Numéricable réinstaure les quotas

Alors que du côté des fournisseurs d’accès à Internet de type ADSL, tout semble se passer pour le mieux dans le meilleur des mondes, une guerre sans précédent est en train de se déclarer chez le câblo-opérateur Numéricable.

Retour sur les évènements de la semaine dernière


En fin de semaine dernière, les abonnés au fournisseur d’accès découvraient avec une certaine impatience les nouveaux forfaits de leur opérateur. Alors que les accès par câble furent pendant de nombreuses années de meilleure qualité et avec de meilleurs débits que les connexions ADSL classiques, il est vrai que ces derniers mois ont montré un renversement de tendance flagrant. C’est la raison pour laquelle ces nouvelles offres étaient particulièrement attendues puisqu’elles étaient censées montrer que le câble avait encore de longs jours devant lui.

Malheureusement, l’euphorie fût de courte durée et l’ambiance est rapidement devenue similaire à celle d’une coupe du monde de football où la France se fait sortir au premier tour. Bref, si les doublements de débits attendus sont bien au rendez-vous, Numéricable a dissimulé un petit cadeau empoisonné à ses clients. Effectivement, les trois nouveaux forfaits mensuels de 1, 4 et 20 Mbits/seconde incluent maintenant un quota de volumes de données échangées, respectivement 10, 20 et 30 Go de données (somme des transferts en émission et en réception).

Bien sûr, il est possible de d’acheter des crédits supplémentaires de téléchargement et ainsi disposer d’un quota allant jusqu’à 40 Go contre une somme forfaitaire allant de 3 à 10 euros par mois. De plus, selon les dires du fournisseur d’accès «
Tout dépassement du forfait d'émission et de réception de données compris dans les forfaits (...) donnera lieu à une facturation supplémentaire selon le tarif en vigueur
» sans qu’aucun détail concernant ce "tarif de vigueur" ne soit expliqué.

La grogne des abonnés


A l’heure où les débits proposés des accès à Internet sont de plus en plus importants, il est vrai que la stratégie de Numéricable nous surprend quelque peu. Suite à cette annonce, la colère des abonnés est rapidement montée et les pétitions commencent à fuser sur la toile. En effet, si les anciens abonnés venaient à modifier une option de leur forfait ou si, tout simplement, ils souhaitaient migrer vers les nouveaux débits, alors ils se verraient contraints d’accepter les nouvelles CGV (
Conditions Générales de Vente
) et donc de se voir appliqués lesdits quotas.

Les clients de l’opérateur se sentent aujourd’hui coincés en quelque sorte et nombre d’entre eux menacent de quitter le FAI si rien n’est fait dans les prochaines semaines. N’oublions pas non plus les clients de
Wanadoo Câble
qui ont du migrer chez Numéricable suite au plan social entre les deux entités et qui sont donc maintenant soumis au même problème.

Du côté de la direction de NC, alors que les abonnés demandent des explications, c’est le silence radio et on se garde bien de commenter la situation. Pourtant, l’imposition de quotas de transmission, complétée par les nombreux problèmes de qualité de service remontés par les utilisateurs, risque fort d’être la goutte d’eau qui fait déborder la piscine. Quoi qu’il en soit, les associations de consommateurs risquent fort de ne pas rester les bras croisés face à cette situation…
Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
36 commentaires
    Votre commentaire
  • Ils veulent couler ou quoi :ouch: Surtout maintenant qu'il est possible d'avoir l'adsl sans abonnement téléphonique...
    Moi ce que je proposerais comme action pour les abonnés non encore soumis aux quotas c'est de lancer un mouvement d'utilisation maximale et continue de la bande passante, genre echanges de distrib linux via Bittorrent pendant quelques semaines, ça leur ferait les pieds...
    0
  • Cybercable a ete le premier a proposer du haut debit en 1996 dans ma ville, j'ai aprecie, ils ont bien marche jusqu'au jours ou ils ont mis les quotas : ce jour coincide avec l'arrivee de l'ADSL (~2000) : depuis rien ne vas plus chez eux

    (je n'ai pas vraiment eut la possibiliter de tester Cybercable en profondeur, mais au debut, c'etait du 2Mb, en 1996, sur le contrat et en realite : uncapped : ~6Mb - malheureusement je n'etait la que 2 mois par an :'( )

    Le cable, un truc qui suit le chemin inverse de l'ADSL...
    0
  • Numéricâble, c'est la plus grande m**de jamais vues : abonné depuis Avril chez modulonet en 4mo, je n'avais pas un seul problème. Depuis 1 mois et demi, déconnexions intempestives et depuis deux semaines, j'entame la troisième, plus rien du tout. La raison : rachat par numericâble.
    Le nouveau site numéricable n'est pas opérationnel : pas moyen de géré mes comptes mail, pas une seule info sauf pour un nouvel abonnement.
    Numéros HotLine : plus joignable.
    Pas d'infos sur la reprise de mon abonnement, rien de rien et toujours pas de connexion internet.
    Donc, je bloque les payements et résille mon contrat au plus vite.
    C'est vraiment le coup le plus grave que j'ai pus avoir dans ce domaine. Et pas une loi qui afflige des sanction contre ces "voleurs de temps" et "brigands".
    Par contre, tout est fait pour piéger les téléchargements illicites selon les besoins des majors, mais rien contre les fournisseurs d'accés Internet qui "vole" l'abonnement des clients tout en fournissant rien en échange.
    0