Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Runcore : le bouton vert ou le bouton rouge ? BOUM

Par - Source: PC World | B 10 commentaires

Runcore, spécialiste des SSD, propose un nouveau modèle dans sa gamme Invincible, le V. Et une des options de l'Invincible V est la destruction des données à travers un bouton physique. Le bouton vert permet d'effacer le SSD de façon logique, en envoyant la commande Secure Erase au SSD. Avec cette commande, la mémoire flash est remise à zéro et le SSD est vide, mais utilisable. Le second bouton, rouge, permet d'effacer physiquement le SSD : la mémoire flash est détruite en lui appliquant une surtension destructrice. Dans certains domaines sensibles, il est nécessaire de pouvoir effacer de façon fiable des données et ce bouton rouge est aussi valable qu'une destruction physique du SSD.

La gamme Invincible V propose des boîtiers renforcés et des spécifications « industrielles » : fonctionnement entre -20°C et 70°C et stockage entre -40°C et 85°C. La gamme comprend plusieurs modèles, dont des versions PATA et 1,8 pouce. Les modèles 2,5 pouces PATA atteignent 80 Mo/s en lecture et 90 Mo/s en écriture et existent en plusieurs capacités : 16 à 512 Go en MLC et 16 à 256 Go en SLC. Les capacités sont identiques pour les modèles SATA (3 gigabits/s), mais les débits évidemment plus élevés : 250 Mo/s en lecture et 230 Mo/s en écriture.

Les versions 1,8 pouce offrent les mêmes débits, mais la capacité est plus limitée : 16 à 256 Go en MLC et 16 à 128 Go en SLC.

Le prix des Invincible V et de l'option de destruction ne sont pas annoncés.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • jankeke , 25 avril 2012 12:30
    La vache, il faut vraiment faire gaffe quand on le manipule ! ^^
  • malfretup , 25 avril 2012 12:44
    Tu le manipules rarement branché au système et ce dernier alimenté... enfin je pense ;) 
  • Mikael67@guest , 25 avril 2012 15:30
    Impec pour la mafia, dealer, pédophile...
  • Afficher les 10 commentaires.
  • 1815 , 25 avril 2012 21:57
    la flash garde une empreinte aussi?
  • magellan , 25 avril 2012 23:13
    Citation :
    la flash garde une empreinte aussi?


    D'après le peu d'info que j'ai lu sur le sujet... apparemment pas vraiment.
  • 1815 , 26 avril 2012 09:41
    c'est bien ce que je pensais... donc la destruction définitive, elle sert à rien? à part racheter un SSD, or course.
  • magellan , 26 avril 2012 10:21
    Citation :
    c'est bien ce que je pensais... donc la destruction définitive, elle sert à rien? à part racheter un SSD, or course.

    Je serais plus modéré: En gros, je n'ai pas trouvé quelque chose permettant de retrouver les données. Toutefois, rien ne me garantit qu'il n'y a pas une solution technique quelconque. C'est le principe de précaution de détruire physiquement le support, plutôt que de risquer que des données soient retrouvées.
  • 1815 , 26 avril 2012 10:36
    je vois pas comment... autant le support magnétique garde une empreinte, la mémoire (flash ou autre) une fois les bits revenus à zéro...
  • magellan , 26 avril 2012 16:10
    Citation :
    je vois pas comment... autant le support magnétique garde une empreinte, la mémoire (flash ou autre) une fois les bits revenus à zéro...

    Je viens de trouver une info complémentaire non négligeable...
    http://guide.boum.org/tomes/1_hors_connexions/3_outils/06_effacer_pour_de_vrai/

    En gros: ce n'est pas le support qui est problématique, mais sa méthode d'écriture. Très schématiquement, on n'écrit jamais deux fois au même endroit des données sur de la flash, ce qui rend alors difficile tout véritable effacement total (sauf à réécrire bourrin des dizaines de fois d'après le lien). Cela mène donc à dire que la destruction physique du support est la moins douteuse, puisqu'elle épargne cette phase d'écrasement.
  • qqjb@guest , 17 mai 2012 15:44
    Une bonne information!