Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

La réalité augmentée, aussi pour les jeux [MAJ]

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 2 commentaires

La réalité augmentée, une technologie à la mode, comme la 3D (alias le relief) dans les films. Pour ceux qui ne sont pas adeptes des néologismes, la réalité augmentée consiste à « améliorer » la réalité en y ajoutant des images. Les applications typiques sont basées sur la géolocalisation et consistent à ajouter des informations sur un flux vidéo capté par un téléphone. Il est par exemple possible de superposer une flèche à l'image, qui donne la direction de la sortie d'une station de métro. Ce type de réalité augmentée est essentiellement basée sur la position renvoyée par un GPS et par une boussole numérique.

Qualcomm et Mattel (la célèbre société spécialisée dans les jouets) ont décidé de s'attaquer au monde ludique avec la réalité augmentée et nous avons pu voir, au salon Uplinq, quelques démonstrations. L'idée est simple : au lieu de travailler sur la localisation, les jeux travaillent sur l'image. Nous avons pu notamment voir un combat de robot virtuel sur Nexus One qui était très impressionnant. Le principe est assez simple : il suffit de viser une image « témoin » (dont la taille importe peu, nous en avons vu dans différents formats) et le ring et les robots apparaissent sur le téléphone. Dès que deux téléphones sont présents, le combat commence. Très fluide et efficace, le système permet de varier les angles de vues et il est même possible d'utiliser des rings avec des objets. Proposée par Mattel, la démonstration n'est pas encore commercialisée, la société préférant attendre de disposer d'un grand nombre d'appareils compatibles. Actuellement, la démonstration fonctionne sur Android et nécessite un smartphone puissant (typiquement avec un processeur à 800 MHz au moins). Petit défaut, le système faisant beaucoup usage du processeur, de la partie graphique et de la partie vidéo, l'autonomie est faible selon les responsables de la société.

Point intéressant de la chose, pour les développeurs, c'est que le tout est assez « simple » à mettre en place. En effet, Qualcomm a travaillé avec Unity (un middleware destiné au développement de jeux vidéo sur plusieurs types de plateformes) pour proposer un add-on permettant de développer rapidement des applications en réalité augmentée. Pour le moment, le tout est uniquement compatible Android mais comme Unity permet (notamment) de créer des applications pour les consoles, les PC et l'iPhone, les fonctions devraient être compatibles avec certains appareils (pour peu qu'ils aient un accéléromètre et une caméra).

Notons que la prochaine étape consistera à analyser la scène extérieure elle-même, sans passer par de la localisation ou par une image spécifique. Mais il faudra a priori attendre un certain temps avant que nos téléphones arrivent à détecter des informations facilement sans aucun repère (visuel ou de position).

MAJ : voici une petite vidéo de la solution de Mattel en action.

Afficher 2 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • dextermat , 6 juillet 2010 16:55
    Le résultat:

    Beaucoup d'élément visuel

    mais copier coller sur le contenue du jeux....

    Faut vraiment laisser aller les cinématique (va au cinémas si tu veux voir un film)

    Et évoluer le gameplay SVP....

    en 2010 un FPS ou l'on peu seulement s’accroupir et se tenir debout c'est poche
  • Anonyme , 6 juillet 2010 18:09
    en 2010 un FPS ou l'on peu seulement s’accroupir et se tenir debout c'est poche

    +1