Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Des pilotes open source pour le Raspberry Pi

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 7 commentaires

Le Raspberry Pi (à découvrir dans notre dossier) est enfin totalement open source. En effet, Broadcom vient de passer les pilotes du GPU VideoCore IV en open source.

Un blob binaire

Ce qui était auparavant ce qu'on appelle parfois un blob binaire, c'est-à-dire un composant logiciel fermé intégré dans le noyau, passe donc en open source. Broadcom a choisi la licence 3 Clause BSD pour le logiciel et c'est intéressant sur plusieurs points. D'abord, le Raspberry Pi est donc totalement open source, ce qui est dans certains cas important. Ensuite, le portage d'autres systèmes d'exploitation que Linux sera facilité par un accès direct aux pilotes et aux spécifications du GPU : l'accélération matérielle sera plus facile à mettre en oeuvre, etc.

Globalement, c'est donc une bonne nouvelle pour les amateurs d'open source. Les données sont disponibles sur Gihub.

Afficher 7 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Chklang , 24 octobre 2012 18:38
    Github
  • lolomatic , 24 octobre 2012 21:41
    Il y a en ce moment une vive polémique sur le blog, comme ailleurs, car des détracteurs dénoncent que cette libération ne concerne qu'une simple interface logicielle vers un firmware interne totalement fermé.
    Ca reste un pas vers le libre, donc une excellente nouvelle en soi, et ça permettra de débloquer nombre de projets, mais on semble être loin d'une libération totale de pilote comme annoncée.
  • dark-sorrow , 25 octobre 2012 00:19
    lolomatic:
    firmware != driver
  • lolomatic , 25 octobre 2012 09:52
    dark-sorrowlolomatic:firmware != driver

    Ca, c'est une généralité, et merci, je sais encore faire la différence.
    Mais justement, toute la polémique vient du fait que dans ce cas précis firmware = driver (et = fermé)!
    Si on en revient à la base, la définition : un driver, c'est un bout de code qui pilote du matériel, et qu'on appelle depuis un logiciel tiers.
    Ici, ce qui correspond le plus à cette définition c'est le bout de code qui se trouve dans le firmware, et qui est fermé.
    Dans le code qui a été libéré, il n'y a que des appels haut niveau vers le firmware qui se charge du bas niveau.
    C'est purement sémantique, mais pour certains ça correspond à la définition d'un driver et ça légitime l'annonce, et pour d'autres, non.
  • lolomatic , 25 octobre 2012 10:13
    Quelques détails > ici <.
  • kira2deathnote , 25 octobre 2012 10:24
    Longue vie au libre et à l'open source :D 
  • tranche , 25 octobre 2012 22:38
    c'est bien mais c'est plus un effet d'annonce qu'une vrai libération de code.
    Le blob binaire a juste était déplacé dans le firmware*, ce qui est libre c'est juste la partie logiciel qui envoi les "commandes" au firmware (toujours aussi fermé qu'un driver proprio).
    Ce firmware n'est pas comme les firmware ATI/Nvidia qui servent simplement à gérer l'alimentation et le décodage de certains codec video, celui la fait aussi le traitement GLES.
    David Airlie : http://airlied.livejournal.com/76383.html

    firmware* : c'est un microcode qui est chargé dans la carte au démarrage