Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Décision de la FCC sur la neutralité du web

Par - Source: Net Neutrality | B 13 commentaires

La commission régulant les communications aux États-Unis (l’équivalent de l’ARCEP en France) vient de publier une décision très attendue portant sur la neutralité du web. À vouloir trop ménager la chèvre et le chou, personne n’est satisfait.

Pas de ségrégation sur Internet

Très grossièrement, le principe de neutralité du net énonce qu’un réseau ne doit pas être exclusif à certains appareils (Orange uniquement disponible sur l'iPhone par exemple) et que sa bande passante ne doit pas être restreinte en fonction du type de site que l’on explore ou de l’application que l’on exécute. Le concept n’est pas nouveau et régit les connexions internet filaires (DSL, câble, etc.) depuis longtemps.

Avec l’arrivée de l’Internet sur smartphone et des forfaits data, les opérateurs ont décidé de faire des économies en tentant de limiter la bande passante offerte à leur client ou en privilégiant certaines applications. Après de longs débats, il était temps pour la FCC de poser quelques règles. Malheureusement, sa décision est décevante. Évidemment, elle n’affecte pas directement les Internautes français, mais elle est surveillée de près par les gouvernements du monde entier qui pourraient s’en inspirer.

Décision qui manque de cohérence et qui est trop laxiste pour les abonnements mobiles

Les règles régissant les abonnements filaires sont plus strictes, renforçant le principe de la neutralité du net. Les opérateurs ne peuvent pas bloquer un site ou ralentir la bande passante de l’utilisateur.

Par contre, les abonnements data des services pour smartphones ne sont pas soumis au même régime. Selon le communiqué, il s’agit d’un secteur qui demande des « considérations spéciales » parce qu’il s’agit de technologies plus jeunes. La FCC a aussi surpris tout le monde en affirmant que sa décision était en partie motivée par « l’ouverture » d’Android.

Tout d’abord, si Android est open source, il n’est pas ouvert. Il est aussi absurde de parler d’un OS pour justifier des règles qui n’ont rien à voir avec le système d’exploitation puisqu’elles régissent la bande passante offerte à l’appareil quel que soit son système. Enfin, la conclusion qui affirme qu’il faut adopter des « mesures restrictives » [NDLR : limiter la neutralité du net] pour protéger l’ouverture des réseaux mobiles laisse tout simplement perplexe quant à l’impact concret de cette décision.

Le summum de cette annonce paradoxale censé promouvoir l’ouverture des réseaux vient du refus de la FCC de publier le texte voté. Nous n’avons pour l’instant qu’un communiqué de presse en attendant une publication officielle. Une chose est sûre, le lobbying de Google et Verizon qui poussent pour une limitation des règles de neutralité pour les réseaux mobiles semble avoir porté ses fruits. Reste à voir s’ils seront empoisonnés comme certaines critiques le font entendre.

Afficher 13 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Jin Kazama , 22 décembre 2010 08:27
    C'est vrai que sur mobile, en France, la neutralité du net, c'est :
    - SFR : Bridage des ports
    - Bouygues : Bridage des ports (seul les principaux (web/mail) sont ouverts)
    - Orange : Ports ouverts (certains ports sont bloqués) mais le trafic est analysé et classé => S'il détecte un usage interdit (P2P non "brouillé" ou VoIP), ils "pourrissent" le transfert en cours.

    Faites des essais, dans tous les cas, faire passer le traffic via un VPN règle le problème (exemple orange : VoIP SIP sur forfait bas de gamme => inutilisable si l'on ne prends pas l'option a 15 euros/mois, une fois le VPN connecté, tout fonctionne convenablement!)

    Je veut bien prioriser le traffic en f() de ce qu'il est (Genre le FTP ne souffre pas d'un latencee elevée et peut s'accomoder d'un debit variable/élevé, quand a RTP, c'est le contraire et il devrait etre prioritaire sur tout le traffic. En gros, faire de la QoS comme en entreprise.

