Centrino Santa Rosa : le renouveau des portables ?

Si la grande diversité des portables Centrino Duo actuels permet de répondre aux besoins de la plupart d’entre nous, il faut bien avouer que depuis le lancement du Centrino il y a maintenant 4 ans, Intel n’a pas eut à forcer son talent du côté de la plateforme. En effet, si la puissance du processeur a bien été largement améliorée, qu’il soit passé au dual-core puis au 64 bits, et plus important encore que son rapport performances/consommation soit en hausse, on ne peut pas dire que l’ensemble des composants reposant sur la certification Centrino aient fait l’objet d’autant d’attentions. Ainsi le chipset et le contrôleur Ethernet se sont contentés de suivre en partie et avec retard les évolutions observées sur leurs homologues pour PC. Sans jamais introduire d’innovation et encore moins les surpasser au point de les remplacer par la suite. Côté réseaux sans fil, pas de vraies innovations si ce n’est le passage du 802.11b au a/b/g (et ce dès la première évolution), et des contrôleurs de meilleure qualité. Pire : aucun ajout (même optionnel) au trio initial de composants, et une autonomie en baisse par rapport aux tous premiers Centrino, malgré la volonté affiché d’Intel (promesse de 8 H d’autonomie en 2008), faute de contraintes strictes imposées aux constructeurs.

Le Centrino 4 : nouvelle perspective ou ratage à brûler ?

Certes, il faut dire que malgré cela AMD et VIA ont déjà bien du mal à récupérer les miettes de ce marché, or on sait combien la faiblesse de la concurrence est un moteur efficace de l’immobilisme pour bon nombre de constructeurs…

Le nouveau logoIl semble toutefois que la 4ème version du Centrino qu’Intel annonce aujourd’hui soit la plus innovante depuis celle de 2003 (Carmel) : bien que le processeur ne soit a priori pas à la fête, les rumeurs parlent du passage au Wi-Fi Pre-N doté d’une portée et de débits bien supérieurs, mais aussi de l’arrivée d’un module de mémoire flash (vitesse de chargement et autonomie), d’une autonomie replacée au centre des préoccupations et même d’une puce 3G ! Qu’en est-il en pratique ?