shadows
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Asus P8P67 Pro

Comparatif : 9 cartes mères P67 sur le grill
Par

Pour se démarquer de la concurrence sur les modèles les plus accessibles, Asus équipe sa P8P67 d’une connexion Bluetooth (assez rare pour une carte mère quelle que soit son prix) ainsi qu’un contrôleur additionnel pour les deux ports eSATA. De plus, le contrôleur réseau Intel 82579 accède directement au port Ethernet du chipset pour en améliorer les performances tout en libérant un port PCIe.

Un point risque de passer inaperçu jusqu’à ce que l’on retire la carte mère de sa configuration : le système de rétention sur le connecteur d’alimentation 8 points est orienté vers le bas de la carte mère de manière à faciliter le débranchement dans un boitier exigu ou encore éviter un blocage à cause d’un câble avoisinant. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une nouveauté, c’est un point qui mérite d’être souligné.

Asus reprend le connecteur USB 3.0 frontal qu’ASRock a été le premier à implémenter bien qu’on attribue souvent par erreur le mérite à Intel. Celui-ci est presque au bord de la P8P67 Pro (juste à côté d’un emplacement DRAM et du connecteur d’alimentation ATX) de manière à simplifier la gestion des câbles. L’agencement de la carte est globalement très satisfaisant à l’exception du connecteur pour panneau audio frontal curieusement placé dans le coin inférieur gauche.

S’il s’agit d’un cas de figure extrême, notons que le troisième port PCI Express (relié en 4x bien qu’étant au format 16x) n’est pas recommandé pour brancher une carte graphique tout simplement à cause du problème d’espacement avec les ports placés immédiatement en-dessous de ce port à moins bien sûr d’être prêt à faire l’impasse sur la connectique frontale.

Les deux autres connecteurs PCI Express sont heureusement séparés de trois emplacements de manière à ce que la carte située au-dessus ait un meilleur flux d’air. Avec une seule carte, le premier port fonctionnera en 16x tandis que les ports un et deux basculeront automatiquement en 8x s’ils sont tous deux occupés, tandis qu’un pont ASMedia ASM1083se permet d’utiliser des lignes PCIe pour offrir les ports PCI avoisinants.

Nous espérons évidemment que les fabricants de boîtiers prennent maintenant systématiquement la peine de proposer des connexions frontales compatibles USB 3.0 sur leurs produits, mais en attendant, Asus ne fournit pas de baie 5,25 pouces à cet effet contrairement à ASRock. Il faudra donc faire avec les ports au niveau arrière ou bien l’équerre PCI que l’on voit ci-dessus.