La production de disques durs déjà restaurée à 80 %

Les inondations thaïlandaises seront bientôt de l'histoire ancienne pour l'industrie du disque dur. Selon Digitimes, la production mondiale aura retrouvé 80 % de son niveau d'avant la catastrophe pendant le premier trimestre de cette année. Ces prévisions corroborent les estimations de Western Digital notamment, qui prévoyait fin janvier de restaurer 60 % de sa capacité au premier trimestre. Or WD possède environ la moitié du marché mondial.

Au cours du second trimestre, l'industrie devrait fabriquer 160 millions d'unités, soit 90 % des 175 millions d'avant octobre dernier. Les 100 % seraient atteints au troisième trimestre. Cependant, comme l'expliquait Seagate, il est possible que les prix restent à un niveau supérieur à leur tarif d'avant inondation jusqu'à Noël car les distributeurs et OEM chercheront à reconstituer en priorité leurs stocks. On a heureusement pu déjà constaté une certaine diminution des prix en magasin.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • J'attend de voir le retour des prix à la normale!
    On est loin des 2to qu'on trouvait à moins de 70€...
    2
  • Tout à fait d'accord, Mai 2011 achat de disque dur 2To à 59€90
    2
  • Je ne partage pas la vision de Seagate, je la trouve même assez malsaine. C'est dans leur avantage de lancer ce genre de prophétie auto-réalisatrice, car ça fait exploser les bénéfices sans efforts. Juste en jouant sur la peur et la spéculation.

    A mon avis c'est l'inverse qui va se produire. Pourquoi ça ?
    Prenons un gros OEM, genre un Dell ou un HP. Depuis quelques mois, ils ont appris a travailler sans stocks, sans vision net, en flux tendu.
    Ils savent que s'ils exercent une forte pressions sous forme de commande sur leurs fournisseurs pour regonfler les stocks, ceux ci vont conserver les prix élevés.
    Puisque la production ne va qu'en s’améliorant de jours en jours ils ont tout intérêt a rester dans ce mode de fonctionnement quelques temps pour faire fondre les prix des pièces. Quoi qu'il arrive les grosses pénuries sont loin. Attendre au contraire que les fabricants de disques commencent eux même a avoir du stock avant de transférer ces stocks chez eux. Le premier constructeur qui aura du stock de disque sur les bras se sentira obligé de baisser pour prendre des parts de marché ...
    5