Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Intel HD Graphics : Intel sort son grand jeu

Intel Core 2000 : le test des Sandy Bridge
Par , La rédaction

Les premiers prétests de Sandy Bridge laissaient espérer que son GPU intégré soit suffisant pour remplacer une carte graphique d'entrée de gamme. C'est d'ailleurs le message qu'Intel martèle dans ses présentations destinées aux revendeurs. Le segment des processeurs de bureau est cependant décevant.

Un pas de géant... pour Intel

Vous vous en rappelez sans doute, les processeurs Clarkdale lancés il y a un an furent les premiers à intégrer un GPU. Toutefois il était sur une puce séparée du CPU, et gravé en 45 nm quand le CPU était en 32 nm. Les performances graphiques étaient meilleures que celles des générations passées, c'est vrai.

Avec Sandy Bridge, tous ces transistors sont collés ensembles, ce qui donne à Intel un bien meilleur contrôle sur leur comportement. Par exemple, le coeur graphique a maintenant accès au très rapide cache L3 du CPU. Le système de régulation de la puissance peut temporairement favoriser le GPU, en lui permettant de fonctionner à 1350 MHz tant que l'enveloppe thermique de la puce n'est pas dépassée.

Le GPU s'appelle toujours HD Graphics. Il contient au mieux 12 unités d'exécution scalaires compatibles DirectX 10.1. Un bon nombre d'améliorations architecturales (de plus grands registres, le support de nouvelles instructions) permet théoriquement de doubler la puissance de calcul par rapport au GPU Ironlake des Core i5 Clarkdale. Ajoutez à celà l'augmentation de la fréquence, et vous obtenez le potentiel pour un gros gain de performance.

Une histoire de deux GPU

Jusqu'ici tout va bien. Mais l'histoire n'est pas aussi simple. Il existe deux versions du nouveau GPU, baptisées HD Graphics 3000 (GT2) et HD Graphics 2000 (GT1). Le premier est complet avec 12 unités de calcul, le second est castré avec 6 unités. 

La répartition de ces deux GPU dans la gamme Sandy Bridge est alambiquée. Les 15 Sandy Bridge mobiles annoncés aujourd'hui embarquent le HD Graphics 3000. Mais sa fréquence maximum varie selon les modèles, certains atteignant 1350 MHz, d'autres 1100 MHz, 950 MHz ou 900 MHz. La limite est fixée par le TDP.

Dans la gamme Sandy Bridge desktop, ça se complique. Sur les 14 modèles lancés aujourd'hui, seuls deux ont le HD Graphics 3000. Avec beaucoup d'humour, Intel a choisi les deux modèles K, des puces haut de gamme, destinées aux overclockeurs. Il nous semble, mais nous pouvons nous tromper, que ce public sera enclin à se passer des services d'un GPU intégré. Les 12 autres modèles se contentent du HD Graphics 2000, alors qu'ils s'adressent justement aux acheteurs qui auraient apprécié d'économiser les 30 ou 50 € que coûte une carte graphique d'entrée de gamme.

Intel ajoute dans l'incohérence en interdisant tout overclocking sur le chipset H67, celui-là même qui est nécessaire pour utiliser le GPU intégré des Sandy Bridge. L'association Sandy Bridge série K et H67 n'a donc aucune raison d'être.

Petits comptes entre amis




Commençons avec un des jeux les plus populaires World of Warcraft: Cataclysm. Nous avons repris ici le benchmark que nous avions mis au point dans notre dossier consacré aux performances du jeu : un combat entre Crushblow et The Krazzworks dans les Twilight Highlands.
Le HD Graphics 3000 se comporte extrêmement bien dépassant légèrement une Radeon HD 4550 512 Mo, une carte d'entrée de gamme qui se vend encore une cinquantaine d'euros. Le HD Graphics 2000 n'est pas du tout aussi impressionant, même dans un niveau de détail graphique aussi faible. Il peut se consoler en se disant qu'il est plus performant que le GPU des Core i5 Clarkdale tout en possédant moitié moins d'unités de calcul - ce qui en soit est révélateur. Mais si vous souhaitez jouer à WoW Cataclysm, ne comptez pas sur un processeur Intel Sandy Bridge.

Nous avons intégré dans le comparatif une Radeon HD 5550 1 Go, qui n'est quasiment pas plus onéreuse que la 4550. Elle offre le double des performances du HD Graphics 3000, un gain permettant d'augmenter d'un cran le niveau de détails ou bien de jouer en 1920 x 1080.


Personne ne s'attend à ce qu'un GPU intégré se débrouille bien dans les FPS, mais Call of Duty est connu pour sa légèreté, donc voyons ce qu'il donne sur les Sandy Bridge. Encore une fois, on peut saluer les performances du HD Graphics 3000, qui tient la comparaison avec un carte d'entrée de gamme. On ne peut pas en dire autant du HD Graphics 2000 dont le seul mérite est de faire mieux que le GPU Ironlake intégré au Core i5/i3 Clarkdale. L'autre leçon est que seule la Radeon HD 5550 délivre un framerate acceptable en 1680 x 1050. 


Le bilan est à peu près le même dans Left 4 Dead 2 ou Far Cry 2. L'Intel HD Graphics 3000 se montre plus qu'à la hauteur d'une carte comme la Radeon HD 4550 mais le HD Graphics 2000 est largement en dessous, seulement légèrement plus puissant que le GPU des Clarkdale. Or, sauf si vous visez un Sandy Bridge haut de gamme série K, ce sont les résulats du HD Graphics 2000 qui vous intéressent.

En résumé, dans le cas des processeurs de bureau, les CPU Sandy Bridge ne bouleversent pas l'ordre établi : très suffisants pour des tâches élémentaires, ils ne sont trop anémiques pour jouer. Quelle déception !