Overclocker sa carte graphique : pourquoi, comment ?

Overclocking Nvidia : Geforce 9600 GT

Assez de bavardage, rentrons dans le coeur du sujet. Nous allons vous montrer comment overclocker votre carte graphique en prenant deux exemples parmi les cartes récentes. Non pas que l’overclocking ne soit possible qu’avec ces nouvelles puces, mais parce qu’il nous paraît plus logique de nous intéresser à la technologie d’aujourd’hui plutôt qu’à celle d’hier.

Le choix des armes : Geforce 9600 GT et RivaTuner

Our Geforce 9600 GT referenceCommençons par une carte Nvidia, une Geforce 9600 GT. Cette carte, que nous avons testée lors de son récent lancement, est basée sur un GPU G94, déclinaison du G92 présent dans les Geforce 8800 GT et GTS V2 512 Mo sorties fin 2007. Le G92 était lui-même une déclinaison du G80 des Geforce 8800 originales sorties fin 2006. Bref, on est là en présence d’une puce à l’architecture connue, à laquelle les utilitaires d’overclocking ont eu le temps de s’habituer. L’utilitaire phare pour overclocker une Geforce est RivaTuner (téléchargeable ici), un logiciel très ancien, qui tire son nom des Riva, les tout premiers GPU produits par Nvidia, quelques années avant les Geforce. RivaTuner est donc parfaitement mature, compatible avec la totalité des GPU Nvidia et très régulièrement mis à jour. Un must.

Une fois que vous l’avez téléchargé, installé et lancé, cliquez sur la petite flèche à droite du Customize, dans la seconde liste déroulante intitulée "Driver Settings". Sélectionner ensuite l’icône en forme de carte graphique, "Système settings".

The first step

L’écran qui s’ouvre est très parlant. On y voit trois curseurs "Core Clock" (horloge coeur) "Shader Clock" (horloge shader) et Memory Clock (horloge mémoire).

Overclocking via RivaTuner

Leur fonction va sans dire. Attardons-nous tout de même sur le second, pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’architecture des processeurs graphiques Nvidia. Depuis la Geforce 8, les GPU du caméléon utilisent deux horloges différentes, l’une étant appliquée uniquement sur les ALU scalaires (les fameux stream processors) formant les unités de shading unifiées. L’autre est appliquée au reste de la puce. Par défaut, ces deux fréquences sont liées par un rapport d’environ 2,5 (les ALU tournant plus vite). Cette valeur n’est toutefois pas universelle à toutes les Geforce 8, car la fréquence progresse par paliers, comme nous le verrons plus loin.

The architecture Geforce 8 / 9, and its 128 Stream ProcessorsVia RivaTuner on peut donc augmenter les deux fréquences Core et Shaders en laissant le rapport de 2,5 ou essayer de modifier cette proportion. Ce n’est pas forcément utile, mais peut permettre de grappiller quelques MHz, chaque portion du GPU pouvant avoir des limites en fréquence différente. En pratique, il ne faut cependant pas espérer gagner beaucoup.