Microsoft annonce Silverlight 4, Office 2010, IE9

De notre correspondant à Los Angeles

Après les annonces très orientées infrastructure et Cloud de la veille, Microsoft s’est livré à un nouveau show pendant de le deuxième jour de sa Professionnal Developper Conference 2009, rempli d’annonces cette fois plus orientées grand public.

Office 2010 : La bêta français disponible à tous

La première de ces annonces, c’est la disponibilité de la version « bêta » d’Office 2010. Celle-ci est ouverte à tous, comme le fût Windows 7 en début d’année et Office 2007 en son temps. Cette bêta est complète et en français. Office 2010 étend désormais le célèbre « Ruban Office » à toutes les applications de la suite et notamment à Outlook, OneNote et Publisher. Parmi les nombreuses améliorations cosmétiques et ergonomiques, on retiendra surtout l’apparition d’une correction contextuelle (qui comprend le sens des phrases) qui améliore notablement les capacités de correction automatique de Word, de nouvelles fonctionnalités de traitement massif d’information et de Business Intelligence dans Excel, et un nouveau moteur d’affichage pour PowerPoint qui exploite DirectX et propose des effets de transition en 3D proprement hallucinants.

Évidemment, avec Office 2010 débarque également la bêta des versions « en ligne », les Office Web Apps mais aussi, de façon plus surprenante, les versions bêta d’Office 2010 pour Windows Mobile ! À la manière de Google Docs, les Office Web Apps reprennent les fonctions essentielles de Word, Excel, PowerPoint et OneNote, et offrent la garantie de préserver l'apparence des documents originaux quel que soit le périphérique utilisé, PC, téléphone mobile, ou navigateur web. Tous les utilisateurs d’Office 2010 en version bêta peuvent désormais accéder aux Office Web Apps via Windows Live.

Outlook s’ouvre aux réseaux sociaux

Microsoft a également annoncé une nouvelle extension « réseaux sociaux » pour Outlook. Celle-ci rajoute un volet qui relie automatiquement vos contacts aux différents réseaux sociaux auxquels vous êtes abonnés (Windows Live Messenger, Linked In, Facebook, etc.). Ce connecteur permet d’un clic de suivre les flux de messages d’un contact, de regrouper tous ses emails, mais aussi tous les documents envoyés en pièces jointes, d’accéder aux profils en ligne, etc. Cette extension est ouverte de sorte que n’importe quel développeur peut venir rajouter des connecteurs afin d’étendre les réseaux sociaux reconnus par Outlook.

Un nouvel IE pour 2010 !

Ceux qui comptaient sur Microsoft pour abandonner la partie dans la guerre des navigateurs méconnaissent l’obstination de la marque. Malgré des parts de marché en chute, malgré des comparatifs qui le placent systématiquement bon dernier, malgré l’allergie de bien des développeurs face aux retards d’IE dans l’adoption des derniers standards du Web, Microsoft compte revenir très fort dans la course, et promet un nouvel IE 9 dès 2010.

Internet Explorer 9 est encore très loin d’être disponible ne serait-ce qu’en bêta. Mais Microsoft en a montré un aperçu aux développeurs. On nous promet une pleine compatibilité avec le test ACID3 (et donc les CSS3), le support de HTML5, ainsi qu’un tout nouveau moteur JavaScript (qui compilerait enfin à la volée) dont les performances sont d'ores et déjà dans la lignée de Safari, Chrome et Firefox. Mais la véritable différence se fera sur le moteur d’affichage. IE9 exploitera directement les accélérations matérielles puisque son moteur s’appuiera sur Direct2D et DirectWrite, deux nouvelles composantes de DirectX11. Il en résulte des affichages écrans sans commune comparaison en termes de performances avec IE8. Il en résulte également une disponibilité de IE9 probablement limitée à Vista et Windows 7, DirectX11 n’étant pas disponible sous XP. Microsoft devrait en dévoiler davantage sur IE9 lors de sa conférence Web, le MIX, qui aura lieu à Las Vegas en mars 2010.