    Le problème c'est qu'aujourd'hui les operateurs font de la "QoS" pour des raisons commerciales (volontairement pourir une liaison vers un datacenter spécifique pour faire payer Google/Youtube, faire prendre des options a la con...). C'est pas loin d'une escroquerie, je trouverai plus simple qu'ils retourne a la base (du moins en réseau mobile) : faire payer au débit, voir a la quantité de donnée transférée.

    Il ne faut pas croire que l'excellent marché de l'ADSL/Cable illimité francais s'applique au mobile; en France on est a la pointe des abonnement mobiles illimités...très limités : (reduction des debits apres XMo, bridage ports, priorisation du trafic t'obligant a prendre des options a la con...). Dans la plupart des pays (europe/asie/australie/nouvelle Zélande), il est possible d'acheter des cartes prepayées avec 1Go pour 5-10 euros, 10Go pour ±30 euros... tout ca en vrai 3G+ (1.8MBps a 14MBps) -> qu'on ne vienne pas comparer la France avec Hong Kong a ce niveau (densité), je préfère prendre l'Australie 7eur/Go en mobile ou 40 eur/10Go... tout ca en 3G+ au fin fond de la brousse, pour du trafic généralement international (USA/Europe).
  • hmn , 22 décembre 2010 08:55
    Je me demande pourquoi l'Ufc, 50 millions de consommateurs, la Dgccrf, ne font pas supprimer la mention pseudo commerciale d'illimité dans les offres, puisque ce n'est pas le cas. C'est de la publicité mensongère. Faut-il que cela soit le particulier (le pot de terre) qui attaque les opérateurs (pot de fer)? Où sont ceux qui sont censés défendre les droits du consommateur?
  • Anonyme , 22 décembre 2010 09:24
    Coluche disait : Quand on pense … Qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça vende pas !

    cqfd.
  • LVM , 22 décembre 2010 11:16
    Citation :
    le lobbying de Google et Verizon qui poussent pour une limitation des règles de neutralité pour les réseaux mobiles semble avoir porté ses fruits


    Ah Google, notre ami, le "don't be evil", l'ouverture d'Android, ... un beau ramassis de conneries. :o 
  • turlupin en ptard , 22 décembre 2010 13:05
    hmnOù sont ceux qui sont censés défendre les droits du consommateur?
    Ils attendent que les couillons dans ton genre adhèrent afin d'avoir plus de poids auprès des autorités et de moyens financiers pour engager des actions judiciaires.
    Alors ? Qu'attends-tu ?

    Les associations de défense des citoyens, de consommateurs, des droits de l'homme et de la femme et autres militants ne sont pas des entités tombées du ciel mais des organisations qui rassemblent des gens décidés à faire valoir leurs droits ou des principes fondamentaux.
    Bien sûr ça demande un investissement personnel, ça présente parfois des risques personnels, mais c'est comme ça que ça marche.

    Quand je vois des connards dans ton genre qui demandent "mais que font les syndicats ?" ou tout discours similaire et qui attendent de profiter des luttes que d'autres ont menées pendant qu'eux-mêmes restaient tranquillement à l'abri du vent et des problèmes, je leur dis d'aller se faire foutre ou de bouger leur gros cul de petit bourgeois stupide et égoïste.

    Pendant plus de 40 ans j'ai milité, au boulot et en dehors, j'en ai payé le prix et je ne le regrette pas. Mais que des enfoirés dans ton genre viennent se plaindre comme tu le fais ça me donne des envies de coups de pompes dans le cul à les envoyer sur Alpha du Centaure.
  • hmn , 22 décembre 2010 14:56
    turlupin en ptardIls attendent que les couillons dans ton genre adhèrent afin d'avoir plus de poids auprès des autorités et de moyens financiers pour engager des actions judiciaires.Alors ? Qu'attends-tu ?Les associations de défense des citoyens, de consommateurs, des droits de l'homme et de la femme et autres militants ne sont pas des entités tombées du ciel mais des organisations qui rassemblent des gens décidés à faire valoir leurs droits ou des principes fondamentaux.Bien sûr ça demande un investissement personnel, ça présente parfois des risques personnels, mais c'est comme ça que ça marche.Quand je vois des connards dans ton genre qui demandent "mais que font les syndicats ?" ou tout discours similaire et qui attendent de profiter des luttes que d'autres ont menées pendant qu'eux-mêmes restaient tranquillement à l'abri du vent et des problèmes, je leur dis d'aller se faire foutre ou de bouger leur gros cul de petit bourgeois stupide et égoïste.Pendant plus de 40 ans j'ai milité, au boulot et en dehors, j'en ai payé le prix et je ne le regrette pas. Mais que des enfoirés dans ton genre viennent se plaindre comme tu le fais ça me donne des envies de coups de pompes dans le cul à les envoyer sur Alpha du Centaure.


