Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

PirateBox : le boîtier qui ne va pas plaire à l'Hadopi

Par - Source: PirateBox | B 21 commentaires

Certains n'aiment pas la loi Hadopi et proposent donc des solutions inédites pour partager des données illégalement (ou légalement, d'ailleurs). La PirateBox est l'une d'elles.

La PirateBox, c'est un boîtier à fabriquer à la main qui permet de partager des données entres personnes physiques : c'est un point d'accès Wi-Fi qui sert de relais P2P. En schématisant, les personnes se connectent au réseau créé par la PirateBox, sont redirigés vers une interface web hébergée sur l'appareil qui permet de partager des données et ils peuvent téléverser des fichiers, de la distribution Linux au film de vacances. Évidemment, en plus du téléversement, ils ont aussi accès au téléchargement des données placées dans la PirateBox par les autres utilisateurs.

La PirateBox originale est intégrée dans une « lunch box » décorée de crânes, mais le contenant importe peu. De même, si c'est un point d'accès Wi-Fi Asus (WL330GE) et une clé USB qui sont utilisés, n'importe quel point d'accès Wi-Fi compatible avec DD-WRT — un firmware alternatif pour les point d'accès, basé sur une distribution Linux — et n'importe quel périphérique de stockage de masse en USB devraient convenir.

La PirateBox elle-même n'a rien de répréhensible : il s'agit simplement d'un moyen  de partager des données, données qui peuvent être de n'importe quel type.

Afficher 21 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • TheStarvingStudent , 28 janvier 2011 08:02
    Citation :
    téléverser

    I'm lovin' it!

    ...
    Bonjour!
  • Anonyme , 28 janvier 2011 08:52
    Loi Hadopi, machine à fric?
  • zozolebo , 28 janvier 2011 10:07
    On aurait bien aimé savoir comment fonctionne cette box un peu plus en détails ! Y a-t-il du chiffrement ? Quel réseau est utilisé ? etc.

    Car si je m'en tiens à l'article, je ne vois pas du tout en quoi elle permet d'éviter l'Hadopi.
  • manuch , 28 janvier 2011 10:18
    Hadopi ne contrôle pas non plus les échanges de disques durs externes ou clés USB. C'est plus simple que cette box, et ça marche aussi ! En plus, la discrétion est assurée. Et pour contrôler ça, à moins d'ouvrir tous les paquets à la poste, je ne vois pas quelle technique on pourrait utiliser...
  • Yossem , 28 janvier 2011 10:35
    Je ne comprend pas trop non plus le fonctionnement. Même si c'est du wifi, à un moment donné, il faut y allé sur le web, et à un moment donné, il faut bien prendre un provider. Aujourd'hui, avec nos pc, nous avons des moyens de brouillage. Pourquoi prendre une box et aller planquer du bazar dedans ? A moins que le wifi ne soit là pour pirater la bande passante de la voisine qui n'y connait que dalle en protection réseau et qui elle va ramasser... La pauvre.....
  • -1 Masquer
    Anonyme , 28 janvier 2011 12:24
    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr
    Je laisse ça ici. L'auteur de l'article comprendra.
  • thib0787 , 28 janvier 2011 12:37
    ouai en gros c'est un rooter Wifi avec un port USB et une petite batterie pour être autonome !
  • Anonyme , 28 janvier 2011 13:34
    J'ai peur que vous n'ayez pas compris, la piratebox permet une forme de P2P uniquement local. Exemple : un gars installe une piratebox dans un immeuble où loge plusieurs familles, ces familles ont toutes accès à la box par Wifi et peuvent mettre et récupérer dessus ce qu'ils veulent. Un gars qui passerait par là avec son portable pourrait également faire de même. Et comme tout se passe en local, l'Hadopi n'a aucun contrôle là-dessus, à moins d'aller contrôler physiquement l'utilisation de chaque piratebox en circulation. Donc les piratebox sont en quelques sortes des hotspots wifi spécialisé dans le partage totalement libre, sans risque et anonyme de fichiers. Et en plus la piratebox est légale, seule l'utilisation peut être illégale, et encore il faut prouver qu'il y a eu utilisation ;-) Si la pratique se répand, Hadopi sera encore plus inutile qu'elle ne l'est aujourd'hui (un sacré exploit quand on voit son innefficacité actuelle).
  • bobmorlaix , 28 janvier 2011 13:39
    Euh, c'est un réseau local accessible en Wi-Fi, point barre... Sinon, on peut aussi utiliser un câble croisé ou s'échanger des disquettes, comme il y a 20 ans.
  • dandu , 28 janvier 2011 14:42
    Citation :
    Je ne comprend pas trop non plus le fonctionnement. Même si c'est du wifi, à un moment donné, il faut y allé sur le web, et à un moment donné, il faut bien prendre un provider. Aujourd'hui, avec nos pc, nous avons des moyens de brouillage. Pourquoi prendre une box et aller planquer du bazar dedans ? A moins que le wifi ne soit là pour pirater la bande passante de la voisine qui n'y connait que dalle en protection réseau et qui elle va ramasser... La pauvre.....


