Se connecter / S'enregistrer

Razer Ripsaw : attention, ce boîtier de streaming n'encode rien en matériel !

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 8 commentaires

Le nouveau Razer Ripsaw nous a vite intrigués à la lecture de ses caractéristiques techniques. Si rien n'est vraiment explicite chez Razer, c'est bien parce que ce boîtier fait le minimum, pour un prix maximum.

Rien n'est très clair, dans l'annonce du nouveau boîtier de streaming de Razer, nommé Ripsaw. A première vue, le boîtier est capable d'envoyer vers les plateformes de streaming un flux direct en 1080p à 60 images par seconde. Seulement voilà : c'est à votre processeur de tout encoder.

Un boîtier HDMI vers USB, en somme

« Le Razer Ripsaw diffuse des vidéos de jeux non-compressées avec une latence proche de zéro », explique la marque de gaming. En fait, tout est dans le « non-compressé » : comprenez par là que ce boîtier externe va capturer une vidéo en 1080p 60 ips brute pour la transférer en flux de données vers le PC chargé du streaming, via les logiciels OBS ou XSplit. Du coup, la « latence proche de zéro » est la moindre des choses. Le PC reçoit une vidéo brute, et devra la compresser lui-même avant de l'envoyer sur le réseau. Et c'est là que la latence entrera en jeu. Surtout qu'il faudra un processeur ultra-puissant pour assurer du 1080p 60 ips ! Notez, par ailleurs, qu'une interface USB 2.0 suffit largement pour ce type d'utilisation, alors que Razer semble souligner une importance « cruciale » de l'USB 3.0 dans sa solution.

Vous avez dit 180 euros ?

Les pages expliquant la configuration du boîtier avec OBS ou XSplit confirment bien ce qu'on craignait : c'est au CPU de tout encoder. Le Ripsaw aura juste pour valeur ajoutée d'apporter une ligne audio supplémentaire au flux qu'il envoie. Autant dire qu'il n'y a pas grand chose dans ce boîtier, vendu 180 euros. Le boîtier concurrent Elgato Game Capture HD60 se charge lui-même de l'encodage en 1080p 60 ips pour 170 euros, et permet donc de streamer avec un simple portable milieu de gamme... Evidemment, il peut aussi envoyer de la vidéo non compressée, sans aucune latence. Et pour les joueurs sur PC, votre carte graphique se chargera de la capture d'image et de son encodage, gratuitement...

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • magellan , 30 mars 2016 17:45
    Donc schématiquement on reste dans la logique des produits Razer:
    - Esthétiquement travaillé pour attirer le "game" (plein de zoooolis logos colorés tribal stayle)
    - Qualité moyenne voire carrément médiocre
    - Tarifé globalement au prix fort.
  • job31 , 30 mars 2016 20:33
    +1

    Du grand Razer
  • steelheart , 31 mars 2016 01:04
    je me demande à quoi ressemble l'intérieur ... (juste un câble aurait suffit ...)
  • Afficher les 8 commentaires.
  • job31 , 31 mars 2016 09:38
    nan faut quand même une puce graphique :D 
  • Munkdass , 31 mars 2016 10:08
    "Notez, par ailleurs, qu'une interface USB 2.0 suffit largement pour ce type d'utilisation" cette affirmation est fausse, la bande passante de l'usb2 (480mb/s) est largement insuffisante pour transférer un flux vidéo 1080p60 non compressé.
  • job31 , 31 mars 2016 10:16
    Ah bon ?
    ça fait quand même du 3 Go/minutes de vidéo...
  • Munkdass , 31 mars 2016 10:25
    Ca en fait des bytes :-D
  • job31 , 31 mars 2016 10:34
    Après lecture, une image en 16 bit RGB bouffe 12 Mo, à 60 FPS ça fait 720 Mo la seconde, 360 Mo/sec en couleur 8 bits
    A 24 FPS on est en 16 bits : 288 Mo en 60 FPS, 144 mo/sec en 8 bits.

    Faut voir sur quelle échelle est codée le brute donc.