Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le futur des OLED sans oxyde d'indium et étain

Par - Source: Laboratoire Ames | B 4 commentaires

Des chercheurs du laboratoire Ames du département américain de l’énergie ont trouvé le moyen de remplacer l’électrode en oxyde d’indium et étain (ITO) utilisée dans les écrans OLED par un polymère plus écologique et moins cher.

Le problème de rareté de l’indium

L’indium est disponible en quantité limitée, ce qui signifie que son utilisation augmente les coûts de production. Les chercheurs s’attachent donc à trouver un remplaçant afin de préserver les stocks actuels. La tâche est très difficile, car l’indium est utilisé dans les anodes des écrans depuis des décennies en raison de ses excellentes propriétés électriques et du fait qu’il soit transparent, ce qui permet de ne pas diminuer les performances de la dalle. C’est ce qui explique qu’il est un élément privilégié dans la fabrication d’écrans (cf. « Le Willow de Corning veut vous enrouler »).

La réponse pourrait être le PDEOT:PSS modifié

Les scientifiques cherchant un remplaçant approchent le problème de la manière la plus directe possible en tentant de créer un oxyde combinant du zinc et un autre métal (cf. « Un écran OLED transparent ? »). Les chercheurs américains ont néanmoins publié des travaux intéressants dans la revue Advanced Materials montrant qu’il était possible d’utiliser un polymère répondant au nom de PEDOT:PSS, un mélange de poly(3,4-éthylènedioxythiophène) et de poly(styrène sulfonate) de sodium que l’on retrouve, entre autres, dans les encres de cartouches d’imprimantes.

Dans sa forme classique, le PEDOT:PSS n’est pas assez performant, mais en utilisant une technique de fabrication combinant différentes couches du matériau et en utilisant un traitement particulier, les scientifiques ont réussi à améliorer ses propriétés électriques pour en faire un remplaçant disposant d’un rendement 44 % supérieur à l’oxyde d’indium et étain. C’est une découverte intéressante qui pourrait abaisser le prix des écrans OLED et populariser les modèles flexibles si jamais les chercheurs arrivent à rendre la fabrication du polymère compatible avec les contraintes des industriels.

Commentaires
Afficher les 4 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • bozox , 4 décembre 2012 09:39
    Ca y'est les emmerdes commencent... en 2040, il faudra trouver un remplaçant au cuivre, et là tout va devenir compliqué !!!
  • jycet , 4 décembre 2012 10:23
    du graphene partout !!

    c'est le gibolin des temps modernes :) 
  • David Civera , 4 décembre 2012 15:32
    Citation :
    Génial ! LMerci pour vos infos sur la recherche ! D'ailleurs vos confrères de PCworld en annoncent une belle aussi, concernant les SSD cette fois et qui va intéresser tous ceux qui, comme moi, refusent de passer sur ces derniers tant qu'on aura cette limitation en cycles d'écriture :) 


    Merci pour le commentaire. J'ai vu le papier dont tu parles (celui sur les SSD). Il se peut que je le traite jeudi (je ne serais pas là demain)
  • super_newbie_pro , 4 décembre 2012 16:43
    Génial ! LMerci pour vos infos sur la recherche ! D'ailleurs vos confrères de PCworld en annoncent une belle aussi, concernant les SSD cette fois et qui va intéresser tous ceux qui, comme moi, refusent de passer sur ces derniers tant qu'on aura cette limitation en cycles d'écriture :)