d'une solution de convergence smartphone/tablette s'adossant aux puces intel
    8° L'avenir...
    Je me contenterai de dire
    - Les petits pourront éventuellement survivre s'ils proposent quelque-chose de spécifique (Blackberry dans le monde pro par exemple), ou s'il y a des propositions logicielles capables d'attirer de nouveaux utilisateurs (WIndows Mobile, avec un rapprochement plus fort et intime entre les solutions Windows PC, mobile et Xbox)
    - Pour les objets connectés, j'en doute, à part quelques bricoles qui vont tirer un peu vers le haut le débat. Mais cela va rester anecdotique, notamment faute d'un support large et visible par des références accessibles au grand public (un vrai frigo connecté et exploitable partout dans le monde, avec des partenariats forts avec Carrefour par exemple).
    - Je vois majoritairement une incursion plus flagrante et plus forte des marques chinoises en europe: ZTE, Huawei, qui, si ce n'est par la vente en ligne, vont tenter des parternariats plus forts avec des opérateurs, afin de mieux prendre pied sur le vieux continent.
    - Apple pourrait aussi faire quelques annonces intéressantes pour ses produits
    * Revoir la politique tarifaire et technologique de sa montre afin de la rendre plus abordable... ou alors faire exploser la quantité d'applications "utiles", ceci afin d'attirer plus fortement le chaland
    * Sortir un Iphone 6C, afin de proposer une solution "abordable" dans sa gamme
    * Proposer une solution "surface like" afin de créer une nouvelle solution post macbook. A ce jour, Apple reste le seul constructeur à ne pas proposer une machine de bureautique partiellement/totalement tactile, et je pense que la firme s'y attèle déjà pour proposer, à terme, un "air" performant, tactile, et potentiellement multiforme avec un clavier amovible par exemple
    - Côté des smartphones:
    * Encore des prototypes d'écrans souples
    * L'intégration de nouvelles sources d'information (caméra thermique pour améliorer la sécurité de la reconnaissance faciale par exemple)
    * De l'écran sans bordure, ou bien arrondis comme samsung tente de l'imposer via sa gamme Galaxy
    * Des batteries plus puissantes, ou bien une tentative de réduction de la consommation des processeurs
    * l'émergence de smartphones low-cost crédibles et utilisables.
    0