Intel Core 2000 : le test des Sandy Bridge

Le marché des ordinateurs de bureau haut de gamme est largement monopolisé par les processeurs Intel LGA 1366 utilisant un Core i7-900. Un Core i7-950 est difficilement mis à mal et ceux qui ont besoin d’un peu plus de puissance et qui en ont les moyens peuvent s’offrir un Core i7-970.


Le milieu de gamme est par contre beaucoup plus intéressant et la concurrence sur ce marché a eu raison des prix qui continuent d’être tirés vers le bas. Ainsi, le quad core Core i5-760 est intéressant à moins de 200 €, tout comme l’AMD six core Phenom II X6 1075T. De même, les processeurs Black Edition de ce dernier ont capturé le coeur des overclockeurs et Intel a récemment lancé des processeurs K au coefficient multiplicateur débloqué en réponse à son concurrent.

C’est dans ce contexte de lutte acharnée que l’architecture Sandy Bridge d’Intel fait son entrée. Contrairement au design précédent qui a d’abord pris d’assaut les machines les plus performantes (Core i7-900) avant de peupler le bas de l’affiche, le Sandy Bridge commence par le milieu et l’entrée de gamme. Il devrait atteindre le haut de gamme durant le second semestre de cette année avec des processeurs LGA 2011.

L’impact du Sandy Bridge sur le marché

Avec le Sandy Bridge, Intel promet des gains de performances d’environ 30 % par rapport aux architectures Lynnfield et Clarkdale. Naturellement, AMD a du souci à se faire, car si chacune des architectures qu’il compte sortir en 2011 va apporter des améliorations, elles ne le mettent pas à l'abri de son concurrent. On peut donc s’attendre à de nouvelles baisses de prix en attendant la sortie de Bulldozer cette année.


Intel pourrait aussi mettre en péril sa gamme Core i7-900. Aujourd’hui, le ticket d’entrée démarre à plus de 250 € sans compter les cartes mère et les kits mémoire triple canaux qui s’ajoutent à une addition déjà salée. Après nos tests, nous pensons que les jours du X58 sont comptés et peut-être plus rapidement que le fondeur l’anticipait. De plus, le moteur d’accélération vidéo qui utilise un bloc de silicium réservé uniquement à la vidéo peut donner des leçons à AMD et NVIDIA qui accusent d’un retard. Enfin, les modèles K débloqués et leur architecture en 32 nm ont un potentiel énorme.

Sandy Bridge sur le gril

Évidemment, tout n’est pas rose et le Sandy Bridge réserve quelques mauvaises surprises aux overclockeurs qui pensaient ouvrir leurs bouteilles d’azote liquide pour célébrer l’arrivée de l’architecture. Ceux qui attendaient aussi que ces processeurs marquent la fin des cartes graphiques d’entrée de gamme seront déçus.



Intel nous a envoyé quatre modèles pour le lancement de son architecture : les Core i7-2600K, Core i5-2500K, Core i5-2400 et Core i3-2100. Nous les avons tous testé avec notre nouvelle suite de benchmark 2011 et les avons comparé à leurs grands frères Bloomfield, Lynnfield, Clarkdale et Yorkfield ainsi qu’aux Thuban et Deneb d’AMD.