Le père de l'email moderne est mort : Raymond Tomlinson (1941 - 2016)

Raymond TomlinsonRaymond Tomlinson

Il a séparé l’homme de la machine

Avant 1971, il n’était pas possible d’envoyer un courrier électronique à une personne en particulier sur un autre ordinateur. Les infrastructures étaient limitées et le réseau ARPANET ne permettait l’envoi de messages qu’aux utilisateurs d’un même ordinateur. Pour arriver à ses fins, il a décidé d’utiliser le signe @ pour distinguer l’utilisateur du nom de la machine. Il n’a pas gardé le premier email qu’il a envoyé, mais affirme qu’il était une suite de caractères banale du style « QWERTYUIOP ». Tomlinson occupe aujourd’hui la quatrième place au top 150 des plus grands inventeurs de MIT où il a étudié l’ingénierie électrique.

Ce projet « peu intéressant » qui domine nos vies

Pour la petite histoire, le système de courrier électronique qu’il a inventé était un projet personnel considéré à l’époque comme peu important. Son premier email a été envoyé en secret à son collègue de travail. Il ne tenait pas à alerter ses supérieurs qui l'auraient réprimandé, selon lui. On estime aujourd’hui que l’email a 2,6 milliards d’utilisateurs, que chaque utilisateur a environ 1,7 boîte email et que 205,6 milliards d’emails ont été envoyés et reçus en 2015, selon une étude du Radicati Group.



Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • lamquen
    "On estime aujourd’hui que l’email a 2,6 MILLIARD (et non million) d’utilisateurs, "
    2
  • Chklang
    Ouais enfin je ne pense pas que ceux qui le félicite sont des gens qui ont mis en place un serveur mail et qui maîtrisent le protocole mail, car c'est de la vrai saloperie!
    Après à qui la faute : à celui qui a voulu faire ça dans son coin pour se plaindre de son chef ou des mecs derrière qui l'ont industrialisé sans reprendre le protocole au propre?
    1
  • HistrionGG
    Le manque de vision de ceux qui l'ont industrialisé, effectivement. Notamment pour le support des jeux de caractères internationaux, puisque c'est la partie sur laquelle j'ai eu le malheur de me pencher à une époque.
    ASCII forever! (smiley qui pleure)
    0