NEC : de la mémoire pour remplacer flash et RAM

La bataille pour la mémoire du futur fait rage et NEC entre dans la danse avec la « CAM », alias Content Adressable Memory. La société japonaise promet avec cette mémoire qu'il sera possible de remplacer la mémoire vive classique et la mémoire flash. Le fonctionnement se base sur la MRAM (Magnetic RAM) avec un « mur magnétique » qui se déplace et permet de définir la zone de données, comme montré dans le graphique.

La mémoire est en effet aussi rapide que de la RAM, avec un temps d'accès de 5 nanosecondes — la mémoire flash se situe aux alentours de la milliseconde — , mais est capable de garder les informations sans être alimentée, comme la mémoire flash. Les puces actuellement produites ne font que 16 kilobits et sont gravées en 90 nm, ce qui est loin des standards actuels, mais elles pourraient à terme remplacer la mémoire flash et la mémoire vive, ce qui permettrait de proposer des ordinateurs capables de démarrer instantanément.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • Génial, mais il n'y a pas d'indication du nombre théorique d'écritures ni une petite prévision de dispo de puces fonctionnelles pour les professionnels et particuliers?
    0
  • 16 ko de cam... faut pas se faire prendre avec ça ! ;-)
    Je sors...
    4
  • Etant donné la mémoire disponible (16Ko) et la finesse de gravure (90nm). Les clez usb puis les disques durs en CAM ne seront pas disponible en grand public avant au moins...pfffui... 5 - 10 ans au bas mots. Mais ce n'est qu'une estimation. La technologie est toute jeune et il faut lui laisser un temps de maturation avant de devenir démocratisalbe et commercialisable à des prix raisonnables.

    Du coup, on peut encore patienter aveant d'avoir un boot instantanné...
    1