    Merci de resté poli, M. le grotesque bouffon (synonyme de turlupin), qui te dit que je ne suis pas déjà membre d'une association de ce genre. Avant d'insulter les gents, tu aurais pu être constructif. Quand je demande ce qu'elles font, c'est juste une remarque.

    Quant aux militants dans les boîtes (syndicaliste, apparemment tu dois bien les représenter), je parle par expérience, ce sont tous des enfoirés qui défendent les gents (eux en premier) que dans leur propre intérêts, pour faire parler d'eux et faire signer des adhésions. Ensuite, on fou le bordel dans la boite, et après quand les procédures sont lancée, on laisse tomber, ces mêmes gents, parce qu'ils ne font plus partie de l'entreprise ou que les intérêts changent.

    Alors excuses moi, mais le pied dans le cul est retourné (poliement).
  • turlupin en ptard , 22 décembre 2010 20:19
    Citation :
    qui te dit que je ne suis pas déjà membre d'une association de ce genre
    Le simple fait que tu demandes ce que font les assos.

    Quant à ton discours facho sur les syndicalistes je me le suis bouffé en plus du fait de n'avoir jamais eu la moindre promo, de m'être colleté avec les petits ou grands chefs de mes deux qui m'en ont fait baver des ronds de chapeau et d'avoir perdu mon boulot pour défendre des principes, même quand ce sont des enculés qui en profitent.

    J'emmerde les fils de p... qui crachent sur les syndicats mais qui apprécient de ne pas bosser 15 heures par jour et 6 jours par semaine, 52 semaines par an, d'avoir des congés payés, le droit du travail (que d'autres enculés sont en train de démolir avec l'aide des connards qui crachent sur les syndicats), les systèmes de protection des travailleurs handicapés ou le droit pour une femme de retrouver son emploi après une grossesse ou pour un malade de ne pas être jeté comme une merde.

    Comment crois-tu que ça a été possible ?

    Par l'effet de la gentillesse des patrons ?

    Ou parce que, tout au long de l'histoire, des "enfoirés" dans mon genre se sont remué le cul, ont pris des coups, eu des carrières de merde en refusant d'abdiquer leurs principes et y ont laissé à la fois leur santé et leur boulot et, pour certains, leur liberté ou leur vie ?

    Maintenant, avec les enculés qui crachent sur les syndicats, les patrons se frottent les mains : les salaires n'ont jamais été aussi bas, le chômage et la précarité si hauts, la misère aussi répandue et les travailleurs aussi vulnérables.

    Le mot "solidarité" est quasiment devenu une obscénité, maintenant c'est chacun pour sa gueule mais, même comme ça, les crevards demandent encore "mais que font les syndicats, les associations, etc..." et ça me fait vomir !

    Le rêve des patrons ? Plus de syndicats ! Ou des syndicats bidons, vendus. Et pour ça le dénigrement est l'arme privilégiée.

