Surface en procès à cause de ses 16 Go

Microsoft trompe-t-il le consommateur en annonçant que Surface dispose de 32 Go ?Microsoft trompe-t-il le consommateur en annonçant que Surface dispose de 32 Go ?Andrew Sokolwski a porté plainte contre Microsoft pour publicité mensongère parce que le fabricant affirme qu'elle possède 32 Go de mémoire Flash, mais seulement 16 Go sont disponibles (cf. « Seulement 16 Go disponibles sur le Surface 32 Go »). Il va tenter de transformer sa plainte en une action collective pour rallier plus de consommateurs à sa cause. Redmond estime que le procès est sans fondement, selon les propos rapportés par Associated Press. L’histoire juridique américaine n’est pas du même avis.

L'histoire a toujours été favorable aux consommateurs

Les fabricants de supports de stockage étaient auparavant au centre de ce genre d’affaires, car ils utilisent une base de 10 (1 Ko = 1 000 octets), tandis que Microsoft (et Apple avant Mac OS X 10.6) utilise une base de 2 (1 Ko = 1 024 octets). Concrètement, la capacité disponible affichée par le système d’exploitation est donc inférieure à celle annoncée dans les caractéristiques techniques, sans compter l’impact du système de fichier et des logiciels préinstallés.

La question de droit portant sur la légalité de la différence entre la capacité annoncée et celle qui est offerte au consommateur se répète depuis presque 10 ans. Il y a trois procès connus. Le premier attaquait les fabricants de mémoire flash et les deux autres ont respectivement pris les disques durs de Western Digital et Seagate pour cible. Les consommateurs se sont plaints à cause de différences allant de 5 % à 7 % entre la capacité annoncée et celle disponible. Nous n’avons néanmoins aucune décision de justice. Dans tous les cas, les fabricants ont passé des accords à l’amiable compensant les consommateurs, sans pour autant admettre être coupables de pratiques illégales.

Une question qui sera épineuse pour Microsoft

Microsoft est donc mal partit avec une différence de 50 % entre la capacité annoncée et celle disponible, ce qui est nettement plus élevé que la concurrence et bien plus important que les écarts qui ont forcé les marques à dédommager leurs clients auparavant.

Le fabricant des Surface va probablement se défendre en affirmant qu’il a prévenu les consommateurs sur son site, mais il est permis de penser que la seule présence d’une page sur la FAQ de Surface sur le site de Microsoft ne satisfasse pas son devoir d’information.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
26 commentaires
    Votre commentaire
  • mais si formater, la mémoire est bel et bien d'environ 32go?
    0
  • il faut arreter de prendres les consommateurs pour des vaches a lait, c'est tres bien de vendre du reve mais il ne doit pas etre trop loin de la realite....
    -4
  • surface est un concept assez atypique, qui n'a pas vraiment de concurrent proprement parlé.
    alors pourquoi ne pas avoir sorti la tablette comme étant une "16Go" ?

    Je veux bien que 32Go c'est plus "vendeur", mais on ne va pas me dire qu'il ne soupçonnait
    pas ce genre de suite en vendant un produit à la moitié de sa capacité annoncé publiquement !
    0