NavIt : un GPS complet sous linux

S’il faut bien avouer que le marché du GPS a connu une véritable explosion lors de ces deux dernières années, ce sont en quasi-totalité les solutions propriétaires qui ont aujourd’hui la main mise sur le marché. Plusieurs arguments peuvent expliquer ce succès à commencer par la qualité des cartes disponibles, la richesse des logiciels proposés et surtout, l’intégration de ces solutions dans des boîtiers portables qui intègrent un écran LCD d’une taille plus que convenable.

L’Open-Source en solution alternative

Bien évidemment, comme c’est souvent le cas dans les marchés trustés par des solutions propriétaires, les fervents acteurs et défenseurs du libre débarquent et tentent de rivaliser avec les solutions existantes en essayant de faire mieux, et gratuitement.

En ce qui concerne la navigation par satellite en Europe, c’est le projet NavIt qui a la lourde tâche de venir concurrencer de très sérieux produits comme le TomTom. Co-développé par des français et des allemands, ce logiciel prometteur est maintenant disponible en version stable et n’a pas à rougir de la concurrence.

NavIt est capable d’indiquer votre position sur une carte 2D ou 3D à partir d’un périphérique GPS. Il est également en mesure de faire du calcul d’itinéraire, de supporter un écran tactile et peut même accueillir des POI (Points Of Interest) comme les radars routiers ou le MacDo le plus proche. Qui plus est, contrairement aux solutions existantes, NavIt génère en temps réel ses cartes en utilisant des données vectorielles.

Les cartes

Comme on peut s’en douter, un logiciel de navigation c’est bien mais avec les cartes c’est encore mieux.

NavIt est aujourd’hui fourni sans carte commerciale, mais avec une carte de démo de la ville de Munich, au format OpenStreetMap, qui est un projet libre de cartographie. Malheureusement, si celui-ci est très complet et très précis à l’étranger, comme au Royaume-Uni par exemple, il sera plus difficile de compter sur lui en France en dehors des grandes villes. C’est la raison pour laquelle il est possible d’intégrer des cartes commerciales dans NavIt. Pour ce faire, on peut par exemple faire l’acquisition des cartes européennes (22 pays couverts) pour un prix allant de quinze à une quarantaine d’euros chez Grosser Reiseplaner.

Le problème de l’utilisation

Si sur le papier, le produit est séduisant, il faut bien avouer qu’un problème se pose lorsqu’il est temps de partir en vacances : comment disposer d’un système d’exploitation linux dans ma voiture ?

A l’heure actuelle, plusieurs solutions s’offrent à vous. La plus simple est bien évidemment d’emmener son PC portable à condition de pouvoir le recharger en route. Il est également possible d’avoir un PC embarqué dans la voiture en permanence : « CarPuter ». D’autre part, les développeurs travaillent actuellement sur des systèmes annexes comme les téléphones portables, les PC embarqués ou encore les PDA.

Enfin, on notera que la portabilité est en train d’être faite sous Windows et sous MacOS.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • FireBird
    Il y a un autre problème où est le périphérique GPS auquel navit va se connecter. Car si on s'achète un TOM TOM ou un Garmin, il n'y a pas besoin de télécharger Navit.
    Autre solution: avoir un GPS open hardware qui va avec le tout qui tourne sous Linux embarqué.
    0
  • Gaetan A
    Oui il faut bien sûr une balise GPS (intégrée, USB, Serie ou BlueTooth).
    0
  • sleg
    LA news que j'esperais !! Merci.

    Enfin un soft performant pour l'openmoko (neo1973)

    Je suis bien content de découvrir ce produit !
    0