    Non, mais c'est du local, donc pas connecté au web

    Citation :
    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr
    Je laisse ça ici. L'auteur de l'article comprendra.


    Ben je cite mes sources, hein, je vois pas le problème. C'est un article qui parle d'un truc, c'est tout.
  • Wiiip , 28 janvier 2011 16:24
    C'est effectivement tout simplement un réseau local en Wifi, qui propose en plus une interface web pour centraliser les données. (voir peut-être même un serveur web local pour heberger tout cela)
    Ca peut se faire avec n'importe quel routeur wifi dont le réseau serait ouvert. (l'interface web en moins - sauf à savoir faire)
  • 1815 , 28 janvier 2011 16:45
    bah non c'est cool, tu pourras allez te garer devant chez ton dealer telecharger un ch'tit film pour le week-end...
  • shooby , 28 janvier 2011 18:51
    en tout cas elle fait marcher les cerveaux, la hadopi lol
  • _octobre , 29 janvier 2011 09:35
    Mouais, le FTP me parait plus simple moins coûteux et est le protocole est vieux comme Hérode..
  • Mictateur , 29 janvier 2011 15:59
    Citation :
    Mouais, le FTP me parait plus simple moins coûteux et est le protocole est vieux comme Hérode..

    Heu... mouairf... moi je propose les disques externes ou le partage réseau...
  • fwix , 30 janvier 2011 02:11
    en maroc pa besion du freebox :D  puisque en a une conex libre
    vive maroc telecom
    looooooooooooooooooooooooooool
  • obidoub , 30 janvier 2011 21:10
    Cet article ne présente pas un produit qui va se retrouver en vente, mais un concept. Donc effectivement si vous trouvez mieux rien ne vous empêche de l'adapter. A mes yeux cela s'utilise surtout en LAN. D'ailleurs à l'heure actuelle on fait des bons vieux partages de dossiers.
  • Anonyme , 31 janvier 2011 13:19
    si le concept se propage, à savoir des accès wifi libre donnant sur des espaces de stockage, çà peut donner à un sacré coup à l'hadopi ! enfin pour l'instant nul besoin de pirate box, lors de la dernier LAN Party avec seulement une centaine de joueur j'ai téléchargé près de 2 To de films, série et autres jeux/logiciel et ce en moins de 24h et en toute sécurité :) 
  • -1 Masquer
    Sh4d3rZ_86 , 31 janvier 2011 21:32
    Ce à quoi je pense c'est que le jour où la Wifi aura une portée de l'ordre du kilomètre et que à chaque commune on aura un "cerveau" qui aura sa propre Pirate Box, tout le monde délaissera le P2P ou le DDL pour cette trouvaille.
    Seulement voilà comment ferait le gus pour trouver les films ? Ipredator ou autre et donc en payant un abonnement il ferait payer un abonnement à tous ceux qui squatteraient sa box ?
    Ou bien y aurais une box à la frontière d'un pays où le DL n'est pas hadopié puis y'aura du Box2Box ?
  • Anonyme , 29 mars 2011 14:52
    Ce qui se passe avec la piratebox c'est que tu peux l'emporter partout avec toi. Ses seules limites sont ses 64Go de capacité et sa portée de wi-fi. Autrement dit à part ça, aucune limite sur le partage de données. Tu vas dans une bibliothèque avec ta piratebox, le premier portable ou iphone ou quoi que se soit qui se connecte dessus peut partager TOUS ses documents (à vérifier pour les appli apple je suis plus sûre) avec les autres. Ebooks, musique, films, qu'ils aient été achetés légalement ou pas. Cette piratebox oui c'est la même chose que de se prêter des disquettes il y a 20 ans mais avec une rapidité 100 000 000 fois plus grande. Et Hadopi, le partage rapide (et sans payer) ben il n'aime pas.
Afficher plus de commentaires