Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Du watercooling dans le die d’une puce

Par - Source: EETimes | B 15 commentaires

IBM, en partenariat avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et L' Institue Fédéral Suisse de Technologie de Zurich, a annoncé travailler sur une puce utilisant une architecture 3D et un système de refroidissement liquide intégré dans le die.

Architecture 3D avec des caloducs

L’idée est simple, mais extrêmement complexe à mettre en place. Les chercheurs essaient d’obtenir un processeur empilant ses cores les uns sur les autres (3D stacking) à l’aide d’interconnexions entre les étages. On parle de 100 à 10 000 liens par millimètre carré.

Pour refroidir le tout, les scientifiques veulent aussi insérer des canaux de 540 µm de diamètres entre les étages et contenant un liquide qui refroidirait le tout. En théorie, le liquide traverse le die pour finalement passer à l'état gazeux. La vapeur voyage ensuite dans un condensateur qui va retourner l'eau refroidi et sous forme liquide dans la puce.

Réduire la consommation des machines.

IBM espère ainsi créer des supercalculateurs demandant des systèmes de refroidissements moins importants, réduisant ainsi les demandes énergétiques de ces machines qui consomment aujourd’hui 2 % de toute l’électricité produite aux États-Unis.

Commentaires
Afficher les 15 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • _pollux_ , 16 mars 2010 07:06
    IBM espère ainsi créer des supercalculateurs demandant des systèmes de refroidissements moins importants, réduisant ainsi les demandes énergétiques de ces machines qui consomment aujourd’hui 2 % de toute l’électricité produite aux États-Unis.

    J'ai un gros gros doute là dessus. Où alors, ça prend en compte l'ensemble des ordinateurs.

    Edit : confirmation, ils parlent des data centers, pas des supercalculateurs. C'est pas tout à fait la même chose.
  • nain-nain3 , 16 mars 2010 07:24
    La vapeur voyage ensuite dans un condensateur => condenseur plutôt
  • -6 Masquer
    efranchi , 16 mars 2010 08:17
    Ce qui prévoient c'est d'utiliser l'eau ainsi chauffée pour fournir en eau chaude un quartier de quelque 20aines de maisons.
    Et je ne vois que l'heure que ça arrive chez tout particulier la possibilité de brancher son propre PC au système de chauffage ménager, rien de plus simple, rien de plus écolo, seulement voilà il faut qu'un industriel le conçoit.
    Sauf si l'évolution des matériaux est de la sorte que le TDP (thermal dissipation power) des CPU au lieux que monter au de là des 130W descendra grandement.
  • loydmc , 16 mars 2010 09:39
    çà devrait être un circuit de refroidissement fermé, donc l'eau chaude ne sera pas distribuée mais refroidit et réutilisée.
  • Iksarfighter , 16 mars 2010 10:44
    OMG 2% !!!
  • stratic , 16 mars 2010 11:06
    efranchiEt je ne vois que l'heure que ça arrive chez tout particulier la possibilité de brancher son propre PC au système de chauffage ménager, rien de plus simple, rien de plus écolo, seulement voilà il faut qu'un industriel le conçoit.


    Ton PC n'est même pas connecté à ton système de chauffage! Tu est vraiment en retard.

    Le mien y est depuis longtemps. Le constructeur a même pensé a favoriser les échanges thermiques par convection entre mon PC et les pièces de vie en installant un ventilateur dans le PC :-)
  • spysnl , 16 mars 2010 11:19
    Brancher le water cooling de son PC sur le chauffage de sa maison ça ne sert à rien: la chaleur est déjà dissipée dans la maison... ça n'a d'intérêt que si la source de chaleur est loin de l'endroit à chauffer.
  • x-alt , 16 mars 2010 11:20
    Citation :
    Pour refroidir le tout, les scientifiques veulent aussi insérer des canaux de 540 µm de diamètres entre les étages et contenant un liquide qui refroidirait le tout.

    Il n'est pas précisé que ce soit de l'eau qui passe dans le circuit. Et vu le diamètre des canaux, vaudrait mieux pas que de petites impuretés ou du calcaire se promènent dedans.
    Donc j'imagine bien un circuit primaire de refroidissement (genre fréon) au coeur des puces, doublé avec un circuit secondaire d'évacuation (eau) vers l'extérieur du batiment.
    Ce que je ne voie pas, c'est ou se situent les économies d'énergie là dedans.
  • Anonyme , 16 mars 2010 12:26
    x-alt : dans un datacenter, la moitié de l'énergie consommée est pour la climatisation....donc si la partie "machines" chauffe moins, on a moins besoin de clim....
  • cesame , 16 mars 2010 14:27
    "Du watercooling dans le die d’une puce"
    ... sauf que ce ne sera de l'eau. L'eau est un liquide plein d'impuretés, incompatible avec les canaux de 540 µm. De plus l'eau est accessoirement un, très mauvais mais quand même, conducteur électrique...
    La solution est un refroidissement primaire avec un liquide neutre (chimiquement, électriquement, ...) puis un circuit secondaire à l'eau.
  • omega2 , 16 mars 2010 18:31
    _pollux_ (et d'autres) > A noter aussi que toute l'électricité consommé aux USA n'est pas produite aux USA : ils en achètent plein au canada.
    Dire que les datacenter USA consomment 2% de l'énergie produite aux USA ne veut donc pas dire qu'ils consomment 2% de l'énergie électrique consommé aux USA.

    cesame > "De plus l'eau est accessoirement un, très mauvais mais quand même, conducteur électrique"
    C'est pas grave, ils ne comptent pas utiliser de liquide pour provoquer des courts circuit dans le processeur mais pour évacuer la chaleur.
  • 1815 , 16 mars 2010 20:30
    l'eau est un mauvais conducteur électrique? ah bah merde alors... ça veut dire que tu peux prendre ton bain avec le sèche cheveux qui flotte?
  • ideal78 , 16 mars 2010 23:44
    1815 tjrs aussi abruti mdrrr
    bon pour faire aussi bete que toi je dirai oui tu peux prendre ton bain avec le seche cheveux qui flotte ( et pas brancher ) tas vu c facile de faire l'abruti :) 

    sinon oui l'eau c un tres mauvais conducteur electrique mais il conduit l'electricité quand meme .. a l'inverse du bois ou de l'air ( meme si les eclairs existent tu me diras bah oui 1815 ) !:) 
    on t'as jamais appris ca? wow tu peux remercier internet !
  • -1 Masquer
    1815 , 16 mars 2010 23:52
    bouffon.
  • Anonyme , 27 juillet 2011 07:52
    ... tout d'abord, de l'eau pure conduit bien moins l'électricité que l'eau du robinet ( les ions présent dans l'eau comestible en sont la cause ).
    Donc l'eau osmosé ou déionisé ou autres ( je ne connais plus le terme exact ) n'a presque pas d'impureté et est faiblement conductrice et donc est un très bon caloporteur et est déjà utilisé pour faire des caloducs qui sous dépression permet au liquide entrer en ébulition à + basse tepérature et donc d'être pafaitement ce qu'ibm à besoin.
    Après, il y a peut-être des liquide meilleur ( ether qui permet d'être à 1 atm etc... ). Pensez aussi que 540 micron = 0.5 mm... donc c'est ce que l'on fait déjà en watercooling fait maison...