Paris accepte les antennes 3G de Free

Le Conseil de Paris vient d'accepter l'implantation des antennes 3G de Free, une décision vivement critiquée par les Verts, en vertu du « principe de précaution », l'innocuité des antennes n'ayant pas été prouvée (ni d'ailleurs leurs dangers). 84 des 183 conseillers ont voté pour, 9 ont voté contre, 34 se sont abstenus et 1 n'a pas voté. Rappelons que Free — qui a obtenu la 4e licence 3G — veut implanter près de 300 nouvelles antennes à Paris et que le nombre est essentiel, car l'attribution de la licence est liée à des impératifs de couvertures imposés par la loi : Free doit couvrir 27 % de la population métropolitaine avec un service de type « voix » dans les deux ans, et Paris et sa forte densité de population est évidemment un des moyens d'y parvenir.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
    Votre commentaire
  • deg-tcd
    hé allez hop, un peu plus de radiations et de champs electromagnétiques dans la gueule!! Pour le bonheur de mr Niel et des actionnaires on peux crever en coeur...
    -7
  • DrDooM
    deg-tcdhé allez hop, un peu plus de radiations et de champs electromagnétiques dans la gueule!! Pour le bonheur de mr Niel et des actionnaires on peux crever en coeur...

    Y a eu aucune preuve d'un impact négatif de ces antennes donc ton commentaire...
    -1
  • popopow
    deg-tcdhé allez hop, un peu plus de radiations et de champs electromagnétiques dans la gueule!! Pour le bonheur de mr Niel et des actionnaires on peux crever en coeur...

    C'est vrai que Niel et ses actionnaires vivent dans des grottes et ne sont pas eux aussi exposés aux ondes.
    0