Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Qualcomm parle des Snapdragon 200 et 400

Par - Source: Qualcomm | B 0 commentaire

SnapdragonSnapdragon

Qualcomm a détaillé un peu plus ses Snapdragon d'entrée de gamme, les modèles 200 et 400. Si les modèles 600 et 800 annoncés au CES sont basés sur un core maison, le Krait dans sa révision 2, les modèles 200 et 400 utilisent parfois des cores d'origine ARM, les Cortex A5 et A7.

Snapdragon 200 : quad core

Les Snapdragon 200 intègrent quatre cores, mais quatre cores d'ancienne génération : des Cortex A5. Ce core d'entrée de gamme chez ARM est le successeur du ARM11. Ce core offre une puissance limitée : environ 1,6 DMIPS par MHz, là où un Cortex A7 atteint 1,9 et un Cortex A9 monte à 2,5 DMIPS par MHz. Par contre, il consomme peu et peut atteindre 1,4 GHz chez Qualcomm, là où l'ARM11 se limite généralement à moins de 1 GHz. Il a aussi l'avantage d'être compatible avec les instructions ARMv7. Le reste du SoC intègre un GPU Adreno 203, un décodeur vidéo et un contrôleur LPDDR2, ainsi qu'un modem compatible 3G et un récepteur GPS. C'est un SoC d'entrée de gamme pour les smartphones à moins de 150 $.

Snapdragon 400 : deux ou quatre cores

Dans la gamme 400, Qualcomm mélange les processeurs. On a soit deux cores de type Krait (l'architecture maison) à 1,7 GHz, soit quatre cores de type Cortex A7 à 1,4 GHz. Le premier est plus performant, mais le nombre de cores peut dans certains cas être un avantage. Le GPU est un Adreno 305, plus complet et plus rapide que le 203. La partie modem prend en charge le Dual Carrier (42 mégabits/s) en 3G+ mais aussi le TDSCDMA chinois. La mémoire est de type LPDDR2 ou LPDDR3 (plus rapide) et le SoC intègre un décodeur vidéo mais aussi un encodeur, ce qui lui permet d'être compatible avec la technologie Miracast. Ce SoC vise les appareils milieu de gamme.

La gamme 200 et la gamme 400 permettent à Qualcomm de proposer une offre complète, avec (toujours) un avantage sur ses concurrents : l'intégration d'un modem dans tous les SoC de la gamme. Si NVIDIA, Broadcom ou ST-Ericsson commencent à intégrer des modems dans les SoC, Qualcomm garde toujours un avantage sur ce point, même s'il se réduit avec le temps.

Commentaires
Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires