Opera passe en partie à Webkit

Nous en avons déjà parlé dans nos comparatifs de navigateurs (le dernier en date est sorti en décembre 2012), le navigateur Opera d'Opera Software utilise son propre moteur de rendu HTML, Presto. Mais le prochain produit de la société, Opera Ice, utilisera un moteur de rendu différent, le classique Webkit.

Un problème pour le web mobile ?

Opera Ice est un navigateur tactile, pensé directement pour les appareils mobiles et qui sera compatible avec iOS et Android. Il utilisera une interface adaptée, avec un système de navigation en mosaïque, sans reprendre — comme les navigateurs concurrents — un paradigme proche de celui des navigateurs classiques présents sur les ordinateurs de bureau. Si le passage a un sens pour Opera Software, notamment sur iOS où Apple ne permet pas d'utiliser un autre moteur de rendu, le choix de Webkit est malgré tout un souci pour certains.

En effet, Webkit est très utilisé dans le monde mobile — c'est le seul disponible sous iOS et il est très utilisé sous Android — et la tentation est grande pour les développeurs de sites mobiles de se contenter d'une compatibilité avec Webkit alors que d'autres moteurs de rendu existent. Mozilla propose en effet une version mobile de Firefox pour Android, Opera dispose de ses propres solutions (Opera Mini, Opera Mobile) et Microsoft utilise un moteur maison sous Windows Phone.

Même si Webkit est un bon moteur, rapide, efficace et open source — ce qui est un avantage dans ce domaine —, se limiter à un seul moteur de rendu est toujours un souci, l'exemple d'Internet Explorer 6 l'a bien montré.

Enfin, dans l'absolu, utiliser Webkit est un aveu d'échec pour Opera Software, même si c'est le seul moyen simple de proposer un « vrai » navigateur pour iOS. Opera Ice devrait sortir en février.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
    Votre commentaire
  • frederpe
    Dommage surtout que presto est un bon moteur également.
    2
  • pseudo555
    "Mozilla propose en effet une version mobile de Chrome pour Android" --> le projet Junior, et il me semble qu'il est arrêté.

    "utiliser Webkit est un aveu d'échec pour Opera Software" --> On va pas refuser plus de 30% du marché mobile sous pretexte qu'iOS est fermé à la concurrence... Donc pour moi, c'est pas un échec, c'est un manque de possibilité flagrant.
    2
  • LVM
    Citation:
    ...le choix de Webkit est malgré tout un souci pour certains.


    De toute façon il y en aura toujours des qui râlerons pour tout et n'importe quoi, ce n'est évidement pas une raison pour ne rien faire, et tenter de plaire à 100% des gens tient de l'utopie. Mais revenons au sujet...

    Pour moi le Webkit est en train de devenir un standard à lui tout seul. Il s'est imposé par sa qualité et adéquation avec les besoins des utilisateurs.
    Certains diront qu'Apple l'a beaucoup poussé (surtout sur iOS), mais c'est oublier que Google l'a choisi aussi pour Chrome à cause de son potentiel.

    Citation:
    Même si Webkit est un bon moteur, rapide, efficace et open source — ce qui est un avantage dans ce domaine —, se limiter à un seul moteur de rendu est toujours un souci, l'exemple d'Internet Explorer 6 l'a bien montré.


    Comparer IE6 et Webkit est une grosse erreur:
    1/ Un moteur de rendu n'est pas un navigateur, c'est une brique pour en créer un.
    2/ IE6 est l'exemple même du projet figé pendant des années, Webkit au contraire évolue très régulièrement.
    3/ Webkit est comme tu le dis open-source, et contrôlé par personne. Donc n'importe qui peut le modifier, et cela explique l'évolution rapide dont je parlais au point 2.

    Citation:
    Enfin, dans l'absolu, utiliser Webkit est un aveu d'échec pour Opera Software...


    L'aveu d'échec il aurait surtout dans le fait de persister dans l'entretien d'un moteur qui en lui-même n'apporte pas d'avantage visible à l'utilisateur (c'est surtout l'interface qui le fait). Ça fait des années qu'Opera reste coincé au fond des classements, il est peut-être sage d'envisager de mettre de l'argent dans autre chose.

    Rien n'empêche ensuite les gens d'Opera de proposer des modifications à Webkit s'ils ont des idées pour l'améliorer.


    Si on veut vraiment chercher un échec je dirais qu'il est chez Microsoft. Après des années d'inaction avec IE6, MS s'est enfin réveillé. Ce fut laborieux, ça a certainement coûté beaucoup d'argent, et au fond le résultat est pas si extraordinaire que ça. Au point même qu'à Redmond on a même envisagé très fort à un moment de passer aussi à Webkit.
    Malheureusement la vision complètement archaïque et monopolisante de l'informatique par Steve Ballmer et certains de ses lieutenants a empêché MS de faire le bon choix.
    -11