Bientôt de l'overclocking au laser ?

En quelques années, l'overcloking a bien évolué : de la pose d'un radiateur et un ventilateur du temps des premiers x86, les solutions « extrêmes » ont évolué avec le temps. Ventirad de plus en plus gros, plaque à effet Peltier, azote liquide et maintenant — dans certains cas — hélium liquide. La prochaine solution serait-elle le laser ?

En effet, des chercheurs ont réussi à refroidir un semi-conducteur avec un laser et ont atteint une température record : -269 °C. Si pour le moment l'ensemble nécessite une installation imposante et des semi-conducteurs « maison » (il s'agit ici d'une plaque en arséniure de gallium de 160 nm d'épaisseur), la technologie devrait permettre à terme de remplacer les coûteux systèmes de refroidissement à l'hélium liquide et même — plus tard — se retrouver dans les concours... Le gros avantage est évidemment que le laser ne nécessite qu'une source d'énergie pour fonctionner, alors que les systèmes à l'hélium sont dépendants de la capacité de stockage de l'appareil, ce qui est un gros problème pour les systèmes en orbite par exemple.


 


 


 


 


 

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • pierrolalune@guest
    Pourriez vous donner plus de détails sur les systèmes de refroidissements des satellites en orbite? Est ce vraiment basé sur de l'helium?
    0
  • crematorium@guest
    +1 sinon un lien sur les recherches expliquées en détails à défaut d'avoir plus de détails
    Cool avec ça plus besoin de jouer aux apprentis chimistes.
    0
  • Dom074@guest
    pour les systemes en orbite, ils n'ont qu'a les laisser à l'exterieur, il fait froid dans l'espace...
    0