    Continue, tu es en bonne voie.
  • castavins , 23 décembre 2010 01:56
    J'ai deux truc à dire :
    Jin Kazama: j'ai pas tout compris et je sais pas d'ou tu sort le début, mais jte crois(pas de preuve de l'inverse et sa ne m'étonne pas ce que tu raconte), et jsuis franchement d'accord avec ce que tu raconte à la fin

    Number 2: je suis d'accord avec le grotesque bouffont pétardeux, faut pas cracher sur les syndicat ou certaine association, j'ai une sorte d'oncle (pas de sang en gros) qui est cheminot, et bah il en a bavé, ainsi que son corps et sa proche famille, et sa a été dur, pour que nous aillons les avantages d'aujourd'hui. Et pour ce que tu demande, c'est déjà mieux qu'avant, aujourd'hui c'est mentionné dans les offres "internet illimité", je le sais j'en ai pris une y'a pas longtemps pour un android justement, et c'était clairement marqué la limite des 500mo par mois (sfr).
    Et sa ne m'a pas empêché de télécharger de la musique "illégalement" via le smartphone ne question...
  • St-Jean , 24 décembre 2010 13:39
    hmn : Mais que font les professeurs de français?

    turlututu en retard :
    je déteste viscéralement les syndicats. Je ne nie aucunement les acquis sociaux légitimes qu'on leur doit ni les luttes qu'ils ont menées pour en arriver là. Je les encourage quand ils défende valablement les salariés d'une entreprise au comportement abusif et dans toute situation analogue.
    Mais ils me dégoutent quand ils sortent de leurs prérogatives et commencent à nuire aux intérêts d'une majorité pour défendre les intérêts d'une poignée de syndiqués, comme on l'a vu quand ils ont bloqué la France récemment, poussant l'absence d'éthique à s'appuyer sur des lycéens qui n'entendaient visiblement rien à l'affaire. Je méprise les syndicats quand ils défendent des causes indéfendables comme l'âge de la retraite, juste pour se faire du capital, quand tout le monde sait bien que les Français sont les travailleurs les plus choyés au monde, avec des semaines de 35 ou 37 heures, 6 ou 7 semaines de congés et un départ à la retraite à 60 ans ou avant. Même avec un départ à 65 ans, ils seraient encore les privilégiés de la planète. Alors, 62 ans, laissez-moi rire. Quant à la pénibilité du travail, la grande tarte à la crème, si elle est incontestable dans certaines professions, je me marre quand j'entends une employée de guichet syndiquée d'une banque dire que son métier est pénible! Est-ce qu'on parle de métiers objectivement pénibles, ou bien est-ce qu'on essaie de dire tout simplement que c'est de travailler qui est pénible? Défendre le principe, alors que l'espérance de vie approche de 85 ans, selon lequel on doit travailler 40 ans ou moins et se faire nourrir/entretenir par les autres pendant 45 ans, ça me semble très en dehors des attributions d'un syndicat. Alors quand les syndicats font chier tout le monde pour des causes indéfendables comme ça, je leur pisse dessus. Quand ils font perdre des centaines de millions à la collectivité avec leurs grèves à la con pour des conneries, alors que les fonds publics sont au plus bas, ou quand ils refusent de ramasser les ordures à Marseille en prenant la population en otage jusqu'à ce qu'on cède à leurs revendications, je qualifie leur action de pure bêtise. Et je ne parle pas des gens de la SNCF, qui sont certes absent parfois le soir de chez eux (pauvres chéris, des millions d'autres personnes, non syndiquées, le supportent bien, elles : représentants, agents de bord, camionneurs, etc.), mais qui ont des avantages dont peu de Français oseraient rêver, à commencer par une caisse de retraite généreuse, théoriquement auto-suffisante, mais que le reste de la population doit renflouer de temps à autres. Je parle de ces syndiqués de la SNCF qui déposent 600 préavis de grève par an, tout confondu, sacrifiant sans vergogne les intérêts de millions d'usager pour leurs minables petits intérêts corporatistes.