SILVERLIGHT 4 : la grosse annonce


Mais l’annonce la plus forte de cette PDC restera la disponibilité dès aujourd’hui de la bêta de Silverlight 4. En deux ans, Microsoft aura ainsi livré 4 versions de sa plateforme RIA. Silverlight 3 avait été annoncé au MIX en mars 2009 et rendue disponible en version finale cet été. Silverlight 4 non seulement s’annonce presque deux fois plus rapide, mais offre désormais un accès complet à la plateforme qui l’héberge. En conséquence, il devient désormais disponible de réaliser d’authentiques applications Windows ou MacOS/X en Silverlight sans avoir à s’encombrer du navigateur ! Les applications SL4 ont désormais accès au multi-touch, au bouton droit de la souris, au drag and drop avec le bureau, à la Webcam, aux périphériques connectés, au système de fichier et même aux impressions !

Silverlight 4, c’est aussi le support natif de Google Chrome (en plus de IE, Safari et Firefox), la simplification des applications d’entreprise (grâce à des fonctions de databinding bidirectionnelles directes avec SQL Server, Sharepoint ou SQL Azure), ainsi que la possibilité d’incorporer au cœur d’un formulaire Silverlight une animation Flash ou une page Web.

La plateforme vidéo sous-jacente (qui est la très grande force de Silverlight avec le support du streaming 1080p, de la vidéo interactive et de l’enregistrement PVR) s’améliore encore avec notamment le support des vidéos sur l’iPhone !
Les améliorations et nouveautés sont si nombreuses qu’il est impossible de les lister ici. Elles permettent désormais à Silverlight de se montrer plus complet, plus rapide et plus compact que son grand concurrent AIR d’Adobe. Sans l’annoncer véritablement officiellement, Microsoft a également donné rendez-vous aux développeurs pour découvrir Silvelight 4 sur mobiles lors du prochain MIX !

Au final, cette PDC 2009 aura confirmé non seulement la volonté d’une plus grande ouverture de Microsoft, mais surtout un dynamisme retrouvé, preuve que la concurrence a du bon et que Microsoft sait encore réagir…

 

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
    Meilleurs commentaires
  • vedge2000
    Citation:
    @FireBird
    Donc pour avoir IE9 il faut avoir Seven. Et pour avoir Seven il faut sucrer Microsoft, acheter une machine avec suffisamment de puissance.

    C'est vrai qu Atom c'est un monstre de puissance!
    Et c'est vrai que c'est pas normal que Microsoft ne support plus un OS qui aura plus de 9 ans à la sortie d'IE9 :O Pas normal du tout! D'ailleurs je n'ai jamais compris pourquoi mon Office 2007 n'est plus compatible avec mon Windows 3.1! Je ne veux pas resucre microsoft!!
    10
  • Tous les commentaires
  • FireBird
    Donc pour avoir IE9 il faut avoir Seven. Et pour avoir Seven il faut sucrer Microsoft, acheter une machine avec suffisamment de puissance.
    En résumé, je peux faire une croix sur IE9.
    -6
  • bill2
    Le troll du jour :
    - sachant que qu'avec IE7 et encore plus IE8, MS avait travaillé avec succès sur la sécurité
    - sachant qu'IE8 a montré que MS savait respecter des standards, même si ce n'était "que" CSS2.1
    je pose une question : une fois que IE9 aura comblé le retard de MS sur le respect des standards (css3, HTML5), et sur la rapidité du JS, que restera-t-il de réellement supérieur à FF, mis à part une floppé de plugs-in, qui sont la principale source des soucis de sécurité sur ce navigateur ?

    A mon avis, il ne restera que les anti MS avec oeillères intégrées, et les "intégristes du libre" pour ne pas admettre qu'IE est revenu à un très haut niveau dans la guerre des navigateurs ...
    2
  • Anonyme
    "IE est revenu à un très haut niveau dans la guerre des navigateurs"
    +1
    1