Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Un appareil photo pour smartphone contenant 500 000 optiques

Par - Source: The Asahi Shimbun | B 8 commentaires

Le prototype de Toshiba (source : The Asahi Shimbun)Le prototype de Toshiba (source : The Asahi Shimbun)

Toshiba aurait développé un capteur pour smartphone de 5 mm par 7 mm contenant 500 000 optiques de 30 µm de diamètre, selon the Asahi Shimbun. Cette technologie permettrait de changer à la volée le point de focus de la photo après avoir pris le cliché.

500 000 optiques pour une photo

La technologie n’est pas nouvelle puisque Lytro fut le premier à sortir un appareil similaire. Néanmoins, c’est la première fois que l’on voit un tel capteur destiné à intégrer les smartphones. Jusqu’à présent, la technologie se limite à des compacts.

La technologie s’inspire des yeux de certains insectes. Chaque optique capture une image différente se concentrant sur un point précis. Un logiciel permet de jouer avec ces informations pour modifier les parties nettes et floues. En plus de demander un module optique assez imposant, cette technologie requiert aussi une puissance de calcul qui n’est pas toujours compatible avec les smartphones. C’est donc un pari audacieux qu’entreprend Toshiba qui planifie une commercialisation de son module d’ici 2013.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Outpapa , 29 décembre 2012 20:57
    Avec la puissance des smartphones en ce moment je ne pense pas que ce soit un véritable problème...
  • mrtaz , 29 décembre 2012 21:31
    Enfin la révolution plein-optique est là!
    Depuis le temps que j'attends ça...
    Peut-être un jour un mur écran plein-optique qui permettra de voir comme si l'on regardait à travers une vitre!
    Pour dialoguer avec ses amis à l'autre bout du monde bien entendu.
    A dans 15-20 ans...
  • delphi_jb , 30 décembre 2012 12:41
    Quid du type du futur conteneur d'une image capturé par ce système ? Et de sa compression ?

    Parceque capturer 500.000 images à la place d'une seul tout en restant aussi rapide qu'on appareil photo conventionnel, c'est pas comme si on multipliait théoriquement le temps de traitement par 500.000 !
    Même le meilleur octo-core du marche PC ne pourrais pas suivre...

    Un conteneur d'image nouveau compatible avec ce système, en soi ce n'est pas bien compliqué.. La ou je suis curieux, c'est bien la futur compression d'image qui s'en suivra. Sous Photoshop, je sais retrouver une image net à partir d'une image flou et d'une image en passe-haut. J'imagine donc qu'il prendront une dizaine d'image de référence en passé hut et qu'il joueront sur la compression des images flou (les zones en bokeh)... Enfin j'en sais rien. Je sais juste que sur le maximum théorique du capteur (prendre donc les 500.000 photos), c'est totalement incompatible et hors de portée de n'importe quel smartphone actuel et futur proche/moyen.
  • Afficher les 8 commentaires.
  • LeoGuly , 30 décembre 2012 15:51
    Je n'en sais rien non plus, mais j'imaginerais bien le système suivant :

    Après la capture des 500.000 images, on conserve les zones les plus nettes de chaque images pour en faire une parfaitement nette.
    Puis par comparaison entre les images on construit une image, ou plutôt un tableau indiquant la profondeur de chaque pixel de la première image.

    A l'affichage, il ne reste plus qu'a flouter artificiellement avec un flou gaussien les pixels de la première image à la profondeur voulu avec les infos contenues dans la deuxième.

    En mémoire l'image ne serait donc que seulement 1.5 fois plus grosse qu'une image normale, voir moins car on à pas forcément besoin d'une très forte quantification de profondeur, 1 ou 2 octets par pixels pourrais suffire au lieu de 4 pour l'ARGB.

    Ca permettrait aussi de faire des images stéréoscopiques avec un seul objectif, (une fausse 3D précise grâce à la profondeur exact de chaque pixel).
  • malfretup , 30 décembre 2012 16:10
    En clair, ça ne sera plus de la photo comme on l'a connait actuellement... mais de l'artifice, si LeoGuly pense bon
  • Kenelm , 30 décembre 2012 20:29
    Je veux pas faire mon écolo à deux balles, mais euuh... On a vraiment besoin d'un truc pareil ? À moins que j'aie raté un truc important, ça pourrait être sympa pour la photo professionnelle, des applications médicales sans aucun doute, et l'aéronautique va aussi s'en emparer... Mais pour tout le monde ? C'est pas comme si ça allait apprendre à tout le monde à prendre des bonnes photos bien cadrées, bien exposées, et à pas la ruiner avec des effets Instatruc à deux balles.
  • coeur noir , 31 décembre 2012 09:54
    D'après https://www.lytro.com/ une image "lightfield" via leur procédé pèse 16Mo "The original file has all the light field information in it; as a result, it's pretty big (about 16MB) and would be an unwieldy beast to share."
  • LeoGuly , 31 décembre 2012 16:38
    C'est bien plus complexe que ce que je pensais en faite.

    Je viens de voir un effet dans la galerie d'images du site https://pictures.lytro.com/ .

    J'avais effectivement remarqué qu'avec un clic de souris on pouvait changer la mise au point, mais si on fait glisser la souris sur l'image avec le bouton gauche maintenu, l'image pivote de quelques degrés, aussi bien de gauche à droite, que de haut en bas d'ailleurs.

    Ce n'ai pas de la fausse 3D stéréoscopique, car les zones manquantes ne sont pas comblée par de l'étirement, on voit ce qui se trouve derrière. Il faut donc conserver plusieurs images, pas du tout comme je le pensais, c'est vraiment énorme !

    Le plus énorme c'est qu'avec le grand nombre de point de vue obtenu en une seule fois, il serait possible de faire du head tracking + stéréoscopie.
    Donnant l'illusion de voir un hologramme, avec la limite de seulement quelques degrés disponible, mais c'est déjà énorme.

    Imaginé des films tournés avec cette technologie, et des écrans adapté de type Alioscopie avec 8 point de vue par exemple.

    Une vraie révolution !