Samsung Galaxy Tab 10.1 : la tablette idéale ?

Tests pratiques

L’utilisation d’une caméra est encore l’approche la plus simple pour évaluer la réactivité. Bien entendu, hors de question d’utiliser une caméra normale compte tenu des limitations en termes d’images par seconde qui empêcheraient d’effectuer des mesures précises, tout comme l’utilisation d’un chronomètre qui induirait un facteur d’erreur humaine trop important. Nous utilisons donc une caméra capable de filmer 1000 images par seconde qui facilite d’autant plus les mesures qu’une image correspond alors à une milliseconde.

Exception faire du premier iPad, toutes ces tablettes emploient un Cortex A9 dual core. Les écarts relevés au niveau du temps de démarrage suggèrent donc qu’iOS est plus léger. Soulignons que nous relevons ici la performance globale, ce qui veut dire que l’écran peut lui aussi avoir une influence vu que le temps de réponse est pris en compte. La tendance reste la même pour ce qui est du lancement de navigateur : Safari démarre bien plus rapidement que Chrome.

L’input lag représente ici le temps écoulé entre l’activation d’une touche et l’apparition du texte à l’écran. Sachant qu’en moyenne, un lycéen a un temps de réaction de 200 ms à un stimulus visuel, l’input lag est donc perceptible quand on saisit du texte sur la Galaxy Tab 10.1.

Notons que la tablette de Samsung présente un input lag similaire à celui de l’Eee Pad Transformer, ce qui pourrait signifier que le Super PLS souffre d’un temps de réponse élevé tout comme l’IPS.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Sylvain37
    ¤ post anti-script de nettoyage ¤
    0