Samsung Galaxy Tab 10.1 : la tablette idéale ?

Conclusion

La Galaxy Tab 10.1 apporte à peu près tout ce qui lui fallait pour sérieusement rivaliser avec l’iPad 2. L’écran Super PLS est assez incroyable, au point d’en faire la nouvelle référence parmi les tablettes même si l’on est bien loin des moniteurs wide gamut. L’ouverture des angles de vision et l’étendue du gamut sont nettement supérieures à ce que l’on trouve chez la concurrence.

TouchWiz UX améliore l’expérience visuelle sous Android en apportant une interface utilisateur plus poussée. Néanmoins, Samsung devrait laisser aux utilisateurs la possibilité de personnaliser les habillages ou encore de complètement désactiver TouchWiz pour tous ceux qui préfèrent l’interface d’origine sous Honeycomb. Certaines fonctionnalités gagneraient aussi à évoluer, comme par exemple l’application Social Hub : malgré tout le bien que l’on en pense, elle reste plus un lecteur de fils RSS évolué qu’autre chose. Pour être vraiment utile, il faudrait qu’elle fonctionne plutôt comme Synergy sous webOS.

Prix moyen des tablettes
16 Go
32 Go
64 Go
iPad 2 (Wi-Fi)
490 €
590 €
690 €
Xoom (Wi-Fi)
-
400 €
-
Iconia Tab A500 (Wi-Fi)
350 €
450 €
-
Eee Pad Transformer (Wi-Fi)
390 €
450 €
-
Galaxy Tab 10.1 (Wi-Fi)
490 €
590 €
-

La dernière tablette de Samsung a beaucoup pour elle, mais son prix est dissuasif à ce stade même si l’on espère toutefois que son recensement très récent contribue à ce positionnement. Acer, Asus et Motorola ont tous récemment baissé le prix de leurs produits dans un contexte très concurrentiel, alors que Samsung semble s’aligner avec les prix d’Apple. Concrètement, on se retrouve dans une situation où une Galaxy Tab 10.1 16 Go coûte plus cher qu’un Eee pad Transformer 32 Go.

La Galaxy Tab 10.1 est par ailleurs une vraie réussite sur le plan esthétique mais elle accuse aussi quelques manquements par rapport à la concurrence : l’Acer Iconia A500 propose par exemple un vrai port USB, l’Eee Pad Transformer peut faire notebook/tablette grâce à son clavier en option et la Motorola Xoom dispose d’une caméra un cran au-dessus. Au-delà de ces différences, notre principal reproche tient à la durée du rechargement : alors que la tablette de Samsung dispose d’une autonomie comparable à celles des autres modèles Honeycomb, la batterie met trois fois plus de temps à charger. C’est d’autant plus frustrant quand on sait qu’il n’est pas possible de passer par l’USB. Au vu de la concurrence, le constructeur coréen devrait baisser son prix d’une centaine d’euros pour que la Galaxy Tab 10.1 sorte vraiment du lot.

A l’heure actuelle, l’iPad 2 nous semble encore supérieur sur le marché des tablettes haut de gamme grâce au soutien des développeurs tierce partie. La Galaxy Tab 10.1 se positionne quant à elle en deuxième place grâce à son écran phénoménal. Maintenant que Samsung a prouvé qu’il savait rivaliser avec Apple sur le plan matériel, c’est Google qui doit suivre sur le plan logiciel.

L’écart qui sépare Apple de ses concurrents ne se comblera que si Google se montre plus agressif vis-à-vis du développement sous Honeycomb : la dernière mouture d’Android a beau avoir six mois, on ne trouve même pas 300 applications dédiées aux tablettes à ce jour. La sélection parait un peu plus grande sur l’App Market du fait que de nombreuses applications sont tout simplement adaptées pour fonctionner sur une tablette mais il ne faut pas s’y tromper : très peu de programmes sont spécifiquement conçus pour les tablettes sous Honeycomb.

De son côté, Apple a le luxe de contrôler le développement matériel et logiciel. Si cette situation est frustrante pour beaucoup de développeurs, le fait est que la firme de Cupertino se taille la part du lion dans le marché des tablettes. C’est un problème significatif pour Google qui doit donc accélérer le mouvement du côté des applications dédiées aux tablettes : les partenaires auront beau commercialiser des produits très réussis sur le plan technique, ils ne pourront pas s’imposer à grande échelle si le support logiciel est limité. Le webOS d’HP est un cas d’école sur la destinée d’une plateforme mobile quand les développeurs ne suivent pas. Samsung peut encore apporter quelques améliorations, mais la partie matérielle de la Galaxy Tab 10.1 est d’ores et déjà une réussite dans l’ensemble. La balle est donc clairement dans le camp de Google.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Sylvain37
    ¤ post anti-script de nettoyage ¤
    0