    En fait, la seule motivation des leaders syndicaux, c'est d'être un quatrième pouvoir dans l'État, d'autant moins démocratique que ces gens ne sont pas élus par les Français. Ces leaders, qui ont des postes en or, fréquentent les plus grands, mangent aux meilleures tables et sont quasiment inamovibles, ne représentent que 8% des travailleurs, mais ils influencent des politiques qui touchent tous les Français, alors qu'ils ne sont pas élus, donc pas légitimes. Pas étonnant qu'ils doivent agiter le petit peuple de temps à autre pour justifier leur rôle...
    Berk!
  • St-Jean , 24 décembre 2010 13:43
    Voilà que moi aussi je me mets à errer en orthographe... Oups!
  • turlupin en ptard , 24 décembre 2010 17:23
    Si ça n'était qu'en orthographe, le mal serait moins grand... :sarcastic: 
  • castavins , 24 décembre 2010 17:26
    Tu m'excusera mais si ils sont "élu", par leur syndiqués. Et ils n'ont pas forcé les gens à aller dans la rue, ils y sont allé de leurs plein grés, parce qu'ils étaient contre la réforme des retraites, c'est tout. C'est pas parce que les autres font pire en terme de retraite qu'on doit faire comme eux, non ?

    Et pour la SNCF je suis pas d'accord du tout, ils ne font pas grève pour leurs "petit intérêt de salle syndiqués communiste", ils font grève contre des réformes qu'ils ont le DROIT de contester, c'est dans la constitution, ou parce qu'ils se font tabassé par des racailles et excerces leurs droit de retrait. Pis franchement, on peut en permanence aller d'un bout à l'autre de la france, c'et juste un peu plus long pendant les greves...
  • Sh4d3rZ_86 , 28 décembre 2010 15:43
    J'ai lu brièvement le début de la conversation entre turlupin et hnm.
    J'ai une question : les syndicats faisant grève remplissant plus ou moins leur rôle, j'ai envie de dire, pourquoi personne ne s'est bougé durant les manifestations ? Pourquoi je lis certains qui seraient prêts à pendre des syndiqués parce qu'eux ont le droit de grève ? Mais personne ne vous en empêche. Pourquoi peu de personne ne s'est manifesté lorsque Hadopi est sorti sachant l'inutilité de la chose ?
    Pourquoi les gens ne vont ils pas voter au lieu de dénigrer un parti tandisque celui qui est au pouvoir en profite abusivement ?
    Pourquoi personne ne se manifeste quand on distribue des bonus aux traders ?
    Pourquoi personne ne s'est manifesté contre l'avancée de la retraite ?
    Et enfin pourquoi personne n'est descendu dans la rue quand loppsi 2 est passé à l'Assemblée ?
    Donc oui je conçoit bien que l'on ait été manipulé et là où je rejoins le point de vue de turlupin est le fait de cracher sur un système qui s'est battu pour nos droits et que la nature humaine est égoiste et ça me dégoûte berk !
    Combien de lois/réforme encore vous faudraient ils pour enfin réagir ? Continuerez vous à consommer tout et n'importe quoi afin d'être un parfait pion pour l'avancée de l'oligarchie ?
    Le pire c'est que l'on est tombé sur un gouvernement qui ne se cache plus de rien et qui profite ouvertement de tous ce que l'on a acquis depuis des siècles.
    Ça fait bien longtemps en fait que je n'arrive plus à retrouver la solidarité avec les personnes. Tout le monde voit son propre intérêt et tout le monde s'en fiche royalement de qui va passer au pouvoir ... sauf quand y a le FN.
    Là y a eu une mobilisation en masse pour voter Chirac en 2002, seulement là y a 2 dangers potentiels au lieu de 1 : Sarko et Le Pen (fille) l'un est extrémiste aristocrate l'autre nationaliste, voici les leçons que j'ai tiré de ce gouvernement : maintenant si vous voulez pas voter et vous retrouver avec Sarko vs Le Pen faudrait pas s'étonner ... Ah mais oui c'est vrai à gauche c'est pas bisounours Land c'est juste une douce dictature qui n'aurait à mon avis pas fait passer des réformes tordues. Sinon pour ceux qui me contrediraient Mitterrand et son lourd passé toussah ... je répond à l'avance : y a aussi les Verts, Besancenot ...
    Sinon les syndicats démontrent une fois de plus qu'au pouvoir l'homme est capable de tout et du pire. Mais honnêtement, je ne sais plus quelle définition du pire donné depuis que Sarko nous gouverne