Une batterie qui brûle, et c'est normal

Des scientifiques de MIT ont découvert un nouveau phénomène permettant de produire de l’électricité en utilisant des nanotubes de carbone enrobés d’un combustible qui produit de la chaleur en se décomposant.

Chaleur et électricité

Le combustible prend feu à un des bouts du tube à l’aide d’un laser ou d’une étincelle haute tension. Cela crée une onde thermique qui traverse le tube à très grande vitesse, telle une flamme sur une mèche. La température à l’intérieur du nanotube augmente et voyage plus vite que la flamme, chauffant ainsi le combustible et créant un anneau de chaleur d’une température de 3 000 K (2 726,8 °C) qui va pousser les électrons le long du tube, générant ainsi un courant électrique. C’est ce que les scientifiques appellent les thermopower waves (onde de puissance thermoélectrique).

Ces vagues de combustion ont été étudiées sur le papier depuis plus d’un siècle, mais c’est la première fois que l’on démontre un tel phénomène sur des nanofils et que l’on utilise cette méthode pour générer de l’électricité. Les scientifiques ont d’ailleurs obtenu cent fois plus d’énergie que s’ils avaient utilisé une batterie au lithium-ion du même poids.

Un début symbolique

Évidemment, on n’envisage pas l’utilisation d’un tel système dans nos ordinateurs de si tôt. L’idée est très intéressante, car elle permet de créer des batteries qui ont une durée de vie presque illimitée, contrairement au lithium-ion qui se dégrade avec le temps, même si on ne l’utilise pas. Par contre, le principe est aussi très éphémère et le rendement est particulièrement bas en raison de la chaleur et la lumière nécessaire pour arriver à ces fins. Ces découvertes ouvrent néanmoins une nouvelle porte pour les chercheurs.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • no easy way out
    ah, la science, super nouvelle meme si ce n est que le début! je n ose imaginer tout ce que l on pourra faire, avec, une fois cette technologie aboutie...... écologie, puissance, autonomie, etc , un grand bravo meme si la porte n est qu entrouverte.
    1
  • xfils
    Citation:
    une durée de vie presque illimitée
    &
    Citation:
    le principe est aussi très éphémère

    En fait, si je comprends bien , c'est la durée de stockage avant utilisation qui est illimitée. Ensuite, à la première utilisation,la batterie est complètement déchargée. Vous parlez de batterie, mais pas de rechargement. Vu la conception, ne s'agit-il pas plutôt d'une 'pile' ? Bref, la recherche c'est bien, mais je me demande ce que vont devenir tous ces nouveaux déchets à base de nanotubes et autres nanotechnologies !
    2
  • Chklang
    xfils& En fait, si je comprends bien , c'est la durée de stockage avant utilisation qui est illimitée. Ensuite, à la première utilisation,la batterie est complètement déchargée. Vous parlez de batterie, mais pas de rechargement. Vu la conception, ne s'agit-il pas plutôt d'une 'pile' ? Bref, la recherche c'est bien, mais je me demande ce que vont devenir tous ces nouveaux déchets à base de nanotubes et autres nanotechnologies !

    Je me posais les mêmes questions...
    0