Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Snapdragon compatible avec le « GPS russe »

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 5 commentaires

Le Snapdragon de Qualcomm, très utilisé dans les smartphones Android et Windows Phone, devient compatible avec Glonass, le système de localisation utilisé en Russie. Glonass, qui a démarré en 1982, est un concurrent du système GPS des Américains et offre les mêmes possibilités : une localisation au sol avec une précision de quelques mètres (5 à 8 mètres avec Glonass, 2 à 9 mètres en GPS). L'avantage de Glonass est qu'il couvre la Russie et que la précision est meilleure que celle du GPS dans les latitudes nordiques.

Le MSM7x30 de Qualcomm (un des différents modèles de Snapdragon) est le premier à proposer la compatibilité Glonass en plus de la compatibilité GPS, mais les autres puces du constructeur devraient aussi recevoir cette compatibilité dans le futur. Les SoC (System on a Chip) Snapdragon intègre en effet un CPU et un GPU — comme beaucoup de SoC — mais aussi une puce 3G et un récepteur GPS, qui est donc compatible Glonass.

Reste à espérer que les récepteurs seront aussi compatibles avec Galileo, le réseau de satellites européen qui devrait offrir le même type de services...

Commentaires
Afficher les 5 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • LinK2812 , 24 mai 2011 18:05
    Je ne pense pas qu'on ai eu la betise de faire un truc fermé ... quoi que ... mais pour les Russes c'est plus comprehensible vu la situation en 1982.
  • mertsag , 24 mai 2011 19:20
    Les européens sont tellement spécialistes de faire des trucs fermés et compatibles avec RIEN (exemple : minitel) que je serais bien étonné que quoi que ce soit d'existant déjà fonctionne un jour avec galileo...
  • spamplemousse , 24 mai 2011 19:34
    Bande de mauvaises langues :o 

    Le GPS, Glonass et Galileo seront compatibles entres eux : des accords ont été passés afin que les futurs récepteurs puissent être compatibles avec les différents systèmes.

    Et c'est normal que ce soit fermé comme système. D'une part pour pouvoir être bloqué en cas de guerre ou autre dans le genre pour lequel fournir un système de géolocalisation à l'ennemi serait un peu con, et aussi pour les applications commerciales.
    Avec Galileo il y aura plusieurs types de licences, celle gratuite pour le "GPS" de tout un chacun, et celles payantes (avec une meilleure précision et/ou garantie de service, etc...) pour les entreprises, les états participants au projet, etc...

    Citation :
    Reste à espérer que les récepteurs seront aussi compatibles avec Galileo, le réseau de satellites européen qui devrait offrir le même type de services...

    Perso c'est pas ça qui me fait peur, parce qu'avant faudrait déjà que Galileo soit opérationnel un jour :o 
  • shooby , 25 mai 2011 10:11
    et entre GPS et glonass, que devient notre système européen à nous ?
  • dark-jedi , 25 mai 2011 10:27
    Les deux premiers satellites de gallileo doivent être lancé à la fin de l'année en octobre.
    http://www.clubic.com/gps/actualite-423580-galileo-premiers-satellites-operationnels-octobre.html

    Lancement commercial en 2014.