Le MIT affirme avoir le premier ordinateur quantique fonctionnel

La factorisation des nombres entiers rendue facileLa factorisation des nombres entiers rendue facile

Des équipes du MIT et l'université d'Innsbruck en Autriche sont parvenues à mettre au point un ordinateur quantique 3 fois plus efficace que les précédentes implémentations. Il est aussi plus simple et pourrait être facilement parallélisé, de sorte à créer un calculateur quantique capable de casser des systèmes de chiffrement réputés inviolables aujourd'hui.

Une des bases d'un système de chiffrement asymétrique comme le RSA est la création d'une clé publique par multiplication de deux nombres premiers. Pour casser la clé, il faut donc parvenir à la factoriser, c'est-à-dire à retrouver les deux nombres originaux. Ce processus mathématique est trop complexe pour les ordinateurs classiques et pour les grands nombres, mais depuis 1994, il existe un algorithme quantique (l'algorithme de Shor) qui peut accélérer le calcul de sorte que casser une clé RSA - quelle que soit sa taille - ne mettrait pas plus de temps que de l'utiliser de manière légitime.

Toutefois, cet algorithme nécessite un ordinateur quantique suffisamment grand. En 2001, IBM en a construit un comptant 7 bits quantiques (des qubits), qui réussit à factoriser le nombre 15. Mais cette implémentation n'était pas déclinable à grande échelle, car les 7 qubits étaient mélangés sur une même molécule. La nouvelle version du MIT et Innsbruck n'utilise plus que 5 qubits, chacun étant représenté par un seul atome. Les atomes sont maintenus à quelques microns d'écarts par un champ électrique. Il devient donc envisageable d'augmenter la taille et la puissance du système en plaçant de nombreux atomes/qubits les uns à côté des autres.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que les protocoles SSL et SSH soient définitivement dépassés, mais ce n'est dorénavant qu'une question de temps.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • "Le MIT affirme avoir le premier ordinateur quatique fonctionnel", je pense qu'il manque une lettre... ça aurait pu être drôle avec un a...
    0
  • 562831 said:
    Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que les protocoles SSL et SSH soient définitivement dépassés, mais ce n'est dorénavant qu'une question de temps.

    La question qui tue est donc : possède-t-on déjà aujourd'hui une solution de chiffrement capable de résister en produisant des clés selon d'autres principes mathématiques ?
    Si ce n'est pas le cas, ça va être un joyeux bordel !

    Toutes les solutions de commerce à distance qui utilisent des mots de passe chiffrés seront condamnées. On va en revenir au magasin "physique", à faire des déplacements insensés pour y aller et se cogner des files d'attente pas possibles aux caisses.

    Sans parler des autres problèmes comme les dossiers administratifs qui cesseront d'être confidentiels et autres joyeusetés.

    M'en fous !

    Je serai cané quand ça se produira... Parce qu'il faut bien préciser, quand même, que ce genre de bestiau ne sera pas disponible avant un bon moment et que ça coûtera la peau des roupettes, ce qui réservera les actes de piratage et de violation de vie privée aux seuls gouvernements et organisations de barbouzes en tout genre (NSA, DGSE, BND, FSB, Guoanbu, Mossad et compagnie), les seuls à avoir le fric nécessaire (celui des impôts des citoyens espionnés et fliqués par leurs gouvernements).

    M'enfin ! [:turlupin-en-ptard]
    2
  • L'étape d'après, c'est d'inventer les qubits kouye.
    1