Se connecter / S'enregistrer

ECS P67H2-A2

Comparatif : 9 cartes mères P67 sur le grill
Par

A l’image de Biostar, il est assez difficile de se procurer une carte mère ECS en France. La P57H2-A2 a pourtant des qualités à faire valoir, notamment une connectique très riche au niveau du panneau arrière, un agencement bien pensé et quelques fonctionnalités supplémentaires bienvenues.

Plutôt que d’ajouter un troisième port PCI Express 16x qui aurait été câblé en 4x, la marque a ici fait le choix d’optimiser le placement des deux ports en laissant trois espaces d’écart. Dans le même esprit, on voit d’emblée que la deuxième carte ne viendra pas buter contre les connecteurs pour panneau frontal même avec un modèle double slot. La répartition des lignes PCIe est assez classique : le premier port fonctionne en 16x et bascule en 8x comme le second si tous deux sont utilisés.

La P57H2-A2 compte deux contrôleurs SATA 6 Gb/sec supplémentaires permettant d’arriver à un total de huit connexions en interne ainsi que deux ports eSATA 6 Gb/sec, chose suffisamment rare pour être soulignée d’autant plus qu’ils sont compatibles RAID. Ajoutons à cela deux ports Ethernet, deux contrôleurs USB 3.0 EtronTech offrant deux connexions à l’avant comme à l’arrière et l’on voit bien que la P57H2-A2 est clairement au dessus du lot pour ce qui est de la connectique.

ECS doit partir du principe que les pages Windows XP et Vista ont été tournées puisqu’on ne trouve pas de connecteurs IDE ou disquette, reste par contre un port série et un PS/2.

Encore une fois, la seule ombre au tableau en termes d’agencement est le positionnement du connecteur pour panneau frontal qui se voit une fois de plus relégué dans le coin inférieur gauche de la carte.

A notre connaissance, ECS a été le premier fabriquant de cartes mères à inclure un adaptateur pour relayer des ports USB en façade à l’époque où la norme 2.0 a été introduite. La baie USB 3.0 fournie ici est non seulement utile mais aussi soignée avec une finition aluminium brossé, tandis que l’on apprécie de voir autant de câbles SATA qu’il y a de ports internes sur la P57H2-A2.