Samsung Galaxy Tab 10.1 : la tablette idéale ?

Le succès des produits phares s’explique par leur caractère novateur, mais aussi par le contexte du marché au moment de leur commercialisation. L’iPad est un bon exemple : lancée en avril 2010, la tablette d’Apple a soufflé un vent de nouveauté sur l’informatique nomade en embarquant des composants basse consommation tout en faisant l’impasse sur un clavier. A défaut de proposer un produit particulièrement fin ou des contours incurvés plutôt que des arrêtes, Apple a eu le mérite d’innover et de profiter de l’avantage du pionnier. A présent, l’iPad 2 caracole en tête des ventes de tablettes mois après mois. Le simple fait que l’on se demande si tel produit est un tueur d’iPad en dit long sur qui établit les standards.

Les tablettes basées sur Android gagnent rapidement en popularité, mais le face à face est difficile quand on cherche à combler un retard. En regardant en arrière, on s’aperçoit que le premier modèle épaulé par Honeycomb (la Xoom de Motorola) est sorti début février 2011, soit presque un an après la tablette première génération d’Apple. Samsung change ainsi la donne avec sa Galaxy Tab 10.1 vu qu’il s’agit du premier modèle de deuxième génération sous Android à débarquer un peu plus de six mois après l’iPad2.

Les tablettes Android sorties avant la Xoom n’ont jamais vraiment été des concurrentes de l’iPad vu qu’elles utilisaient toutes Gingerbread, soit la version 2.3 d’Android que Google a conçu pour les smartphones. Gingerbread a beau ressembler à une version améliorée de Symbian S60, l’interface utilisateur est trop restrictive pour permettre aux tablettes qui l’utilisent d’être autre chose que des smartphones géants. Honeycomb (Android 3.0) est radicalement différent, parce que conçu en tenant compte des tablettes.

Honeycomb est donc une réelle avancée en termes d’expérience utilisateur mais Google ne fabrique pas ses tablettes et reste donc dépendant de ses partenaires, lesquels semblent avoir un peu de retard sur Apple d’un point de vue cosmétique même si la comparaison n’est pas tout à fait juste. Les produits comme la Xoom, l’Iconia A500 ou encore l’Eee Pad Transformer représentent les tablettes Android première génération et devraient donc plutôt être comparées au premier iPad.

Le temps écoulé depuis a permis aux composants d’arriver à niveau qualitatif comparable à celui de l’OS. Samsung a beau être relativement en retard avec sa tablette Android deuxième génération, la Galaxy Tab 10.1 n’en n’est pas moins un des meilleurs appareils mobiles passés entre nos mains. Nous tenons enfin un produit qui soit vraiment en mesure de rivaliser avec l’offre d’Apple.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire