Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Android en danger à cause du brevet realtime API

Par - Source: FOSS Patents | B 40 commentaires

Dans l’affaire qui oppose Apple à Motorola, le juge Richard Posner vient d’affirmer qu’il était d’accord avec l’interprétation de Cupertino au sujet du brevet 6 343 263 (surnommé 263). Concrètement, le juge estime que le père d’iOS détient l’API qui « permet une interaction en temps réel entre deux ou plusieurs sous-systèmes ». Comme le souligne Florian Mueller de FOSS Patents, l’élargissement de la lecture du brevet et la notoriété de ce juge pourrait signifier qu’Android a beaucoup de soucis à se faire.

Élargissement de la lecture du brevet 263

Un bref rappel des faits nous emmène à la petite victoire d’Apple contre HTC (cf. « Apple gagne un procès contre HTC grâce au brevet 647 »). L’ITC, en charge de réguler les échanges internationaux qui ont lieu sur le territoire américain, a condamné le Taïwanais pour la violation du brevet 647, mais à grandement limité la lecture du brevet 263. Apple conteste cette interprétation et a fait appel de cette décision. Il estime que Andy Rubin, qui travaillait auparavant chez Apple, a simplement repris les technologies de Cupertino et les a intégrés dans Android (cf. « Android serait né chez Apple, selon Apple »).

Pendant ce temps, une cour de justice de l’Illinois étudie la plainte d’Apple contre Motorola, qui porte, entre autres, sur ce brevet 263. Si M. Posner ne préside pas directement sur cette affaire, il est proche de ceux qui le sont et il est aussi le juriste américain le plus cité du vingtième siècle. Bref, ses avis ont un poids important et même si les cours de justice auront le dernier mot, il est certain que son interprétation du brevet 263 est une flèche très importante dans le carquois de Cupertino.

Un gros problème en vue pour Android

Le juge présidant sur le procès liant Motorola et Apple devrait rendre son verdict cet été. S’il est du même avis que M. Posner, Google aura un gros problème, principalement parce que cette technologie est encrée dans le noyau du système d’exploitation et que la contourner sera très difficile.

Donnez votre avis