Comparatif : 9 cartes mères P67 sur le grill

P67A-UD4 BIOS

Il ne s’agit pas d’une erreur typographique, la P67A-UD4 est bien la seule carte mère du comparatif munie qu’un BIOS à l’ancienne avec ses avantages comme ses limites.

Premier point, l’overclocking est plus facile : le BIOS nous a permis de désactiver toutes les économies d’énergie et d’utiliser un coefficient multiplicateur fixe. Si l’on n’est pas vraiment en phase avec les recommandations d’Intel (lesquelles ont été bien plus suivies par la concurrence) le fait est que l’overclocking est bien plus intuitif de cette manière et rien n’empêche de jouer sur l’overclocking par le Turbo Boost quand on souhaite optimiser la consommation.

Outre le classique mode « Auto » pour se faciliter la tâche, les plages de réglages offertes au niveau des latences mémoires sont larges.

Tout est là pour affiner l’overclocking mémoire. La P67A-UD4 gère par ailleurs les commandes « F11 » et « F12 » propres à Gigabyte, à savoir l’enregistrement de réglages manuels en tant que profils ainsi que la restauration de précédents réglages qui n’auraient pas été sauvegardés.