Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai

Test SSD : les modèles 60/64 Go au banc d'essai
Par

MAJ : Consultez notre comparatif de SSD.

Alors que le prix des disques durs a grimpé en flèche depuis les inondations survenues en Thaïlande, il faut tout de même garder à l’esprit qu'un gouffre sépare encore le stockage magnétique des SSD : un Seagate Barracuda Green 2 To coûte par exemple 120 euros en moyenne soit 0,06 € par Go, alors qu’il faut encore compter 95 € pour un SSD 60/64 Go en SATA III (1,48 € par Go).

Ceci dit, le confort d’utilisation est tel que l’investissement nous semble justifié. Pas au point d’investir dans un modèle à haute capacité, mais en associant un SSD de 64 ou 128 Go à un ou plusieurs disque(s) dur(s) afin d’allier performances et stockage de masse.

Cette approche a toutefois un inconvénient : les SSD de 64 Go ne sont pas aussi performants que les modèles haute capacité (généralement 256 Go) qui sont généralement testés. Ceci peut s’expliquer par des différences architecturales comme par exemple dans le cas du vieux X25-V d’Intel, lequel n’emploie que 5 des 10 canaux de NAND conçus à l’origine. Reste qu’il existe également des familles de SSD embarquant une architecture complète sur lesquels on constate pourtant un net échelonnement des performances suivant la capacité. C’est ainsi le cas des Crucial M4 que nous avions testés en juillet dernier :

« Le Crucial m4 dispose d’un contrôleur Marvell 8SS9174 à huit canaux comme c’est le cas des modèles SandForce. Ce sont alors le nombre de puces mémoire (Memory Package) et le nombre de die au sein de chaque puce qui influent sur les performances ».

Ajoutons à cela que plusieurs marques dont Crucial utilisent leurs firmware comme moyen d’ajuster l’échelonnement des performances à la hausse comme à la baisse.

Quoi qu’il en soit, nous avons vu suffisamment de modèles 60/64 Go pour en conclure qu’il s’agit dans la plupart des cas de points d’entrée efficaces dans le monde des SSD. Il nous a tout de même semblé important de réunir plusieurs modèles basés sur les contrôleurs de Samsung, Marvell et SandForce afin de voir exactement ce que l’on peut attendre des SSD récents les plus abordables.

Le choix est finalement assez restreint malgré le nombre d’acteurs grandissant sur ce marché : un Crucial m4 64 Go, un Samsung 830 64 Go et deux modèles équipés de contrôleurs SandForce pour compléter le tableau. Pourquoi seulement deux ? D’une part un comparatif spécifique aux SSD SandForce est prévu et d’autre part, on peut voir l’essentiel avec seulement deux modèles.