Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Nostalgeek 2001 (24) : Rambus, carte son CNR, i845

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 8 commentaires
Nostalgeek 2001

Cet été, nous allons vous proposer le retour d'une rubrique, Nostalgeek. Et nous avons décidé de nous attarder sur une année précise : 2001. Lointaine et proche à la fois, l'année 2001 est intéressante à analyser, pour montrer les évolutions du high-tech en 10 ans. Chaque jour, pendant les vacances, nous allons vous proposer une rétrospective d'une semaine de 2001, avec les actualités de l'époque et une petite analyse sur ce qu'il en subsiste en 2011.

Juin 2001. Ou la mémoire, les chipsets et les processeurs sont à l'honneur.

CPU, chipset et mémoire

La Rambus, introduite avec le i820 et le i840 sur le Pentium et actuellement obligatoire avec le Pentium 4, va évoluer. Des 400 MHz actuels, on devrait passer à 533 MHz en 2005. Et d'un bus 16 bits, on va passer à un bus 32 bits. Tout ça en attendant la révision « B » du i845 et son support de la DDR. En effet, le i845 « A », attendu en septembre, est peu performant car il utilise de la SDRAM PC133, bien trop lente pour le Pentium 4. Selon Intel, les processeurs de 2007 seront gravés en 2x nm, avec plus d'un milliard de transistors et des fréquences de l'ordre de 20 GHz. Dans les processeurs, le Pentium III Tualatin se dévoile dans une version intéressante : elle est dotée de 512 ko de cache de niveau 2, grâce à la gravure en 130 nm. Enfin, des rumeurs sur un Pentium 4 Mobile circulent : il serait basé sur le core Northwood, avec des fréquences de l'ordre de 1,6 GHz.

En 2011, la Rambus n'est plus utilisée que dans les consoles. Elle a bien évolué vers le 32 bits (ce qui éliminait l'obligation d'utiliser deux barrettes) et a atteint 533 MHz — ce qui a fait les beaux jours du Pentium 4 3,06 GHz — mais les chipsets DDR comme le i845 et les versions capables de travailler en dual channel (E7205) ont sonné le glas de la Rambus. Les prédictions d'Intel se sont révélées fausses : en 2007, on ne dépassait pas 3,8 GHz et les processeurs étaient gravés majoritairement en 65 nm. Et il faudra attendre 2012 pour la gravure en 2x nm, alors que le cap du milliard de transistors est lui dépassé. Si le Pentium 4 Mobile a été un flop, sauvé rapidement par le Pentium M, il suffit de regarder un processeur Atom pour avoir une idée des performances d'un Pentium 4 Mobile : fréquences et performances sont proches.   

Carte son

Dans les cartes son, les premiers modèles CNR débarquent : les cartes CNR (Communications and Networking Riser) permettent de proposer des cartes à très bas prix, le processeur gérant une grande partie des effets.

En 2011, les « vraies » cartes son sont très rares. La majorité des cartes mères intègrent un codec HD Audio assez performant pour une grande partie des usages. Le CNR a fait long feu, remplacé très rapidement par des codecs AC97 intégrés sur la carte mère.

Afficher 8 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Big Monstro , 28 juillet 2011 11:11
    Citation :
    En 2007, une finesse de gravure de 22 nm et des fréquences de l'ordre de 20 GHz
    Comme quoi, la prédiction n'a jamais été un exercice facile. Il faut dire que peu de personnes supposaient - compte tenu de l'incroyable évolution antérieure (de 1990 à 2000, on est passé d'une fréquence de 30 MHz à 1 GHz) - qu'on allait finalement faire face à une barrière infranchissable des 4~5 Ghz. D'ailleurs, en dehors de l'overclocking, on attend toujours un processeur grand public fonctionnant nativement à plus de 4 GHz...
  • Gerophil , 28 juillet 2011 12:11
    Bulldozer à 4.2 Ghz ? :)  (4.7 avec le turbo)
  • boub popsyteam , 28 juillet 2011 12:51
    Tu peux rêver pour les Bulldozer, faudrait déjà qu'ils sortent ^^

    Intel pourrait, vu comment les i5/i7 "K" passent à 5+GHz en air sans forcer.
  • glitter , 28 juillet 2011 13:27
    Le netburst ne serait pas mort, qui pourrait predire la vitesse de fonctionnement en 32nm utilise aujourd'hui ?
  • Big Monstro , 28 juillet 2011 13:51
    glitterLe netburst ne serait pas mort, qui pourrait predire la vitesse de fonctionnement en 32nm utilise aujourd'hui ?

    Vu que la dernière version des processeurs NetBurst gravés en 65 nm pouvaient déjà facilement fonctionner en overcloking à la fréquence de 4 GHz sans consommer et chauffer excessivement (contrairement aux versions en 90 nm), ça laisse rêveur quand au potentiel d'overclocking d'une hypothétique version en 32 nm ou 22 nm...

    De toute façon, la fréquence n'est pas un objectif en soi. Seule la performance réelle compte. Pour qu'un processeur issu de cette vieille architecture puisse avoir des performances honorable en 2011, il faudrait une fréquence inouie, même en multi-core...
  • magellan , 28 juillet 2011 17:46
    Big MonstroComme quoi, la prédiction n'a jamais été un exercice facile. Il faut dire que peu de personnes supposaient - compte tenu de l'incroyable évolution antérieure (de 1990 à 2000, on est passé d'une fréquence de 30 MHz à 1 GHz) - qu'on allait finalement faire face à une barrière infranchissable des 4~5 Ghz. D'ailleurs, en dehors de l'overclocking, on attend toujours un processeur grand public fonctionnant nativement à plus de 4 GHz...

    +1, en sachant aussi que les fondeurs se sont orientés vers des architectures qui abandonnent peu à peu le monocoeur. A cette époque, les serveur étaient dotés de cartes mères à plusieurs supports pour plusieurs processeurs.
  • 1815 , 30 juillet 2011 19:23
    Citation :
    Le netburst ne serait pas mort, qui pourrait predire la vitesse de fonctionnement en 32nm utilise aujourd'hui ?


    bah, suffit de mettre des pipelines exagérément long et tu passes à 30Ghz sans forcer. efficacité nulle, mais commercialement ça en jette.
  • Sh4d3rZ_86 , 17 août 2011 06:14
    GerophilBulldozer à 4.2 Ghz ? (4.7 avec le turbo)

    Euh non le bulldo, c'est 3.7 nativement et 4.2 avec le turbo. Et avec l'o/c on a atteint 5.1 sans l'azote :jap: