Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Un nanolaser de la taille d'un virus

Le nanolaserLe nanolaser

L’école McCormick d'ingénierie et science appliquée aux États-Unis vient de créer un nanolaser de la taille d’un virus. Les chercheurs affirment que leur solution peut être utilisée sur un die en silicium pour créer des processeurs photoniques. Les résultats ont été publiés dans la revue Nano Letters.

Vers des dies aux points quantiques

Le papier explique que le défi de ce genre de laser est qu’ils sont plus petits que ce qui est en principe autorisé par la limite de la diffraction de la lumière. Grossièrement, un rayon laser est limité par sa longueur d’onde et fabriquer un nanolaser devient alors très complexe. Pour éviter ce problème, les chercheurs expliquent qu’ils ont conçu une structure qui ressemble à un point quantique. Un point quantique ou boîte quantique est une structure en 3D métallique qui va servir comme milieu amplificateur.

L’idée n’est pas nouvelle (cf. « 25 Gbit/s avec un laser à points quantiques »), mais les chercheurs ont réussi à créer une structure suffisamment petite pour qu’elle intègre un die et fonctionne à température ambiante. Ils ont aussi réussi à diriger la lumière vers un point précis. C’est une étape importante vers la commercialisation des processeurs photoniques.

Afficher 1 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • williamwoj , 6 novembre 2012 11:33
    Si les lasers sont de la taille d'un virus, on finira par jouer aux Invaders pour se soigner alors ? :D